Argent de poche. En Bretagne, les parents donnent en moyenne 20 euros par mois à leurs enfants

A LA UNE

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pixpay vient de dévoiler l’édition 2021 de son baromètre annuel « L’argent et les adolescents » réalisé par l’institut Poll&Roll.  L’enquête a été réalisée en ligne du 04 et le 09 décembre 2020 auprès de 1 000 parents d’adolescents scolarisés au collège et au lycée.

Les parents de Bretagne administrative donnent en moyenne 20 € par mois à leur ado, soit 10 € de moins que moyenne nationale (30 €). Les parents des Pays-de-Loire donnent en moyenne 25 € par mois à leur ado soit 5 € de moins que moyenne nationale (30 €).

Pourtant, les ados bretons ne sont pas particulièrement demandeurs de plus auprès de leurs parents. Seuls 15 % négocient avec leurs parents pour leur argent de poche contre 26 % à l’échelle nationale

L’argent de poche au niveau national

En moyenne, les ados commencent à recevoir de l’argent de poche à 11 ans et 2 mois, un âge pivot qui correspond à l’entrée au collège et à la prise d’autonomie des jeunes. Une évolution assez nette par rapport au baromètre 2020, où l’âge moyen était de 11 ans et 9 mois : les parents donnent de l’autonomie à leur ado de plus en plus tôt. Les parents donnent de l’argent de poche d’abord par volonté pédagogique : 80 % des parents donnent de l’argent pour inculquer à leur ado la valeur de l’argent, lui apprendre à gérer un budget ou le faire gagner en indépendance.

Le don d’argent de manière régulière est privilégié par les parents. Ils sont ainsi 42 % à verser de l’argent régulièrement à leur ado : 8 % toutes les semaines, 27 % tous les mois et 7 % deux fois par mois. En revanche, 50 % des ados n’en reçoivent que de manière occasionnelle : 28 % lorsqu’ils en ont besoin et 22 % lors uniquement d’occasions spécifiques type Noël ou anniversaire. Enfin, 8 % des ados n’ont jamais d’argent de poche.

Toutefois, plus les adolescents grandissent, plus le montant de leur argent de poche augmente. Ainsi, entre 10 et 12 ans, ils reçoivent en moyenne 18 € contre 26 € pour les 13-14 ans, 37 € pour les 15-16 ans et 44 € pour les 17 -18 ans.

Mais, loin d’être exclusivement dépendants de leurs parents, les ados se tournent aussi vers d’autres solutions pour gagner de l’argent : principalement (à 58%) en vendant les affaires qu’ils n’utilisent plus, et ce dès le plus jeune âge et quel que soit leur sexe (52 % des 10-12 ans). Cette nouvelle façon de gagner en pouvoir d’achat détrône de loin le traditionnel petit job (22 %), l’échange de service (bricolage, tondre la pelouse, etc.) (36 %) ou la demande directe d’un complément d’argent de poche (37 %). Dans le top 3 des régions où les ados revendent leurs affaires, on retrouve le Centre-Val-de-Loire (68 %), la Normandie (66 %) et les Pays-de-la-Loire (65 %). Dans le Top 3 des régions où les ados cherchent des petits jobs, on retrouve l’Auvergne-Rhône-Alpes, (31 %), la Bretagne (30 %) et la Nouvelle Aquitaine (27 %).

Pour voir l’enquête complète, c’est ici

Crédit photo : DR
[cc] BREIZH-INFO.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid : crise sanitaire avant effondrement économique ? – JT de TVLibertés du vendredi 30 juillet 2021 [Vidéo]

À la une de cette édition du 3. juillet 2021, le Covid, crise sanitaire avant choc économique ! Le journal...

Côtes-d’Armor : Le plan Alerte enlèvement déclenché pour un enfant de 8 ans

L'alerte a été lancée samedi matin par le ministère de la Justice pour retrouver un enfant qui aurait été...

Articles liés

Santé mentale des enfants en période de confinement : le logement et la situation sociale de la famille décisifs

Le premier confinement du printemps 2020 aura été dur à vivre pour certains. Une étude détaille l'impact de cette situation inédite sur la santé...

Cigarettes électroniques : l’OMS confirme leur nocivité, même pour les non-utilisateurs

L'OMS alerte une nouvelle fois sur la nocivité des cigarettes électroniques, qui auraient un impact négatif sur les utilisateurs... et sur les non-utilisateurs. Les inquiétudes...

Guissény (29). Des adolescents aident la commune contre de l’argent de poche

08/02/2018 – 06h20 Guisseny (Breizh-info.com)  –Depuis octobre 2017, la commune de Guissény, dans le nord Finistère, a mis en place un dispositif "argent de...