Derry. La New IRA accusée d’avoir recruté des adolescents dans ses rangs.

new_IRA

La New IRA est accusée en Irlande du Nord de recruter des dizaines de jeunes adolescents vulnéarables dans ses rangs dans le but de reconstruire le gang terroriste décimé. La radicalisation aurait surtout eu lieu à Derry, où des adolescents masqués ont lancé une bombe à essence contre la police d’Irlande du Nord lors d’une parade de Pâques organisée à l’occasion du troisième anniversaire du meurtre de la journaliste Lyra McKee.

Selon des sources républicaines et de police, les enfants et adolescents impliqués sont tous des recrues récentes, amenées dans la New IRA pour être utilisées comme « chair à canon » par ses dirigeants. Ce fait n’a pas échappé à Nichola Corner, la sœur aînée de Lyra McKee, qui a accusé les dirigeants du groupe paramilitaire de se livrer à une forme de « maltraitance des enfants ».

Elle a déclaré à Sunday Life : « C’est de la maltraitance et de l’exploitation d’enfants, ces gens empêchent les jeunes d’avoir un avenir et mettent leur vie en danger. La violence du lundi de Pâques a éclipsé l’anniversaire de Lyra et ce qu’elle représentait – la paix, la prospérité et la compréhension. »

Le point de départ de ce nouveau type de recrutement serait la saignée importante dans les rangs de la New IRA à la suite d’arrestations d’une partie de son ossature suite à l’assassinat de Lyra McKee en 2019 et à l’opération d’infiltration du groupe par le renseignement brittanique.

À Derry, 17 dissidents sont devant les tribunaux et font face à des accusations allant du meurtre à la fabrication de bombes et aux émeutes. Six autres, originaires d’Armagh et de Tyrone, sont en détention provisoire et accusés de diriger le terrorisme après avoir été secrètement enregistrés lors de sommets présumés terroristes organisés par l’agent double Dennis McFadden.

La purge a anéanti la New IRA qui n’a pas été en mesure d’organiser la moindre attaque contre la police depuis l’année dernière. Pour tenter de rester dans le coup, le groupe paramilitaire aurait alors essayé de radicaliser de jeunes adolescents impressionnables issus de communautés nationalistes socialement défavorisées, notamment dans la ville de Derry.

De son côté, le parti Saoradh, qui est la branche politique de la New IRA, dément ces accusations et notamment celles qui consistent à dire que le recrutement serait opéré via un « Flute band », ces groupes musicaux qui préparent les défilés républicains (comme loyalistes) chaque année. Le groupe de flûtistes républicains Roberts/Mellon a en effet défilé avec des membres masqués de la New IRA lors de leur commémoration de Pâques au cimetière de Derry lundi dernier, qui a dégénéré en violences. Parmi les musiciens du groupe figure Jordan Devine, qui est accusé du meurtre de Lyra McKee, ce qu’il nie fermement. Le chef de la New IRA à Derry, Thomas Mellon, qui figure sur la liste de surveillance terroriste du MI5 depuis 10 ans, et son commandant en second, Fergal Melaugh, étaient également à la tête de la parade de Pâques controversée. Les deux hommes ont été vus plus tôt en train de parler au tireur soupçonné d’avoir abattu Lyra McKee alors qu’elle observait une émeute dans le quartier de Creggan. Il a jusqu’à présent échappé à toute inculpation pour des infractions liées au meurtre.

Des sources républicaines accusent le tueur de Lyra d’avoir joué un rôle de premier plan dans l’émeute de lundi dernier. Les bombes incendiaires avaient été cachées dans le cimetière de la ville avant la commémoration de la Nouvelle IRA, ce qui prouve que la violence était planifiée.

Sa soeur Nichola Corner s’est également adressée aux jeunes de Derry, les suppliant de ne pas s’impliquer dans la violence dissidente. Elle a déclaré : « Ma famille vient d’une région nationaliste de la classe ouvrière…. Tous les membres de ma famille ont réussi leur vie malgré un milieu socialement et économiquement défavorisé. Il n’est pas inévitable que vous finissiez par être impliqué dans la criminalité, alors s’il vous plaît, ne vous laissez pas berner par l’exploitation de ces gangs ».

Avant d’adresser un message pour l’assassin présumé de sa soeur : « Sois un homme. Fais ce qui est juste. Démasque-toi. Accepte la responsabilité du meurtre de ma sœur bien-aimée. Rends-toi. C’est la chose la plus charitable que tu puisses faire pour toutes les personnes concernées – y compris toi-même. »

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. A tous ceux qui souhaitent la paix partout dans le monde, il n’y a qu’un conseil à donner : éliminer une fois pour toutes les Anglo-Saxons, sous quelque forme qu’ils soient : anglicans, unionistes, puritains, évangélistes and co.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !