Nouvelle-Zélande. Le hijab fait désormais partie de l’uniforme des policiers

A LA UNE

Covid 19. Amnesty international accuse la Belgique d’avoir sacrifié ses anciens

Avec 1429 morts par million d’habitants à ce jour, la Belgique serait le pays le plus touché au monde...

Le lobby immigrationniste en France, minoritaire numériquement, puissant en influence

L’occupation le 23 novembre de la place de la République à Paris par des migrants et la « mise à...

Julien Langella : « Politiquement, le Pape François devrait se taire » [Interview]

Les sorties politiques du Pape François se multiplient, et feraient presque parfois passer Jean-Luc Mélenchon pour un réactionnaire. Prônant...

Adrian Gilles (Boisson Divine) : « Une langue qui est parlée ne meurt pas » [interview]

Boisson Divine, à écouter sans modération ! Depuis 2005, ce groupe de musique du sud-ouest fait la fierté de la...

« Viens à Bollaert, j’ai fais des moules ». L’Opéra du Peuple, dans la peau d’un supporter du RC Lens [Interview]

« Viens à Bollaert, j'ai fais des moules ». Si il n'avait pas reconnu cette référence au fanzine Rugir,...

Pour recruter des femmes musulmanes, la police de Nouvelle-Zélande ne lésine pas sur les moyens : le hijab fait désormais partie de l’uniforme des fonctionnaires chargés du maintien de l’ordre dans le pays…

Nouvelle-Zélande : le hijab fait son entrée dans la police

C’est à croire que les pays occidentaux se livrent une course effrénée au progressisme. Cette fois, la dernière « avancée » sociétale est à mettre au crédit de la Nouvelle-Zélande. Et plus particulièrement de sa police qui, par l’intermédiaire d’un communiqué daté du 11 novembre, a fait savoir qu’elle comptait s’adapter pour élargir son recrutement : « Nous avons besoin de personnes avec des capacités, des milieux d’origine et des niveaux d’expériences différents. La diversité est essentielle pour que nous puissions servir aux besoins des communautés néo-zéalandaises. »

Des mots laconiques qui sont venus marqués un tournant dans les rangs des forces de l’ordre du pays, à savoir l’autorisation pour l’agent Zeena Ali, âgée de 30 ans et de confession musulmane, de pouvoir travailler avec un hijab « spécialement conçu comme partie intégrante de l’uniforme ». Une première en Nouvelle-Zélande, dont les autorités comptent bien séduire d’autres candidates porteuses de voile afin de les faire intégrer les effectifs de police.

Nouvelle-Zélande
Source : Instagram/New Zealand police

À travers ce même communiqué, il est donc précisé pour les musulmanes néo-zélandaises tentées par une carrière de policière qu’elles pourraient, une fois en poste, revêtir un hijab « spécialement conçu comme partie intégrante de l’uniforme ».

Une Première ministre néo-zélandaise déjà voilée après Christchurch

La jeune policière musulmane, ayant tout juste été nommée officier, avait décidé de s’engager après l’attaque de deux mosquées dans la ville néo-zélandaise de Christchurch ayant fait 51 morts en mars 2019. Un détail qui a encore davantage mis Zeena Ali en avant dans les médias.

La recrue voilée ne manque d’ailleurs pas de relayer le message envoyé par la police avec cette nouvelle pièce d’uniforme autorisée : « J’ai réalisé que plus de femmes musulmanes étaient nécessaires dans la police pour soutenir la population », a-t-elle déclaré au journal New Zealand Herald. Et d’ajouter qu’en la voyant, « plus de femmes musulmanes voudront s’engager » dans les rangs des forces de l’ordre.

Mais la Nouvelle-Zélande a déjà connu un précédent en matière de voile islamique porté par un représentant de l’État. En la personne de la Première ministre Jacinda Ardern, qui s’était présentée voilée en solidarité des victimes après les attentats de Christchurch. Et avait par la même occasion appelé les femmes néo-zélandaises à l’imiter.

L’idée semble donc désormais suivre progressivement son chemin, de la manière la plus officielle qui soit…

Brenton Tarrant
Jacinda Ardern. Source : France 24

Crédit photo : Capture Instagram compte New Zealand Police
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Allemagne : Un homme fonce en voiture sur des passants à Trèves – Plusieurs morts et 15 blessés, l’auteur arrêté

Des passants ont été percutés par un individu armé de sa voiture dans une zone piétonne à Trèves, dans...

Guillaume Bigot : Pourquoi il faut virer le parti de l’étranger

Toute aristocratie connaît trois âges successifs, comme l'avait vu Chateaubriand :"l'âge des supériorités, l'âge des privilèges et l'âges des...

2 Commentaires

  1. Il ne faut pas comparer la Nouvelle Zélande, les USA, l’Australie.. avec les pays européens: ce sont des pays d’immigration, qui sont encore colonisés, dans lesquels les indigènes sont devenus minoritaires; dans ces pays les immigrés musulmans ont a priori autant de droits que les immigrés européens même s’ils sont arrivés il y a 4 siècles. C’est ce qu’on appelle le multiculturalisme, qui n’a pas lieu d’être en France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici