Fils de policiers et musulman, il se fait agresser pour avoir fêté Noël

A LA UNE

Un jeune homme musulman, habitant à Belfort, a été agressé après avoir posté des photos de son repas de Noël sur les réseaux sociaux. Interpellé, un des auteurs de l’agression aurait expliqué que ce n’était « pas musulman de fêter Noël ».

Musulman, « il est tombé dans un guet-apens »

« Sale fils de blanc, fils de serpent, fils de policiers… Je vais te montrer ce qu’est un vrai rebeu. » Après avoir publié des photos sur les réseaux sociaux le montrant en train de fêter Noël, voici le message qu’aurait reçu un jeune musulman de Belfort de la part d’une de ses connaissances.

Selon L’Alsace, la victime, âgée de 20 ans, et dont la mère et le beau-père sont policiers, aurait par la suite été menacée par l’auteur de ce message « choqué de le voir fêter Noël alors qu’il est de confession musulmane ».

Dans une tentative d’apaiser la situation et de s’expliquer, le jeune Belfortain aurait alors convié l’auteur du message, qu’il connaissait de l’école et de son club de football, à un rendez-vous. « Mais il était attendu là par cinq personnes qui s’en sont prises à lui et l’ont violemment frappé et menacé pour qu’il ne dépose pas de plainte ».

De retour dans la maison familiale, le visage de la victime était alors « en sang et le corps couvert de contusions », indique le quotidien régional. « La suite, c’est un passage au commissariat de Belfort avec un dépôt de plainte. »

« Il est tombé dans un guet-apens. Cette affaire ne doit pas rester sans suite. Ce sont des comportements sectaires et racistes. C’est inacceptable au XXIe siècle. Chacun est libre de fêter ce qu’il veut et comme il l’entend », a en outre affirmé la mère.

« Circonstance ‘aggravante’ : être fils de policiers »

Rapidement identifié via Snapchat, l’auteur des messages injurieux, placé en garde à vue, aurait expliqué au cours de son audition « avoir été ‘choqué de voir’ que le jeune homme avait posté des photos d’huîtres et de crevettes, en expliquant que ce n’était « pas musulman de fêter Noël » », rapporte l’Est républicain.

« Un jeune homme agressé parce qu’il aurait fêté Noël et ne serait pas un ‘bon arabe’. Circonstance ‘aggravante’ : être fils de policiers. » Dans un tweet publié ce samedi 26 décembre, Gérald Darmanin a réagi à cette affaire, assurant qu’il n’y a « pas de place pour le séparatisme dans notre pays » et « pas de place pour le racisme d’où qu’il vienne ».

De son côté, le président de la Région Grand Est, Jean Rottner (LR), a dénoncé sur Twitter une « agression inadmissible motivée par un racisme trop ordinaire et une haine de la police ».

« La France a besoin d’une autorité républicaine qui s’exprime réellement et efficacement. Tout mon soutien à la victime et à sa famille », a-t-il conclu. La société multiculturelle française tient, en revanche, toutes ses promesses…

Crédit photo : Pixabay (Pixabay License/fsHH) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Covid : le retour des restrictions ? – Le JT de TVLibertés du vendredi 3 décembre 2021 [Vidéo]

À la Une du journal de TVLibertés du vendredi 3 décembre 2021, retour sur les réjouissances liées au Covid-19....

La Croatie sentinelle de l’Occident, The Hungarian Way of Strategy, Les mots celtes clandestins, Légendes de Bretagne, Arnaud Démarre : la sélection littéraire hebdo

La Croatie sentinelle de l'Occident, The Hungarian Way of Strategy, Les mots celtes clandestins, Légendes de Bretagne, Arnaud Démarre...

Articles liés