Argent de poche. En Bretagne, les parents donnent en moyenne 20 euros par mois à leurs enfants

A LA UNE

Alice (Collectif Nemesis) : « Le combat féministe doit être guidé par la raison, pas par la passion » [Interview]

On peut être une femme, féministe, sans être gauchiste ou « progressiste ». C'est en substance le message que...

« Confessions d’un Yakuza ». Jérôme Pierrat préface une plongée au coeur de la mafia japonaise [Interview]

Les éditions La Manufacture de livres ont le don pour dénicher et publier des histoires passionnantes. Notamment du côté...

Brest. « Sans langue bretonne, pas de Bretagne » : retour sur la mobilisation pour Diwan [Vidéo]

Les défenseurs de la langue bretonne étaient entre 1500 et 2 000 le 20 février à Brest pour protester...

Catalogne : l’effacement progressif de l’Espagne et de l’espagnol [Reportage]

Nous avons été enquêter en Catalogne lors des élections cruciales du 14 février. Place du catalan et du castillan,...

Paris. Retour sur le succès de la manifestation de Génération identitaire

La défense de l'identité, et le combat culturel, en Bretagne comme à Paris. Alors que des milliers de personnes défilaient...

Pixpay vient de dévoiler l’édition 2021 de son baromètre annuel « L’argent et les adolescents » réalisé par l’institut Poll&Roll.  L’enquête a été réalisée en ligne du 04 et le 09 décembre 2020 auprès de 1 000 parents d’adolescents scolarisés au collège et au lycée.

Les parents de Bretagne administrative donnent en moyenne 20 € par mois à leur ado, soit 10 € de moins que moyenne nationale (30 €). Les parents des Pays-de-Loire donnent en moyenne 25 € par mois à leur ado soit 5 € de moins que moyenne nationale (30 €).

Pourtant, les ados bretons ne sont pas particulièrement demandeurs de plus auprès de leurs parents. Seuls 15 % négocient avec leurs parents pour leur argent de poche contre 26 % à l’échelle nationale

L’argent de poche au niveau national

En moyenne, les ados commencent à recevoir de l’argent de poche à 11 ans et 2 mois, un âge pivot qui correspond à l’entrée au collège et à la prise d’autonomie des jeunes. Une évolution assez nette par rapport au baromètre 2020, où l’âge moyen était de 11 ans et 9 mois : les parents donnent de l’autonomie à leur ado de plus en plus tôt. Les parents donnent de l’argent de poche d’abord par volonté pédagogique : 80 % des parents donnent de l’argent pour inculquer à leur ado la valeur de l’argent, lui apprendre à gérer un budget ou le faire gagner en indépendance.

Le don d’argent de manière régulière est privilégié par les parents. Ils sont ainsi 42 % à verser de l’argent régulièrement à leur ado : 8 % toutes les semaines, 27 % tous les mois et 7 % deux fois par mois. En revanche, 50 % des ados n’en reçoivent que de manière occasionnelle : 28 % lorsqu’ils en ont besoin et 22 % lors uniquement d’occasions spécifiques type Noël ou anniversaire. Enfin, 8 % des ados n’ont jamais d’argent de poche.

Toutefois, plus les adolescents grandissent, plus le montant de leur argent de poche augmente. Ainsi, entre 10 et 12 ans, ils reçoivent en moyenne 18 € contre 26 € pour les 13-14 ans, 37 € pour les 15-16 ans et 44 € pour les 17 -18 ans.

Mais, loin d’être exclusivement dépendants de leurs parents, les ados se tournent aussi vers d’autres solutions pour gagner de l’argent : principalement (à 58%) en vendant les affaires qu’ils n’utilisent plus, et ce dès le plus jeune âge et quel que soit leur sexe (52 % des 10-12 ans). Cette nouvelle façon de gagner en pouvoir d’achat détrône de loin le traditionnel petit job (22 %), l’échange de service (bricolage, tondre la pelouse, etc.) (36 %) ou la demande directe d’un complément d’argent de poche (37 %). Dans le top 3 des régions où les ados revendent leurs affaires, on retrouve le Centre-Val-de-Loire (68 %), la Normandie (66 %) et les Pays-de-la-Loire (65 %). Dans le Top 3 des régions où les ados cherchent des petits jobs, on retrouve l’Auvergne-Rhône-Alpes, (31 %), la Bretagne (30 %) et la Nouvelle Aquitaine (27 %).

Pour voir l’enquête complète, c’est ici

Crédit photo : DR
[cc] BREIZH-INFO.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Saint-Nazaire. Le jeune Ivan Maciuca obtient un prix en violon

Elève en violon au Conservatoire de Saint-Nazaire, Ivan Maciuca obtient un 3e prix au prestigieux concours Vatelot Rampal. https://www.youtube.com/watch?v=3VfqiKtBT6U Crédit photo...

500 000 données médicales de patients français disponibles gratuitement sur le darknet

Quand on vous dit qu'il ne faut pas croire tout ce que l'on vous raconte sur vos données qui...
- Publicité -