Pour rester « ensemble jusqu’au bout » et financer les travaux de leur convent, ces nonnes ont réalisé un clip devenu viral [Vidéo]

A LA UNE

Dans l’espoir de financer les aménagements nécessaires pour garder dans leur couvent les sœurs âgées de leur communauté, des nonnes de Saône-et-Loire ont publié le 10 décembre dernier un clip aux allures de comédie musicale. Une vidéo insolite et devenue virale en seulement quelques jours.

« Accueillir ces sœurs fragilisées »

Leur vidéo est devenue virale en l’espace de quelques jours. Afin de financer les aménagements nécessaires pour garder dans leur couvent leurs sœurs âgées, des nonnes ont diffusé sur YouTube le 10 décembre dernier un clip dans lequel on peut les voir chanter et danser sur l’air traditionnel russe Katioucha. Un franc succès pour celles qui espèrent lancer leurs travaux en mai 2021.

« Bien que l’on nous dise souvent qu’il est difficile de nous donner un âge, nous n’échappons pas au temps qui passe. Les jeunes sœurs d’hier ont pris de l’âge et d’autres sont malades, il nous faut donc prévoir des cellules (chambres) aptes à accueillir ces sœurs fragilisées. » Au sein de la communauté apostolique de Saint-Jean, basée dans le village de Semur-en-Brionnais, près de Dijon, l’heure est grave.

Car malgré les doux et gais visages qu’elles laissent transparaitre dans leur vidéo « Ensemble, jusqu’au bout ! », les 32 nonnes du couvent sont dans la peine : sœur Jeanne, ayant des difficultés à vivre au sein de la communauté en raison de son âge avancé, a en effet annoncé qu’elle comptait partir en Ehpad.

Car au couvent, « les lieux appropriés pour sœurs âgées ou malades » font cruellement défaut. Mais bien déterminées à « accompagner leur sœur, à vivre ensemble, une sœur appuyée sur sa sœur », les nonnes l’assurent en chantant : « elles vont unir leurs efforts ».

Objectif rempli à 83% pour les nonnes

Le 10 décembre dernier donc, elles ont publié un vidéo-clip « pour présenter leur projet et pour mettre de la joie au cœur de ce confinement ».

Sur la plateforme de finance participative chrétienne Credofunding, les nonnes ont entre autres expliqué avoir besoin de fonds pour « construire cinq cellules plus grandes avec WC et douche, aménager la tribune de la chapelle pour qu’elle soit accessible aux fauteuils roulants, refaire des sanitaires communs, rafraîchir les cellules, installer un ascenseur et installer une pièce de pharmacie ».

À l’heure où nous écrivons ces lignes, les sœurs ont d’ores et déjà récoltés 101 000 euros sur les 150 000 euros escomptés, soit près de 83% de l’objectif. Pour autant, le projet global s’élève à 267 300 €, rappellent les nonnes, qui se disent par ailleurs, sur la plateforme, « reconnaissantes et touchées par la générosité » de chacun des donateurs.

Crédit photo : Capture YouTube/Credofunding
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Dans les cités de Marseille avec Stéphane Ravier

Marseille, le Pastis, le vieux-port, la culture, la cuisine, la pétanque... Oui, mais pas que. Parce que Marseille c'est aussi...

Naufrage d’un chalutier au large de Saint-Cast (22)

Un chalutier qui pêchait la coquille Saint-Jacques a été retourné par une puissante vague vers midi ce mercredi 1er...

Articles liés