Nutréa-Triskalia reconnu responsable du suicide d’un de ses salariés

A LA UNE

Le géant de l’agro-alimentraire breton Nutréa-Triskalia vient d’être condamné pour faute inexcusable après la mort d’un de ses employés. La faute inexcusable de l’employeur vient d’être reconnue en appel au tribunal de Rennes suite au décès de Gwenaël Le Goffic qui s’était suicidé en mars 2014, sur son lieu de travail.

Le 3 septembre 2015, le Tribunal des affaires de sécurité sociale de Saint-Brieuc avait requalifié le suicide de Gwenaël Le Goffic en accident du travail.

Le 27 septembre 2018, ce même tribunal n’avait pas reconnu la faute inexcusable de l’employeur. Edith le Goffic avait donc décidé de faire appel de cette décision avec, à ses côtés, le collectif de soutien aux victimes des pesticides et l’Union régionale Solidaires de Bretagne.

 La faute inexcusable de l’employeur Nutréa-Triskalia vient d’être reconnue en appel au tribunal de Rennes mercredi en début d’après-midi.

Au titre du préjudice moral son épouse et ses deux enfants recevront chacun la somme de 40 000 euros.

L’entreprise a deux mois pour se pourvoir en cassation.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Bordeaux. Château l’Escart : le retour du fruit

Propriété conduite sous le régime de la biodynamie, le château l’Escart signe des vins au fruit plantureux et à...

« Pages arrachées au livre de Satan », chef d’œuvre de Dreyer, a 100 ans !

Davantage connu pour La Passion de Jeanne d’Arc, Carl Theodor Dreyer a réalisé il y a tout juste un...

Articles liés