4 000 villageois karens en fuite. Urgence humanitaire en Birmanie

A LA UNE

La tension monte en Birmanie alors que d’importantes manifestations ont lieu à travers le pays contre le coup d’Etat du 1er février.

Des tensions qui ne sont pas sans conséquence notamment sur les minorités autochtones de ce pays.

Ils sont ainsi plus de 4 000 villageois karens en fuite face aux bombardements et aux attaques des militaires birmans sur leurs villages. Profitant de l’instabilité liée à la crise sanitaire et désormais du coup d’Etat de la junte, l’armée birmane n’a plus de garde-fou dans son combat contre les peuples autochtones.

Depuis des semaines, ces milliers de femmes, vieillards, bébés, enfants se cachent dans la jungle pour survivre dans cette région isolée et en guerre. Aucune organisation internationale n’est en mesure de leur venir en aide.

L’ONG Village Karenni, qui bénéficie d’un réseau assez étendu et d’une connaissance suffisante de cette région, va leur prêter main forte directement. Un personnel de l’association est sur place et des dizaines de membres indigènes sont en action.

« Ces 4 000 karens sont en situation de survie, menacés par les militaires birmans. Ils ont dû fuir dans la jungle en abandonnant tout derrière eux. En leur acheminant de la nourriture, des médicaments, du matériel de cuisine, des outils, des couvertures et des moustiquaires, nous pouvons permettre à ces hommes et ces femmes combatifs de s’en sortir dans une jungle hostile mais qu’ils connaissent bien ! Avec 10 €, une famille peut recevoir le nécessaire pour une semaine. Une semaine pour lui permettre de s’organiser et trouver une solution pour aller de l’avant » indique Olivier Frèrejacques, le Président de Village Karenni

Pour les aider, c’est ici

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

« J’ai fait l’amour avec le diable ». Pourquoi des Catholiques se sont opposés au concert d’Anna Von Hausswolff à Nantes

Le 7 décembre 2021, de nombreux fidèles catholiques, beaucoup de jeunes, se sont rassemblés devant l’église Notre-Dame du Bon-Port...

Gwern-ar-Sec’h : Mohammed ha Rizk pennoù bras an trafikerezh dramm

Kondaonet eo bet c'hwec'h paotr d'ar meurzh 07 a viz kerzu gant lez-varn Roazhon evit trafikerezh drammoù. Etre Gwern-ar-Sec'h (Bro...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés