Nantes. Deux ravitailleurs interpellés aux Dervallières où le deal a pignon sur rue

A LA UNE

Depuis l’interpellation mardi dernier d’un homme d’une quarantaine d’années, soupçonné d’être la « nourrice » du trafic de drogue du 12, rue Edmond Bertreux, aux Dervallières, le deal a déserté la cage d’escalier près de laquelle ont eu lieu quatre fusillades, dont une mortelle. Cependant le deal continue de gangrener le quartier.

Tandis que la nourrice présumée a écopé de trois mois de prison d’office pour outrage, une peine qui n’avait jusque alors pas été exécutée, et doit être jugée ultérieurement pour les motifs de son arrestation, ainsi que d’autres faits de violences, le deal a investi d’autres cages d’escalier de l’immeuble, notamment le 38 (derrière), le 16 et le 10.

Surtout, d’autres immeubles du quartier continuent depuis des années à être investis par les dealers – même si la police arrive à faire tomber les réseaux de temps à autre. Nous avons identifié au moins 7 autres adresses dans le quartier, sur une demi-douzaine de voies différentes. Presque à chaque fois, les dealers occupent une cage d’escalier, parfois une cave.

Autant de deal nécessite des ravitaillements – ces derniers se font en voiture pour les quantités importantes, une à deux fois par jour. Le réassort de plus petites quantités se fait par des complices en scooter ou en vélo.

Le 19 janvier peu après le couvre-feu, les policiers rue de la Contrie contrôlent deux cyclistes ; le premier, 21 ans, refuse de donner son identité. Sur lui, pas moins de 10 sachets d’herbe de cannabis  [34 grammes, soit 400 € à la revente au détail] et 10 sachets de résine de cannabis  [39 grammes, soit 250 € à la revente au détail], mais aussi 1930 € en liquide. Le second, âgé de 18 ans, était armé d’un couteau à cran d’arrêt.


Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Bordeaux. Château l’Escart : le retour du fruit

Propriété conduite sous le régime de la biodynamie, le château l’Escart signe des vins au fruit plantureux et à...

« Pages arrachées au livre de Satan », chef d’œuvre de Dreyer, a 100 ans !

Davantage connu pour La Passion de Jeanne d’Arc, Carl Theodor Dreyer a réalisé il y a tout juste un...

Articles liés