Espagne. Après un nouveau record d’arrivées, les îles Canaries ouvrent un autre camp pour migrants

A LA UNE

Le lobby immigrationniste en France, minoritaire numériquement, puissant en influence

L’occupation le 23 novembre de la place de la République à Paris par des migrants et la « mise à...

Julien Langella : « Politiquement, le Pape François devrait se taire » [Interview]

Les sorties politiques du Pape François se multiplient, et feraient presque parfois passer Jean-Luc Mélenchon pour un réactionnaire. Prônant...

Adrian Gilles (Boisson Divine) : « Une langue qui est parlée ne meurt pas » [interview]

Boisson Divine, à écouter sans modération ! Depuis 2005, ce groupe de musique du sud-ouest fait la fierté de la...

« Viens à Bollaert, j’ai fais des moules ». L’Opéra du Peuple, dans la peau d’un supporter du RC Lens [Interview]

« Viens à Bollaert, j'ai fais des moules ». Si il n'avait pas reconnu cette référence au fanzine Rugir,...

Irlande du Nord. Il y a 48 ans, pas de Black Friday mais un Bloody Friday à Belfast

En ces temps de consumérisme quasi religieux, les enseignes commerciales (et même les gouvernements) incitant les consommateurs à se...

Îles appartenant à l’Espagne, les Canaries sont actuellement submergées par les arrivées de migrants. Les autorités ont été contraintes d’installer un nouveau camp pour héberger les clandestins extra-européens.

Espagne : les Canaries débordées par les migrants

Depuis l’automne, l’archipel des îles Canaries connait un afflux de migrants sans précédent. Tandis que nous évoquions au mois d’octobre une forte hausse des arrivées par rapport à l’année précédente, la tendance s’est confirmée par la suite puisque ces îles espagnoles ont vu débarquer 4 000 migrants sur leurs côtes durant ce mois d’octobre 2020, pour un total avoisinant alors les 11 000 individus depuis le début d’année. Une grande majorité des clandestins étant alors d’origine marocaine, pays tout proche.

Depuis, la situation ne s’est guère améliorée aux Canaries et l’armée espagnole a fait savoir le 12 novembre dernier qu’elle avait procédé à l’installation d’un camp pour migrants d’une capacité de 200 personnes sur l’île de Grande Canarie alors que des centaines de migrants sont restés bloqués plusieurs jours dans le port d’Arguineguin, les autres centres d’hébergement étant déjà saturés. Le camp, composé de 23 tentes, a été mis en place le long d’un ancien entrepôt militaire.

2 000 migrants en un weekend

Faisant état de chiffres toujours plus inquiétants, les autorités locales ont revu le bilan du mois d’octobre à 5 300 arrivées, dont  1 400 pour la seule journée du 7 novembre. Un weekend du 7 et 8 novembre qui a vu au total 2 000 clandestins accoster aux Canaries tandis que le port d’Arguineguin est « saturé ».

Avec les débarquements de ces derniers jours, des sources indiquent que « plus de 17 000 Africains » seraient « arrivés depuis le début de l’année dans l’archipel espagnol, première porte de l’Union européenne ». À noter par ailleurs que de nombreux cas avérés de Covid-19 ont été recensés parmi les migrants arrivés ces dernières semaines.

De son côté, Madrid veut tenter de résoudre le problème à la source en envoyant d’ici quelques jours les ministres des Affaires étrangères et de l’Intérieur au Maroc et au Sénégal pour « renforcer la collaboration et travailler de manière conjointe » afin d’éviter les départs de migrants.

Pour retrouver trace d’une telle pression migratoire sur les Canaries, il faut remonter à 2006, quand avait eu lieu la « crise des pirogues » avec des milliers d’Africains tentant de gagner l’archipel. Sans égaler toutefois le triste record journalier de ce 7 novembre 2020…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

« Je connais pas mal de femmes qui en ont assez des féministes hystériques ». Un auditeur interpelle Rokhaya Diallo

« Je connais pas mal de femmes qui en ont assez des féministes hystériques ». Un auditeur interpelle Rokhaya...

La parole est à la police ! Avec Cyril Hemardinquer

Secrétaire national du syndicat de police FPIP, Cyril Hemardinquer a servi dans la police judiciaire. Il revient sur l'affaire...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici