Éolien : une plainte déposée contre Jean Castex, Olivier Véran, Barbara Pompili et Elisabeth Borne

A LA UNE

Laïcité, Paty, Charlie, symboles religieux : Un sondage montre la fracture croissante entre musulmans et non musulmans dans les lycées en France

La LICRA, ligue de vertu qui ne cesse d’attaquer devant les tribunaux des polémistes, écrivains, politiques qui ont le...

Ploërmel. Après leur action d’agit-prop : les jeunes nationalistes bretons s’expriment [Interview]

Dimanche 21 février, un groupe de personnes a déployé une banderole accompagnée de fumigènes à Ploërmel. Banderole sur laquelle...

Piero San Giorgio : « La Bretagne pourrait retrouver un jour une forme d’indépendance » [Interview]

Piero San Giorgio s'est entouré d'une équipe de spécialistes dans différents domaines pour ouvrir le site Autonomie & Résilience,...

Covid-19. « La pandémie semble bien désormais en voie d’extinction progressive et naturelle »

Bulletin bimensuel du Général Delawarde au sujet de la crise dite du Covid-19 Avant propos  Aujourd’hui trois sujets sont à l’ordre...

Louis Saillans (Chef de guerre) : « Apporter mon point de vue, celui d’un homme qui connaît la réalité du combat contre l’Islam radical...

Louis Saillans a été commando marine. Il a travaillé pour les opérations spéciales pendant dix ans, notamment en Afrique...

Une plainte vient d’être déposée contre quatre ministres (Mrs Castex, Véran, Pompili et Borne) par le Mouvement de la ruralité au sujet des conséquences des éoliennes pour la ruralité. 

« Après les multiples courriers adressés par le Mouvement de la Ruralité au Président de la République et aux ministres concernés par l’alerte sanitaire, restés sans réponse à ce jour, après avoir alerté des effets des éoliennes, des champs électromagnétiques, des infrasons, des contaminations aux terres rares et de l’ensemble des problématiques provoquant des nuisances sanitaires graves avec un risque de danger imminent pour la santé humaine et animale doublée d’une atteinte grave à l’environnement, après avoir dénoncé la situation dramatique d’hommes et de femmes, tant sur leur santé que sur celle de leurs élevages, le Mouvement de la Ruralité, par son président Eddie Puyjalon, accompagnant madame Céline Bouvet, exploitante proche du parc des Quatre Seigneurs sur la commune de Nozay, vient d’engager une procédure judiciaire devant la Cour de justice de la République » indique un communiqué adressé à la presse.

Maître Fabrice Di Vizio vient de porter plainte au nom de l’association contre le Premier ministre Jean Castex, le ministre de la Santé Olivier Véran, ainsi que les deux dernières ministres de la Transition écologique, Barbara Pompili et Élisabeth Borne ; plainte pour motif d’« administration de substances nuisibles » (article 222-15 du Code pénal) de nature visuelle et sonore et, à titre subsidiaire pour « abstention volontaire de combattre un sinistre » (article 223-7 du Code pénal).

« L’objectif pour LMR est de faire ouvrir une enquête pour savoir si l’accélération du déploiement du parc éolien en France aurait dû perdurer durant toutes ces années malgré les alertes de citoyens malades, de lourdes mortalités animales, la présence de cancers pédiatriques dans les zones concernées avec des expertises indépendantes induisant un risque grave et imminent notamment le dossier scientifique du laboratoire ToxSeek. Action juridique d’autant plus importante que malgré toutes ces alertes, les multiples confinements pour raison sanitaire sont venus emprisonner les hommes et les femmes dans leur souffrance à domicile sans pouvoir échapper aux nuisances induites par les éoliennes.

Autre motif d’inquiétude, le gouvernement prévoyant malgré les alertes sanitaires de doubler le nombre d’éoliennes d’ici 2028, faisant fi des lanceurs d’alertes. Pour couronner le tout, le dernier rapport de la commission d’enquête CGEDD (ministère de l’Écologie) et CGAAER (ministère de l’Agriculture) sur le parc des Quatre Seigneurs se serait perdu dans les méandres des ministères ! Plus largement, le deuxième objectif est bien celui d’inclure les problématiques de santé publique. Par ailleurs, en plus de la plainte à la CJR, une série de plaintes, estimée à plus d’une centaine, sera déposée contre X dans les semaines à venir dans différents tribunaux de toute la France » indique le communiqué.

Retrouvez également notre interview de Fabien Bouglé sur le sujet du scandale des éoliennes.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

« Une Justice politique » – État de droit et coup d’État judiciaire

Par Eric Delcroix, juriste, essayiste et écrivain, auteur de Droit, conscience et sentiments  Régis de Castelnau, qui a été avocat du...

Claudine Glot. Quelques pas sur les traces de sainte Brigitte

Claudine Glot - Quelques pas sur les traces de sainte Brigitte https://www.youtube.com/watch?v=Fjbnz3H9jz0 Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie...
- Publicité -

4 Commentaires

  1. les émissions sonores des éoliennes ne sont pas les seules à poser problème : les infrasons émis par toutes les machines tournantes sont à l’origine de répercussions néfastes sur la santé humaine et … animale (inconfort, fatigue, irritabilité, céphalées, vertiges, nausées …) et la seule prévention consiste à s’éloigner fortement de la source , et en ce sens, les éoliennes seraient admissibles du point de vue sanitaire si ce principe de précaution était appliqué : l’Académie de Médecine proposait une distance de 1500 m et le ministère de la Santé finlandais a rendu un rapport dans lequel il préconise 2000 m. Les 500 m en France (1000 m avaient été votés par le Sénat) sont largement insuffisants : voir La prévention des risques des infrasons :https://www.officiel-prevention.com/dossier/sante-hygiene-medecine-du-travail-sst/lutte-contre-le-bruit/la-prevention-des-risques-professionnels-des-infrasons

  2. et surtout qu’elles ne servent à rien, une étude de l’ ADEME a établi que leur productivité n’est que de 5% de leur capacité.
    au regard des terres rares qu’il faut pour les construire, des centaines de tonnes de ferraille et de béton enterré pour les maintenir, le bilan écologique de ces atrocités est une vrai catastrophe. il faut absolument arrêter ce massacre de la nature, que ce soit sur terre comme en mer, cela aurait l’avantage de pouvoir supprimer deux des trois lignes de nos pied de facture EDF.

  3. Les ESCROLOGISTES n’ont qu’a souffler dessus quand le vent sera absent et voilà !
    et quand le vent soufleron nous repartira

  4. Eoliennnes : 1% d’électricité.

    Le 07 janvier 2021, les 8500 éoliennes en service en France, sur terre et sur mer, ont produit très exactement 1% de toute l’électricité dont la France avait besoin.
    Si nous avions des jours d’ hiver très froid (-10%), il faudrait 2000 Mégawatts de puissance par dégré en moins. la France serait en pénurie d’électricité à la merci d’un blackout catastrophique vu l’acharnement des décideurs et des écolos en train de détruire nos moyens de productions fiables et pilotables.

    Nous sommes victimes de campagnes d’intoxication, de mensonges honteux perpétrés depuis des années par l’agence de maitrise de l’énergie (ADEME), par les Verts, par les promoteurs, qui affirment que des villes entières et des milliers de foyers seront alimentés par les renouvelables intermittents, nous faisant croire qu’il y a toujours du vent quelque part du au « foisonnement » qui garantira la production du parc éolien.
    Pauvre France !..

    Ce minable 1% est vérifiable sur le Site de RTE, au jour le jour.
    https://www.rte-france.com/eco2mix/la-production-delectricite-par-filiere#

Comments are closed.