Vaccination contre le Covid-19 : François Bayrou ouvre la route au passeport sanitaire… [Vidéo]

A LA UNE

Bernard Rio (Un dieu sauvage) : « Le monde occidental est désenchanté et même déprimant si on ne prend pas un peu de recul...

Bernard Rio mène une double carrière d’écrivain et de journaliste. Il est l’auteur d’une soixantaine de livres, et a...

Immigration 2019. Seuls 15% des immigrés sous le coup d’une Obligation de Quitter le Territoire (OQTF) sont expulsés

C'est un scandale important révélé par la Cour des Comptes dans son rapport intitulé L’entrée, le séjour et le...

Jacques Attali : « Il n y a pas de solution à la pandémie qui ne soit globale, de même qu’il n y a...

Jacques Attali s’est beaucoup exprimé, a beaucoup écrit, au sujet notamment de la pandémie de Covid-19 à travers le...

Débunkage. Plus de mots arabes que de gaulois dans la langue française, vraiment ?

« Il y a plus de mots arabes que de gaulois dans la langue française », claironne la journaliste Ouafia Kheniche...

Christophe Dickès : « Jacques Bainville, un Cassandre de la politique » [Interview]

Connu pour sa remarquable biographie de Napoléon et son Histoire de France, constamment rééditées jusqu'à nos jours, Jacques Bainville...

Officiellement remisé au placard par l’exécutif il y a quelques jours, l’idée d’un passeport sanitaire est déjà de retour. Portée cette fois par François Bayrou, qui maîtrise visiblement mal son sujet.

François Bayrou, le « Haut-commissaire au Plan » favorable au passeport sanitaire

Le titre a des airs de républiques socialistes soviétiques et pourtant, nous sommes bien en France, en 2020 : François Bayrou, occupant le poste de Haut-commissaire au Plan et accessoirement président du Modem, a lui aussi un avis sur la vaccination contre le Covid-19. Et le fait savoir.

Interrogé sur la chaîne LCI dimanche 27 décembre au sujet du report par le gouvernement du projet de loi sur les urgences sanitaires compte tenu du tollé suscité, François Bayrou s’est prononcé en faveur de la mise en place d’un passeport sanitaire pour les Français, dont l’octroi serait conditionné par la vaccination :

« On peut tout à fait imaginer ça, que d’une certaine manière le fait d’être soumis à la vaccination ouvre des portes qui jusqu’alors étaient fermées », a-t-il déclaré. Un doux euphémisme de la part de François Bayrou que cette image des portes s’ouvrant devant les nouveaux vaccinés pour résumer la perspective : les Français refusant de se faire injecter un vaccin dont on sait encore bien peu de choses se verraient tout simplement restreints dans leurs déplacements et activités dans leur propre pays. Flotterait-il comme un air d’URSS sur fond de motivations sanitaires dans l’Hexagone ?

C’est donc un retour à la charge en douceur pour cet ancien et très éphémère ministre du gouvernement Philippe après le pas en arrière de la part de l’exécutif qui ne doit déposer le projet de loi susmentionné que dans « plusieurs mois » devant le parlement.

Suite à ses déclarations, plusieurs personnalités politiques n’ont pas manqué de relever les contradictions de François Bayrou, notamment le fait qu’il demande l’instauration d’un passeport pour circuler sur le territoire français après avoir été un chantre de la libre-circulation à échelle mondiale. Florilège :

La sécurité du vaccin vérifiée en quelques semaines pour Bayrou ?

Quant aux inquiétudes d’une grande partie de la population vis-à-vis des risques potentiels sur la santé liés au vaccin contre le Covid-19, François Bayrou a, là encore, la réponse. Davantage digne d’un client du « Café du commerce » que d’un «Haut-commissaire au Plan »…

S’il juge en effet cette vaccination comme étant « le sens naturel des choses » pour permettre de « retrouver la vie la plus normale possible », le président du MoDem considère ainsi qu’« une fois qu’on aura vérifié » que le vaccin est « sans risque », ce qui « se fera en quelques jours ou quelques semaines », « alors la demande de vaccins va beaucoup augmenter et on va atteindre des chiffres massifs qui permettront de vaincre l’épidémie ».

Qui peut sérieusement croire que cette vérification « se fera en quelques jours ou quelques semaines » quand il aura fallu des années pour constater les conséquences parfois dramatiques de la vaccination contre l’hépatite B avec la manifestation de cas de sclérose en plaques. Un lien de causalité qui, contesté par certains, a été reconnu par la Cour de justice de l’Union européenne.

Il aura également fallu attendre jusqu’à plus de deux années pour observer certains effets secondaires de la vaccination contre la grippe A (H1N1) par le vaccin Pandermix en 2009/2010.

Deux exemples parmi d’autres qui permettent de facilement démentir les assertions se voulant rassurantes de François Bayrou. Si le gouvernement tient vraiment à instaurer le « passeport sanitaire », il devrait peut-être s’attacher à trouver un émissaire plus efficace que le maire de Pau pour en assurer la promotion.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Régionales, départementales. Le RN annonce ses premières têtes de liste en Pays de Loire

Un communiqué de presse de Hervé Juvin, intellectuel, essayiste et homme d'affaire libéral à l'origine du tournant pro-UE et...

I-Média n°344 – Notre-Dame : l’enquête patine, les médias enfument

Comme chaque semaine, I-Média décrypte l’actualité médiatique en déconstruisant le discours dominant. https://www.youtube.com/watch?v=yVJNZJC4flo Sommaire 01:32 L’image de la semaine Des inscriptions considérées comme...