Créer sa société en France. Entre courage et folie au pays de la fiscalité ?

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Même si la situation actuelle, sur fond de COVID-19 et de crise économique majeure, n’est pas la plus propice pour oser franchir le pas de l’indépendance, certains ont tout de même tenté l’aventure en 2020. Sont-ce des fous ou bien des hommes et des femmes débordant de courage ? Entre la difficulté que représente l’activité en elle-même, la pression fiscale française écrasante, la lourdeur des démarches administratives, il n’est pas forcément évident de se projeter.

Bien que la France ait perdu sont statut de leader en matière de fiscalité au profit du Danemark en 2020, avec plus de 46% de prélèvements sociaux, des entrepreneurs se lancent en France malgré tout. Mais comment cela se passe-t-il ? Comment optimiser son projet ? Faut-il songer à déporter son activité en dehors de la France ? La région européenne est-elle la plus évidente pour lancer un business ?

Charles GAVE et Richard Détente débattent sur les bonnes pratiques et le bon raisonnement à adopter lorsqu’on cherche à créer sa société. Bien que français, la France ne doit pas forcément être notre choix par défaut. Il faut étudier les possibilités et réfléchir avec une vision plus globale, tant pour le développement de son business que pour ne pas se faire couper dans notre élan par une pression fiscale trop importante.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Louis de Raguenel (Europe 1) : « Le vaccin que l’on se fait injecter […] ne sera sans doute plus efficace face aux nouveaux...

Sur le plateau de LCI lundi 26 juillet, Louis de Raguenel, chef du service politique adjoint à Europe 1,...

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

1 COMMENTAIRE

  1. a) À l’inverse de l’ACOSS, structure de droit public, les 22 URSSAF, structures de droit privé, ne sont pas des mutuelles, mais des sociétés en participation; en d’autres termes, on gère 705 milliards de cotisations et 3,5 milliards de pénalités sur du vide; si vous doutez, relisez Pline l’Ancien,sur la constitution des sociétés de publicains;

    b) Il est d’ores et déjà possible de placer une entreprise sous statut d’extra-territorialité, en domiciliant son siège social sur un campusuniversitaire, en vertu de la Bulle Parens scientiarum [ https://fr.wikipedia.org/wiki/Parens_scientiarum ];

    c) Depuis le 1er janvier 2003, les URSSAF sont en concurrence avec les 26 autres pays de l’Union européenne;

    d) Depuis 1945, les comptes annuels des 22 URSSAF donnent lieu à un procès-verbal de carence de la Cour des comptes;

    e) Amusez-vous, dans un litige, à enchaîner 21 procédures en 6 mois, à la fin, magistrats et greffiers lâchent prise.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Le rapport de gestion : non obligatoire mais indispensable pour les PME

Depuis 2018, les PME en-dessous de certains seuils n'ont plus l'obligation de publier un rapport de gestion. Pour Claude Saunal, associé Absoluce, toutes les entreprises ont...

La planète financière se noie dans la fausse monnaie – Politique & Eco 305 avec Pierre Jovanovic

Ultimes conséquences de la planche à billet, les banques en situation précaire, l’or acheté en masse par les états et voilà l’inflation qui pointe....

Nos économies sur la voie d’une «soviétisation» ?

Cette semaine dans C’est Cash, Estelle Farge et Olivier Delamarche s’intéressent à la «soviétisation de l’économie». Face aux mesures prises par les Etats occidentaux...

Entreprises bretonnes. Un rapport au numérique bouleversé par la crise sanitaire

Depuis 2020, la crise sanitaire que nous traversons a contraint les entreprises à s'adapter au contexte via un recours aux usages numériques. Comment ont-elles...