Victor Orbán : « George Soros est l’une des personnes les plus corrompues au monde et il menace la Hongrie et la Pologne »

A LA UNE

Covid 19. Amnesty international accuse la Belgique d’avoir sacrifié ses anciens

Avec 1429 morts par million d’habitants à ce jour, la Belgique serait le pays le plus touché au monde...

Le lobby immigrationniste en France, minoritaire numériquement, puissant en influence

L’occupation le 23 novembre de la place de la République à Paris par des migrants et la « mise à...

Julien Langella : « Politiquement, le Pape François devrait se taire » [Interview]

Les sorties politiques du Pape François se multiplient, et feraient presque parfois passer Jean-Luc Mélenchon pour un réactionnaire. Prônant...

Adrian Gilles (Boisson Divine) : « Une langue qui est parlée ne meurt pas » [interview]

Boisson Divine, à écouter sans modération ! Depuis 2005, ce groupe de musique du sud-ouest fait la fierté de la...

« Viens à Bollaert, j’ai fais des moules ». L’Opéra du Peuple, dans la peau d’un supporter du RC Lens [Interview]

« Viens à Bollaert, j'ai fais des moules ». Si il n'avait pas reconnu cette référence au fanzine Rugir,...

Dans une interview accordée vendredi matin à Kossuth Rádió, et relatée en anglais par About Hungary, le Premier ministre Orbán a évoqué la dernière offensive de George Soros contre les pays qui s’opposent à l’immigration, le veto hongrois au budget de l’UE, les tests massifs de dépistage du coronavirus, les restrictions de mouvement et les envois de vaccins contre le coronavirus.

« George Soros menace la Hongrie et la Pologne », a déclaré le Premier ministre Orbán. « George Soros est l’une des personnes les plus corrompues au monde ; il a plein de politiciens dans sa poche qui veulent maintenant faire chanter la Hongrie et la Pologne pour avoir accès aux fonds de l’UE ».

Le Premier ministre Orbán a exprimé son ressentiment à l’égard du fait que le milliardaire-financier américain diffuse des « déclarations absurdes, au-delà de la ligne rouge » sur la Hongrie, comme par exemple en prétendant que le secret des votes aux élections parlementaires pourrait être remis en cause dans certaines zones rurales de Hongrie.

Sur le thème du budget commun, le Premier ministre Orbán a rappelé qu’il existe « de nombreuses solutions possibles ; ce n’est qu’une question de volonté politique ».

Au cœur du conflit, selon le Premier ministre, il y a le fait que Bruxelles veuille imposer des décisions inacceptables. « Ils veulent le faire de telle sorte que, au lieu de passer par l’unanimité, ces questions soient décidées à la majorité qualifiée des deux tiers« , a-t-il déclaré.

S’exprimant sur l’aspect financier du débat actuel de l’UE, le Premier ministre Orbán a déclaré que, quelle que soit l’issue de la querelle avec Bruxelles, la Hongrie poursuivra son développement économique. « Nous pouvons contracter des emprunts même sans Bruxelles. L’économie hongroise, contrairement à 2008, repose sur des bases très solides ».

Concernant la situation du coronavirus en Hongrie, le premier ministre a déclaré que bien que les restrictions de mouvement mises en vigueur il y a 10 jours aient fait une différence, « il n’y a pas de preuve que nous soyons encore sortis d’affaire ». Prendre soin des personnes âgées doit rester une priorité pour tous, a souligné le Premier ministre.

« Nous avons réservé 12 millions de doses de vaccins fabriqués par les fabricants d’Europe occidentale, mais nous ne savons pas exactement quand ils vont arriver », a déclaré le PM Orbán, ajoutant qu’en attendant, la recherche sur les vaccins se poursuit également ailleurs.

« Le vaccin ne doit pas devenir une question politique ; c’est une question de santé et des vies doivent être sauvées« , a conclu le premier ministre hongrois.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Allemagne : Un homme fonce en voiture sur des passants à Trèves – Plusieurs morts et 15 blessés, l’auteur arrêté

Des passants ont été percutés par un individu armé de sa voiture dans une zone piétonne à Trèves, dans...

Guillaume Bigot : Pourquoi il faut virer le parti de l’étranger

Toute aristocratie connaît trois âges successifs, comme l'avait vu Chateaubriand :"l'âge des supériorités, l'âge des privilèges et l'âges des...

4 Commentaires

  1. Soros est un des oligarques de la mondialité, un pilier, dans ce sens, qui a la capacité de démettre des chefs d’Etat, de renverser des alliances, chaque fois que le mondialisme financier est attaqué. Il est de ce fait contre les nations européennes qui empêcheraient de construire une Union Européenne sans souveraineté, sous contrôle US et, en quelques sorte, un « prototype » de ce que serait ce monde sous gouvernance financière exclusive. Polonais juif, ayant émigré aux US et fait fortune (une des plus grandes du monde), il défend probablement un système qu’il oppose au non retour de celui qu’il a subi, dans ses origines; mais la généralisation d’un cas n’est pas la réponse à l’évolution du monde. Celui qu’il propose serait, pour les simples individus, beaucoup plus dangereux et tyrannique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici