De plus en plus de Français déclarent ne pas vouloir se faire vacciner contre le Covid-19

A LA UNE

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

Dans son dernier point épidémiologique publié le 24 décembre, Santé Publique France a révélé une baisse considérable de l’intention de vaccination des Français contre le Covid-19. Seuls 40% d’entre eux ont en effet déclaré « vouloir certainement ou probablement se faire vacciner » en décembre contre 53% en novembre.

74% des Français se disaient pour le vaccin en juillet

Alors que la première phase de vaccination contre le Covid-19 a débuté en France ce dimanche 27 décembre, Santé Publique France a dévoilé jeudi dernier les résultats d’un sondage sur les intentions de vaccination de la population. Et comme le révèle ce sondage, les intentions de vaccination des français sont depuis le mois de juillet en chute libre.

« En vague 19 (de l’enquête CoviPrev réalisée entre le 14 et 16 décembre), moins de la moitié des personnes interrogées (40%) répondait vouloir certainement ou probablement se faire vacciner contre la Covid-19 alors que 53% disaient avoir l’intention de le faire en vague 17 (enquête réalisée entre le 4 et 6 novembre). »

Dans son dernier « point épidémiologique », Santé Publique France révèle sans ambages la défiance croissante des Français envers la vaccination contre le Covid-19.

Une adhésion en baisse chez les personnes âgées

Car si en l’espace d’un mois seulement, 13% des Français ont changé leur fusil d’épaule, boudant une vaccination à laquelle ils se disaient pourtant favorables au moins de novembre, rappelons qu’au mois de juillet le taux de Français se déclarant « vouloir certainement ou probablement se faire vacciner » était de 64%.

Selon Santé Publique France, l’adhésion est notamment en baisse chez les personnes âgées de 65 ans et plus, pourtant cibles prioritaires de la campagne de vaccination qui a commencé ce dimanche 27 décembre. Tout en restant majoritaires, ils sont 61% à vouloir se faire vacciner, alors qu’ils étaient 72% il y a près de deux mois.

La baisse est en outre plus forte chez les femmes (44% en vague 17 vs 29% en vague 19), les hommes, les CSP+ et les personnes les plus âgées restant les plus enclins à se faire vacciner.

« Les nouveaux vaccins ne sont pas sûrs »

Parmi les 1 194 personnes (60%) qui ne souhaitaient pas être vaccinées, les raisons citées le plus souvent pour ne pas le faire étaient : « les nouveaux vaccins ne sont pas sûrs » (82%), révèle en outre Santé publique France.

26% de ceux qui ne souhaitent pas se faire vacciner contre le Covid-19 indiquent également « préférer d’autres moyens de prévention comme les gestes barrières ». Enfin, 16% d’entre eux ont également indiqués « être contre la vaccination en général ».

En comparaison avec les réponses données en juillet, la sûreté du vaccin a été plus largement mise en avant comme une raison de non-vaccination (82% vs 67%).

Crédit photo : Pixabay (Pixabay License/fernandozhiminaicela) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

ESCC Maen-Roch e Bro-Felger a vo anvet « kreizenn Eugénie Duval »

D'an 28 a viz even e voe digoret an ESCC Maen-Roch e Bro-Felger. Gant an departamant hag ar gevredigezh...

Islande. Forte hausse des nouveaux cas de Covid-19 : les contaminés sont majoritairement des vaccinés

En Islande, le retour de plusieurs restrictions sanitaires a été décidé par les autorités face à la forte hausse...

1 COMMENTAIRE

  1. Après avoir regarder cette vidéo beaucoup vont encore changer d’avis.
    Les vaccins par ARNmessager ou par ADNmessager ne sont pas fiable du fait qu’ils modifient l’ARN ou l’ADN que vous avez en vous.
    La vidéo est plus explicite.
    Le mieux est d’attendre le vaccin Sanofi-Pasteur qui utilise une méthode éprouver si nous devons nous faire vacciner pour ne pas être mis au banc de la société
    , ficher comme de vulgaire criminel pédophile , interdit de distractions, café, restaurants….
    La dictature du bien pensant a la solde des mondialistes est en route.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Louis de Raguenel (Europe 1) : « Le vaccin que l’on se fait injecter […] ne sera sans doute plus efficace face aux nouveaux...

Sur le plateau de LCI lundi 26 juillet, Louis de Raguenel, chef du service politique adjoint à Europe 1, a jeté un pavé dans...

Vote du Pass sanitaire : touché mais pas coulé – JT de TVLibertés du lundi 26 juillet 2021 [Vidéo]

À la une du journal de TVLibertés du lundi 26 juillet, retour sur la mobilisation anti pass sanitaire de samedi. Le journal évoquera ensuite les...

États-Unis. Un influenceur deux fois vacciné contamine 60 personnes avec le variant Delta

Un week-end festif à Los Angeles s'est finalement transformé en cluster de Covid-19. À l'origine de la contamination touchant des dizaines de personnes, un...

Vaccination obligatoire pour tous. Après les socialistes, la « droite » commence à l’évoquer… [Vidéo]

La question de la vaccination obligatoire pour tous trouve de plus en plus d'échos parmi les responsables politiques ces derniers jours. Y compris chez...