Soldes 2021. Des achats plus faciles en ligne, mais aussi plus risqués…

A LA UNE

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

Tentés d’opter pour le shopping en ligne pour profiter des soldes venant de débuter ? Quelques mises en gardes s’imposent en amont pour vous éviter certains pièges.

Soldes en ligne et délais de rétractation

Les soldes d’hiver 2021, dont le début a été décalé au 20 janvier dernier, se déroulent donc dans un contexte très particulier en raison des restrictions sanitaires liées au Covid-19. Sans oublier le couvre-feu de 18 heures qui ne permet pas de déambuler dans les boutiques une fois la journée de travail terminée.

L’une des principales conséquences de cette situation est que les acheteurs se tournent davantage vers les soldes en ligne. Une option de facilité qui revêt toutefois quelques pièges pour les clients mal informés.

Ces derniers doivent par exemple savoir qu’ils disposent d’un délai de 14 jours pour se rétracter à la suite de leur achat en ligne, y compris en période de soldes. Attention cependant, comme le rappel à bon escient le magazine 60 Millions de consommateurs, quelques produits sont toutefois exclus du droit de rétractation par la loi.  Citons notamment les vêtements faits sur mesure (produits « nettement personnalisés ») ou les biens périssables. En pratique, il est généralement nécessaire de remplir un formulaire pour demander l’annulation de l’achat et, en cas de retour des produits, la réexpédition est souvent aux frais de l’acquéreur.

Le mirage des taux de réduction ?

Autre point sur lequel les amateurs de solde sen ligne doivent demeurer vigilants : les taux de réductions affichés sur les produits. Que penser de réductions atteignant parfois les « -70 % » à « -80 % » ? Là encore, la méfiance est de mise car ces taux de réduction étant calculés sur la base du prix de référence du produit, qui apparaît généralement barré, ce dernier a pu être très fortement majoré quelques temps auparavant pour faire croire à la bonne affaire.

Pour se faire un avis plus objectif avant de passer commande, mieux vaut alors faire fi de ces pourcentages souvent mirobolants pour ne s’en tenir qu’au prix réel du produit. Puis, agilité du web oblige, faire une recherche de ce même produit sur d’autres site pour comparer les tarifs proposés, sans se soucier du taux de réduction.

Un comparatif des frais d’expédition entre plusieurs vendeurs peut également parfois faire changer d’avis…

Soldes 2021 : des conseils divers face aux arnaques

L’acheteur en ligne doit aussi se méfier des sites de produits contrefaits. Ces derniers utilisent régulièrement dans leur URL le nom d’une marque accolé aux termes « pas cher », « soldes maxi » etc. Idem sur une orthographe douteuse et la présentation du site : au moindre doute, fuyez !

Toujours dans l’optique de savoir à qui l’on a à faire, il est recommander de chercher l’adresse légale du vendeur, souvent accessible via la page « Mentions légales » avant de passer commande. En cas d’absence de ces indications, il est aussi possible de pousser la vérification en faisant une recherche WHOIS à partir de l’adresse du site pour en savoir davantage sur son propriétaire.

Lors de la finalisation de l’achat, le client s’assurera que le paiement est sécurisé avec la présence du « https » et d’un petit cadenas dans la barre d’adresse.

Crédit photo : Pixabay (Pixabay License/geralt) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes : les brocantes reprennent après un nouveau mauvais coup du gouvernement

Et de trois confinements ! Considérées comme non essentielles, les activités de l’antiquité-brocante ont droit à chaque confinement… à...

Laxisme judiciaire. Suspecté de meurtre à Nantes, l’individu est placé… sous bracelet électronique

Le laxisme judiciaire et la gestion des mis en cause pour délits graves voire pour crimes, laissent parfois songeur....

Articles liés

5 cyber-escroqueries courantes : comment les éviter ?

Les cyber-fraudeurs sont prompts à exploiter l'actualité à leur profit, mais de nombreux stratagèmes sont intemporels, indépendamment de ce qui fait l'actualité. Voici 5...

Comment lutter contre les arnaques aux véhicules d’occasion en ligne ?

Les sites e-commerces ne sont pas les seuls concernés par des arnaques en ligne. Le marché des véhicules d'occasion est également touché : 15%...

Coronavirus. Attention aux arnaques sur internet

En cette période de confinement, il faut aussi être vigilant lorsque nous utilisons Internet, c'est ce que rappellent les Voisins vigilants et solidaires qui...

Arnaques à la fausse qualité. Attention aux faux policiers et gendarmes

Les arnaques à la « fausse qualité » se multiplient et font des victimes ces derniers temps. Certains Voisins Vigilants et Solidaires ont envoyé...