Emmanuel Macron à Brest. Les esprits masqués par les «peurs obsidiennes » ? [Tribune Libre]

A LA UNE

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

Le Président de la République Emmanuel Macron était à Brest en début de semaine pour les voeux aux armées. Sur place, une seule opposante, Claudine Dupont-Tingaud, qui nous adresse une tribune dans laquelle elle regrette la faible opposition au pouvoir en place. Nous la reproduisons ci-dessous.

Un simple et unique coup de sifflet a accompagné la dernière étape du déplacement d’Emmanuel Macron à Brest, son 4e séjour en Finistère ( les Bretons n’ont-ils pas exprimé 75,36% de votes en sa faveur en 2017 ?) mardi 19 janvier 2021, justifié par la présentation des Vœux aux Armées.

Un coup de sifflet aux portes du Château où est abritée la Préfecture Maritime fut la seule expression du rejet du Président de la République… Mépris, confinement, soumission ou simplement heure tardive, prés du couvre-feu en ce qui concerne l’arrivée sous ces murs du président, expliquent-ils seulement le granitique silence sur une esplanade parcourue par des dizaines d’hommes et de femmes des Services de Sécurité durant toute la journée ?

Ni respect, ni dévotion, ni révolte … le Breton s’était peut-être souvenu de la devise d’Anne de Bretagne : « Plutôt la mort que la souillure » et avait-il- provisoirement- disparu dans le vent, la pluie et le vide absolu !

L’habituelle opposante n’eut pas à sortir sa banderole (Macron ? NON !) pour exprimer le rejet de l’infantilisation et de l’enfermement auxquels nous sommes contraints d’où : 1 mariage pour 5 enterrements – pas par Covid !- et 36% de naissances en moins l’an dernier, malgré le rapprochement obligé, car le Chef des Armées, sans la voir ni l’inviter, avait disparu !

Trois lieux emblématiques de la Marine Nationale «  dernier rempart de la cohésion nationale » selon l’éditorialiste du Télégramme Hubert Coudurier avaient été retenus et dés le matin  d’où visite de l’Ecole des Mousses où ceux-ci offrirent au petit chef de guerre, un bâchi (béret marin) dont on sait que le pompon rouge porte bonheur et peut-être aussi comme aux marins naufragés du Vendée Globe et recueillis par la Marine Nationale, du Pâté Hénaff… le pâté du mataf ! le tout ayant fait conclure au président que ce cadeau était « adorable » ! (sic)

Le Chef de l’Etat et des Armées, , Emmanuel Macron, en fin de journée, le couvre-feu étant celui des embruns, rendit hommage à nos forces de défense «  facteur de stabilité, de force, de résistance… » dans un discours-fleuve où il se félicita à la fois de la fin de «l’année de tous les dangers » mais aussi du tir balistique, réussi, du sous-marin nucléaire « Téméraire » …nom qui est tout un programme mais bien peu d’actualité lorsque l’on mêle dans un même combat la Covid et le terrorisme . Tout en se complimentant du succès des opérations « Résilience » et « Sentinelle » alors que l’effort militaire « Barkhane » ( 5 000 militaires au Sahel et au Tchad) – lui- doit être réajusté !

Vint la dénonciation « des peurs obsidiennes » ( chacun dut chercher son smartphone ou son plus lointain dictionnaire ) … celles d’un peuple assiégé… refusant de voir que, celui de France, l’est par les contraintes assassines que son gouvernement impose, conduisant à le faire disparaitre plutôt qu’à l’encourager à se dresser pour faire front en lui imposant à se masquer de plus en plus ! Plus de baisers, plus de bisous, plus de câlins !

Nous ne sommes pas loin du distributeur à pédale d’Eau Bénite de la cathédrale de Vannes, toujours en Bretagne, chassant les fièvres, les aigreurs, les cauchemars et surtout les disciples du malheur mais prés, tout prés de l’eau aseptisée!

Claudine Dupont-Tingaud

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes. Crêperie Le Vieux Quimper, une valeur sûre du Bouffay

« Quand je vois ce que je livre, je sais que c'est bon ». C'est aiguillé par un livreur de légumes...

Muntr Wilhem Houssin : an deorienn hag ar realder

Wilhem Houssin a zo bet peurlazhet disadorn dremenet. Bazailhet eo bet e kreiz kêr e Sant-Jakez al Lannoù, da...

4 Commentaires

  1. Il est important de préciser que si Macron a fait ce score de 75,36% de votes en sa faveur en 2017, … c’est ou par rejet de Le Pen … ou aussi et peut-être même surtout parce que Bretonnes et Bretons ont cru dans son mensonge de réunification, mensonge public particulièrement clair lors de son meeting pré électoral de Vannes.
    En fait, il a employé le même moyen que celui des nazis pendant la guerre. Ils faisaient croire à une pseudo « indépendance administrative de la région Bretagne (mais à 4 départements) car ils ont vite compris que ça tenait très à cœur de la population, et ainsi ils se sont fait bon nombre « d’indicateurs/collabos ».
    Mensonge et méthode sont les mêmes … Promesse qui touche au cœur et qui ne sera pas tenue ! Mais l’important était la réussite de l’annonceur.

  2. Bravo Claudine et bises à toi et aux (vrais) patriotes. Les Bretons se sont fait de tout temps enc… entuber par les curés. Il n’est donc pas surprenant qu’aujourd’hui, ce le soit par un pouvoir illégitime et de plus ennemi de la France. On pourrait également revenir sur la période 39/45… Comme quoi, et contrairement à ce que m’avait dit une vendeuse de librairie , quand je demandais « Au bon beurre » de Dutourd « Mais c’est complètement dépassé ». Quelle inculture et quelle naïveté !
    Bertrand

  3. Sauf erreur, l’obsidienne est une pierre semi-précieuse,noire et non un adjectif.
    On doit parler d’une peur obsidionale,qui est la crainte d’être assiégé.
    L’échec de notre bien-aimé Président à Normale Sup’s’explique mieux.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Le chantage au vaccin sur les enfants – JT de TVLibertés du mercredi 28 juillet 2021 [Vidéo]

À la une de ce journal du 28 juillet de TVLibertés, les collégiens et lycéens non vaccinés seront renvoyés si un cas de Covid-19...

Emmanuel Macron fantasme les essais atomiques en Bretagne

« Je pense que c'est vrai qu'on n'aurait pas fait ces mêmes essais dans la Creuse ou en Bretagne », confesse Emmanuel Macron à Tahiti, à...

Vote du Pass sanitaire : touché mais pas coulé – JT de TVLibertés du lundi 26 juillet 2021 [Vidéo]

À la une du journal de TVLibertés du lundi 26 juillet, retour sur la mobilisation anti pass sanitaire de samedi. Le journal évoquera ensuite les...

Pass sanitaire : le mépris parlementaire

A la une de cette édition : le pass sanitaire voté en 1ère lecture par l’Assemblée Nationale. Sans surprise, le gouvernement aura réussi son...