Terrorisme économique. Stripe bloque les dons pour la campagne de Donald Trump

A LA UNE

Voyages : 3 Français sur 4 prêts à prendre une assurance annulation depuis la crise sanitaire

Compte tenu de l’instabilité et des incertitudes entrainées par la pandémie de Covid-19, voyager n’est plus aussi simple qu’avant,...

Baromètre 2020 du prénom musulman : 21,7% des naissances en France, entre 5 et 12% en Bretagne

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

La campagne de terrorisme économique menée actuellement par les GAFA contre Donald Trump, ses partisans, et plus globalement contre la dissidence, se poursuit. Ainsi Stripe, plateforme permettant le paiement en ligne par carte bancaire, vient de bloquer les dons concernant la campagne de Donald Trump aux USA.

Cela empêche désormais les acteurs de la campagne de Donald Trump d’accepter les dons par carte de crédit.

Le Wall Street Journal rapporte que le service de traitement des paiements Stripe ne traitera plus les paiements pour le site web de la campagne du président Trump suite aux événements de la semaine dernière au Capitole. Cette entreprise de technologie financière traite les paiements par carte de crédit pour des millions de plateformes d’affaires et de commerce électronique en ligne. La campagne du président Trump a utilisé ce service pour le traitement des dons à la campagne. Stripe est une société privée évaluée à 36 milliards de dollars, fondée par les frères Patrick et John Collison, qui sont citoyens irlandais.

Stripe prétend que le président Trump a violé la politique de l’entreprise contre l’incitation à la violence« , suite aux évènements du Capitole. Stripe, dans ses conditions générales d’utilisation, demande aux utilisateurs de s’engager à ne pas accepter de paiements pour des activités « à haut risque », qui incluent toute entreprise ou groupe qui « s’engage dans, encourage, promeut ou célèbre la violence illégale ou les dommages physiques aux personnes ou aux biens ».

En 2018, l’entreprise a fermé le compte du média social Gab après que les médias d’entreprise aient rapporté qu’un homme armé qui a tué 11 personnes lors d’une attaque contre une synagogue de Pittsburgh avait posté du contenu antisémite sur la plateforme.

Outre Twitter, Facebook et d’autres réseaux sociaux, un certain nombre de sites et de services technologiques ont censuré et bloqué le président Trump à la suite des manifestations au Capitole. Breitbart News a récemment rapporté que la plateforme de commerce électronique Shopify avait interdit le site TrumpStore.com, un site web géré par la campagne et l’organisation Trump.

Shopify a déclaré dans un communiqué : « Shopify ne tolère pas les actions qui incitent à la violence. Sur la base des événements récents, nous avons déterminé que les actions du président Donald J. Trump violent notre politique d’utilisation acceptable, qui interdit la promotion ou le soutien d’organisations, de plateformes ou de personnes qui menacent ou tolèrent la violence pour faire avancer une cause. En conséquence, nous avons fermé les magasins affiliés au président Trump ».

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a déclaré dans un récent post que suite aux événements survenus au Capitole et aux commentaires du Président Trump sur les réseaux sociaux à propos de la situation, Facebook interdirait « indéfiniment » l’accès du Président à la plateforme.

Il semblerait par ailleurs que du côté des partisans de Donald Trump, des manifestations soient prévues dans les prochains jours pour dénoncer ces méthodes terroristes, visant à tuer économiquement les personnes identifiées comme faisant partie de l’entourage, ou des supporteurs de Donald Trump, pour qui il faut le rappeler, 74 millions d’américains ont voté, soit plus que la population française dans son ensemble.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Fabrice Di Vizio. « Macron est plus crédible en influenceur Pfizer qu’en général des Armées ! »

Maître Fabrice Di Vizio, avocat au barreau de Nanterre, explique les raisons de son recours - soutenu par plus...

Sapeurs-pompiers en grève : «La vaccination obligatoire nous supprime notre liberté de choix»

Après le personnel soignant, des sapeurs-pompiers s’opposent à la vaccination obligatoire pour leur profession. L’un des principaux syndicats de...

1 COMMENTAIRE

  1. Le coup d’état des démocrates est confirmer par l’action contre Trump des Gafa , des banques, des journaux comme Forbes qui fait du chantage aux entreprise si elles embauches un anciens du gouvernement ou un partisan de Trump.
    Tout cela du fait qu’il n’est pas de la nomenklatura politique qui ce partage habituellement le pouvoir , qu’il a fait campagne avec ses propres fond et non ceux des gafa, multinationales et autres milliardaires, qu’il n’obeï pas aux complex-militaro industriel.
    Ils ont tellement peur qu’il ce représente en 2024 , qu’ils font tout pour l’envoyer en prison.
    Ce pays est devenue une dictature communiste digne de l’époque de Staline.
    Une nouvelle guerre civile fera beaucoup de mort et mettra ce pays a genoux , ce qui profitera aux chinois qui étant détenteur d’une bonne partie de la dette américaines ; les Européens ont a ce moment la intérêt a prendre leur distance avec les EU et le monde a surtout le devoir de changer de monnaie de payement en remplacement de cette monnaie de singe qu’est le $

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés