Langue bretonne. La plateforme de rencontres bev.bzh permet de trouver des brittophones

A LA UNE

Avis aux Brittophones ! Bev.bzh, une plateforme destinée à favoriser les rencontres et les échanges entre les locuteurs du breton, a été lancée récemment. Présentation.

Bev.bzh, le réseau social des brittophones

Si maîtriser le breton est une chose, avoir la possibilité de le parler régulièrement en est une autre, pas toujours simple, notamment lorsque l’on réside dans des zones peu prolifiques en brittophones. C’est donc pour palier à cette difficulté que la plateforme bev.bzh a été lancée à la fin du mois de septembre 2020.

Le site, qui se présente comme étant la « première plateforme d’échanges 100 % bretonne et gratuite pour pratiquer le breton », permet donc de parler la langue « à l’occasion de séjours chez l’habitant, de repas entre brittophones ou d’autres activités […] tout en passant un moment convivial. » Un moyen pratique et utile de faire la promotion de la pratique du breton.

bev.bzh
Capture d’écran bev.bzh

Une plateforme initiée par l’association Roued

À l’origine de ce projet de plateforme communautaire visant à favoriser les rencontres et les échanges entre brittophones et par ailleurs cofinancée par Ar Redadeg, on retrouve l’association Roued. Présidée par David Le Roux (enseignant en traduction à l’université de Rennes 2), cette dernière s’est donnée pour objectif principal de permettre aux locuteurs du breton de faire usage de leur langue au quotidien et en toutes circonstances, aussi bien professionnelles que privées.

Parmi ses autres projets, l’association Roued indique qu’elle envisage aussi de proposer des formations à des métiers linguistiques, à la communication et à des méthodes de communication, à l’usage des outils qu’elle aura développés, mais également de mener des enquêtes sociolinguistiques et des études de marché, suivant les besoins.

Enfin, autre ambition, beaucoup moins utile et nécessaire que la version bretonne : celle de mettre en ligne une plateforme de rencontres en gallo…

Bev.bzh : conjurer l’isolement des locuteurs du breton

Si la plateforme BEV n’en est qu’à ses débuts, elle vient toutefois répondre à une demande cruciale : celles des brittophones de pouvoir parlé la langue régulièrement, dans diverses circonstances. Et plus seulement dans les lieux clichés, à savoir les festoù-noz ou dans les rendez-vous du petit monde associatif de l’Emsav. L’initiative pourrait donc s’avérer salutaire pour tous ceux ayant appris la langue bretonne mais perdant progressivement leurs acquis et leur motivation faute d’avoir l’occasion de la parler.

Compte tenu de la mobilité géographique des Bretons et de la solitude à laquelle est parfois confronté le nouvel arrivant, de surcroît dans les villes, bev.bzh permet ainsi de sortir de cet isolement linguistique.

Crédit photo : Capture d’écran bev.bzh
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Comment vivre hors de la République française totalitaire ? Par Yann Vallerie

Yann Vallerie est journaliste, fondateur et rédacteur en chef pour Breizh-info.com. Cet été, il intervenait lors de l'Université d'été...

Kalifornia : rannoù « nann-jeneret » evit ar vugale er gourmarc’hadoù lakaet ret

Votet eo bet al lezenn AB 1084 ar sizhun-mañ e Kalifornia hag e 2024 e vo lakaet e pleustr...

Articles liés