Decathlon supprime ses publicités sur CNews en raison de l’orientation « délétère » de la chaîne

A LA UNE

Florian Philippot : « Notre pays est incontestablement dans les mains de personnes qui veulent retirer aux Français un maximum de libertés » [Interview]

Parmi les politiques qui sont montés au créneau ces derniers mois contre la tyrannie sanitaire mise en place en...

Hold-up. Pierre Barnerias, l’auteur du documentaire, s’explique

Après le succès de Hold-Up, un documentaire sur le Covid, dont la version de travail a été diffusée en...

Discours de De Gaulle à Quimper en 1969 : coulisses d’un ratage historique

Le 2 février 1969, Charles De Gaulle prononce à Quimper le dernier discours de sa carrière. Pour la première...

Immigration et invasion de l’Europe. Pour Jean-Yves Le Gallou, « Tous les pays européens ont été victimes d’un coup d’Etat, des médias et des...

Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia, enchaine les livres majeurs, avec la sortie de « L'invasion de...

Covid-19. Second pic épidémique planétaire 2020 franchi en 2ème quinzaine de novembre : l’hémisphère nord est le plus touché

Résumé de la situation  Au niveau planétaire, la contamination poursuit sa progression principalement en Europe et en Amérique du...

La société Decathlon va retirer ses spots publicitaires prévus sur la chaîne CNews pour la fin de l’année en raison de l’orientation jugée « délétère » de la chaîne.

À CNews, Decathlon préfère le politiquement correct

Decathlon, géant français de la grande distribution de sport et de loisirs, a décidé d’annuler ses campagnes de publicité devant être diffusées sur la chaîne de télévision CNews pour Noël et potentiellement pour l’année 2021.

Comme un symbole, c’est par l’intermédiaire du compte Twitter de Sleeping Giants, ce regroupement d’activistes faisant pression sur les annonceurs, que l’information a été communiquée le jeudi 19 novembre. Ce collectif militant lancé en 2016 fait ainsi la chasse aux publicités « adossées à des fausses informations ou des propos racistes, xénophobes, sexistes et homophobes sur internet ou à la télévision ». En d’autres termes, un chantage au politiquement correct…

Une décision confirmée par Decathlon par la suite auprès de LSA, magazine spécialisé dans la consommation, l’enseigne indiquant que ce retrait serait « immédiat et pour la fin de l’année », sans toutefois se prononcer sur les spots publicitaires prévus sur l’ensemble de 2021.

CNews : une « orientation délétère » qui fait de l’audience

Pour justifier ce retrait, Sleeping Giants s’avance sur les raisons ayant motivé le choix de Decathlon : « Parce que l’orientation délétère de CNews ne peut plus être ignorée. Parce que de plus en plus de marques ne veulent plus financer la propagation de ces discours ».

La chaîne appartenant au groupe Canal+ serait donc coupable aux yeux de l’entreprise de diffuser des discours qui ne seraient pas en adéquation avec les valeurs de cette dernière. Sont notamment dans le viseur les interventions du polémiste Eric Zemmour dans l’émission quotidienne Face à l’info. Ou encore Pascal Praud, dont le franc-parler dans l’Heure des Pros agace fortement dans les cercles bienpensants.

Mais Eric Zemmour comme Pascal Praud ont une particularité : ils réalisent tous les deux des audiences considérables sur CNews, le premier permettant même à la chaîne d’atteindre des records. Elle a d’ailleurs vu sa part d’audience bondir de près de 160 % sur un an au mois de novembre. Ce qui interroge sur le choix de Decathlon au plan économique…

Decathlon et le bad buzz du hijab

Visiblement soucieuse de plaire à une partie de la société française, Decathlon avait traversé une période de troubles au début de l’année 2019. La société avait alors annoncé la commercialisation d’un « hijab de running », destiné en premier lieu au marché marocain. Mais la publication de la fiche du produit sur le site français, déclenchant en multitude de réactions, avait alors été présentée comme étant une erreur par l’entreprise. Qui décidera d’annoncer un peu plus tard que ce hijab de course devait finalement être commercialisé en France.

Au final, face à l’ampleur de la polémique et compte tenu du nombre de messages hostiles reçus par le service client de l’enseigne, Décathlon avait renoncé à la mise en vente de son hijab de course.

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Lionel Allorge) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Rennes, des Redones à Anne de Bretagne. Un beau cadeau en bande dessinée sous le sapin !

Thierry Jigourel (encore et toujours lui !) s'est lancé, après le projet réussi Breizh, dans une autre bande dessinée,...

Menacé de disparaitre, le Cesson Rennes Métropole Handball lance l’opération « Sauvons le CRMHB ! »

Touché de plein fouet par la crise sanitaire comme l'ensemble du sport de haut niveau, le Cesson Rennes Métropole...

16 Commentaires

  1. Depuis 40 ans on nous formate la cervelle dans le politiquement correct par médias interposés. La gauche de 68 qui vantait la liberté d’expression est devenue après Charlie celle de l’ordre moral . La misère intellectuelle de la gauche me désole, ce que j’avais espéré sous Mitterrand se fini en jus de boudin. Les médias vassaux du CAC 40 sont devenus un pouvoir entier , Macron et Biben sont les candidats des médias. la politique n’intéresse plus les gens en uniformisant les partis sous la coupe libérale qui voudrait nous museler sous le politiquement correct qui peut conduire au pire totalitarisme( Notre Jupiter national est un autocrate). Nos politiciens sont devenus des communicants éperdus dans l’ivresse des chiffres, des courbes aux discours fades, sans idées aux yeux rivés sur le portefeuille du copain. Les médias nous manipulent: qui n’est pas libéral est extrémiste, qui n’est pas pour Maastrisch est populiste, qui est contre nous est complotiste, qui sort de la ligne droite est polémiste. Trouvaille des libéraux depuis 92, pour faire diversion, les minorités: ce que l’on appelle des os à ronger (environnement, lgbt, etc…) pendant ce temps on siphonne votre porte monnaie les gilets jaunes ont fait peur car ils dénonçaient cette purge. La démocratie est un pneu à plat. Zemmour sort du politiquement correct et ça déplait, avoir des gens comme lui aussi bien à droite qu’a gauche redonnerait un souffle à la démocratie, donner son opinion en France serait donc un délit et on se dit démocrate !, foutaises. Les médias diabolisent le RN ( regardez les discours de Marchais dans les années 70, ils sont repris par le RN (extrême droite des pauvres) alors qu’ils s’agenouillent depuis 40 ans devant le libéralisme qui fit sortir l’extreme droite des riches de son trou ( Pinochet, Barre, Balladur (adeptes de Maurras), le FN, action française, Occident, Thatcher, REAGAN…). afin que vive la démocratie brisons cette pensée unique qui nous emprisonne

  2. La famille Muliez n’est pas gênée de ne pas payer ses impôts en France et veut faire de la morale sans même connaître les propos des personnes qu’elle accuse, en pleine polémique sur la liberté d’expression.

  3. Decathlon n’est sûrement pas fou : s’il renonce à faire de la publicité ici ou là, c’est parce que le public du support ne correspond pas à sa cible et sûrement pas pour des raisons « morales ». Sleeping Giants en profite pour faire un coup de com’ en tirant la couverture à lui. Pas sûr que le groupe Mulliez soit ravi ! Mais il est un peu coincé : démentir serait se mettre à dos la bien-pensance et probablement une partie de son personnel, assez « diversifié ». S’il ne dit rien, c’est probablement qu’il n’approuve pas.

    Par ailleurs, le départ de Decathlon n’est pas forcément mauvais pour CNews. L’image de Decathlon se dégrade. Il a perdu l’an dernier sa place de n°1 du sport en France, il est désormais devancé par Intersport. Intersport a accentué ses progrès au premier semestre 2020 tandis que Decathlon reculait encore. En pleine expansion, CNews n’a peut-être pas tellement intérêt à ce que des entreprises en déclin soient trop présentes sur ses écrans.

  4. Sleeping Giants a été fondé par Matt Rivitz, un activiste américain. Ses méthodes et ses idées rappellent celles de György Schwartz (Georges Soros). Les Sleeping Giants reçoivent le soutien de médias officiels en France, au nombre desquels : BFM-TV (Alain Weil), Slate (Benjamin de Rothschild), Le Monde et Télérama (Xavier Niel, Nicolas Berggruen), L’Expansion du Groupe L’Express (Patrick Drahi). Sleeping Giants me fait penser au boycott des produits allemands organisé par les Juifs américains en 1933.

  5. c’est simple, n’achetez plus déca. d’autant que lorsque l’on se ballade avec le sigle de cette …secte..on ressemble plus à un beauf qu’a un sportif !

  6. Qu’elle est la légitimité d’une enseigne à juger d’une chaîne d’information ?
    Qu’il s’occupe de leurs boutiques et de leur personnel et qu’il ne joue pas censeurs. Il Y en a déjà beaucoup trop. Adieu Décathlon…

  7. Chez nous, nous boycottons depuis longtemps Décathlon et ses produits de merde fabriqués dans des pays exotiques où les travailleurs sont payés à coups de pieds dans l’…..oignon !!!!!!!!

  8. OUI, le boycott, avec moi, DECATHLON perdra beaucoup. J’ai déjà commencé avec l’achat d’un VTT qui ne viendra pas de chez Décathlon. Après Gilette, Jules ce sera la 3°marque que je boycotterai fidèlement. Après tout, on est plus nombreux à soutenir la ligne actuelle de CNEWS que la boboïtude bien pensante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici