Nantes. Et encore deux fusillades aux Dervallières…

A LA UNE

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Le 7 janvier dernier, deux séries de coups de feu ont secoué le quartier de Dervallières, à priori sans faire de blessés. Elles s’inscrivent, « d’évidence » d’après l’état actuel de l’enquête, dans les règlements de comptes liés au trafic de drogue qui gangrène le quartier dit « sensible ».

Vers 21h30 ce 7 janvier, une série de 12 coups de feu ont claqué à hauteur du 12, rue Edmond Betreux – un des halls du Building, cet immeuble qui domine l’ouest de Nantes, connu pour ses problèmes d’adduction d’eau dans les étages… et de deal dans ses cages d’escalier. Quelques semaines après la chute d’un réseau au 16, un nouveau point de deal venait d’ouvrir au 12, et était particulièrement actif à partir de 22 heures.

Quelques minutes plus tard des tirs ont à nouveau retenti en direction d’un homme qui s’enfuyait, rue Louis le Nain. Les enquêteurs ont retrouvé quatre étuis de calibre 12 mm devant le building et quatre autres étuis rue Louis le Nain. Cette rue a déjà connu une fusillade le 21 avril 2019, un jeune homme avait été blessé à l’époque à la cuisse.

Bien qu’aucun dealer présumé ne soit venu témoigner devant la police, on sait que les tirs au Building étaient dirigés vers la porte, et étaient à hauteur d’homme. Une voiture de type Break et de couleur blanche, où étaient les tireurs, est aussi recherchée.

Il s’agit par ailleurs de la troisième fusillade en moins de huit jours, après celle du 4 janvier qui a visé un arménien après une rixe, près du pont de Pirmil, côté Beaulieu. Le tireur de cette fusillade reste recherché. On retrouve ainsi, après une accalmie toute relative en 2020, des rythmes comparables à  2019 où 69 fusillades avaient eu lieu à Nantes, soit une tous les cinq jours.

Louis Moulin

Crédit photos : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Rennes. Le député Mustapha Laabid (LREM) définitivement condamné pour abus de confiance

Le député de la première circonscription d'Ille-et-Vilaine Mustapha Laabid (LREM) a été définitivement condamné par la Cour de cassation....

Non, Alice Coffin n’a pas été agressée : la preuve en vidéo

La conférence d’Alice Coffin à la Friche Lucien, à Rouen, mercredi soir 16 juin 2021, a été animée :...

Articles liés

Nantes. 25e fusillade de l’année : cette fois, c’est un bus…

Il fallait vraiment que Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, vienne pour que les syndicats de la SEMITAN brisent le black-out imposé par le politique...

Nantes. 24e fusillade de l’année… pour une moto volée

Pour une fois, ce n'est pas lié aux règlements de comptes des gangs de la drogue – la 24e fusillade de l'année dans l'agglomération nantaise...

Nantes. Encore une fusillade, la 23ème de l’année…

La 23e fusillade de l'année a eu lieu à Pirmil ce 27 avril, vers 17h25, rue Esnoul des Châtelets – tout près du pôle...

Nantes. Encore deux fusillades, le ministre de l’Intérieur ne se déplace pas

Cela n'a guère traîné : moins de cinq jours après le tournage d'un clip de rap dans le quartier « sensible » du Clos Toreau au...