70 % des Français favorables à la suspension ou la réécriture du projet de loi de bioéthique ?

A LA UNE

Isabelle Le Callennec (Hissons haut la Bretagne) : « être la région du plein emploi durable, d’une transition écologique aboutie, d’une cohésion sociale à...

La campagne électorale pour les élections régionales bat son plein. Après avoir interrogé Daniel Cueff (« Bretagne ma vie...

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Selon un sondage Ifop/La Manif pour tous, 70 % des Français seraient favorables à la suspension ou la réécriture du projet de loi de bioéthique, qui a été examiné en commission mixte paritaire le 17 février (téléchargez le sondage en intégralité).

70% des Français sont opposés au maintien du texte du gouvernement qui comprend la PMA sans père

L’analyse du sondage Ifop souligne une nette opposition à la poursuite du processus législatif. 37% des Français souhaitent que l’examen du texte soit suspendu compte tenu de l’absence de consensus et de l’opposition forte qui s’est manifestée entre les députés et les sénateurs. Et 33% des Français sont prêts à accepter la poursuite de l’examen du texte à la condition que les mesures qui divisent les parlementaires soient supprimées. Cela signifierait une poursuite de l’examen sans les articles relatifs à la PMA sans père, facilitant le recours à la GPA à l’étranger, créant une filiation invraisemblable, autorisant la création d’embryons transgéniques et de chimères… Enfin, seuls 30% des Français, c’est-à-dire moins d’un tiers, souhaitent que l’examen se poursuive sur la globalité du texte. « En choisissant cette option, le Président de la République et son gouvernement font le choix de l’obstination en allant à l’encontre de la volonté des Français. Ce serait un passage en force choquant et fondé uniquement sur des motifs idéologiques » dénonce Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous.

L’autre enseignement de ce sondage Ifop est le souhait d’une écrasante majorité de Français de voir le gouvernement prendre en compte la situation sanitaire. Concrètement, 69% d’entre eux veulent que « les projets de lois pour lesquels il n’y a pas de consensus parmi les parlementaires (comme le projet de loi bioéthique par exemple) soit suspendus jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire ». La tendance est très nette dans l’ensemble de la population, y compris chez les électeurs d’Emmanuel Macron qui sont près de 6 sur 10 (58%) à demander cette suspension du projet de loi bioéthique et des autres textes ne faisant pas consensus. « En ce moment, les Français attendent du gouvernement, qu’il s’active en priorité sur la gestion de la crise et estiment qu’il n’est pas utile de rajouter tensions et conflits dans une atmosphère déjà électrique. Le message serait : “Essayons de panser nos plaies plutôt que de nous disperser sur des dossiers connexes ” » analyse Jérôme Fourquet, Directeur du département opinion de l’Ifop dans les colonnes du quotidien La Croix qui publie ce sondage en exclusivité.

« Quelques jours à peine après l’examen du texte au Sénat qui a marqué un coup d’arrêt surprise pour la PMA sans père, le gouvernement envisage encore de passer en force sur ce texte en poussant à la convocation d’une commission mixte paritaire. Il ferait mieux d’écouter les Français et de laisser de côté l’idéologie qui anime une poignée de membres de la majorité et qui veut imposer des mesures controversées auxquelles les Français sont clairement opposés. Ce n’est pas le chemin pour faire grandir la démocratie qui est déjà dégradée et même confinée par les conséquences de la crise sanitaire. En politique, on gagne toujours à respecter la démocratie et à se remettre en question ! » résume Ludovine de La Rochère.

« Si le Gouvernement s’entête, il nous trouvera une nouvelle fois sur sa route pour faire entendre la voix des familles et des enfants. Faire délibérément des orphelins de père est l’exact contraire du progrès. Ce serait une injustice intolérable. Les parlementaires et les Français en prennent davantage conscience chaque jour. L’opposition à ce projet de loi qui n’est ni bio ni éthique est de plus en plus importante au fil des mois, que ce soit au Parlement ou dans l’opinion. Le vote du Sénat il y a quelques jours, différent du début de l’année 2020, et les derniers sondages en attestent » complète Albéric Dumont, Vice-Président de La Manif Pour Tous.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Espagne. Près de 6 000 migrants arrivés en moins de 24 heures à Ceuta depuis le Maroc [Vidéo]

Suite à des tensions diplomatiques entre l'Espagne et le Maroc, l'enclave de Ceuta a vu près de 6 000...

Chine. Une réplique grandeur nature du Titanic en cours de construction pour un parc à thème

La Chine construit une réplique grandeur nature du Titanic dans le cadre d'une attraction touristique dans un parc à...

Articles liés

La Manif pour tous réclame la suspension du projet de loi bioéthique

Après les manifestations du week-end, le débat parlementaire : La première journée de l’examen en 2nde lecture au Sénat du projet de loi bioéthique...

Confinement : Macron fait durer le « plaisir »

Au programme du JT TV Libertés du 1er février, retour sur la décision de l’exécutif. Après des semaines d’agitation des médias et d’une certaine...

Loi de bioéthique. Retour sur la manifestation « Marchons enfants » à Saint-Brieuc

Dans un contexte de crise sanitaire, de météo incertaine et de crainte de perturbations par des opposants au mouvement, environ 150 personnes se sont...

Rennes. L’extrême gauche tente d’attaquer la manifestation « Marchons enfants »

Des militants antifas, qui participaient à une manifestation interdite, ont tenté d'attaquer samedi 30 janvier, à Rennes, une manifestation déclarée et autorisée des opposants...