Woke, cancel culture, privilège blanc, écriture inclusive. Le gauchisme et le « progressisme » rejetés en bloc par les Français

Le gauchisme et le progressisme rejetés en bloc par les Français ? C’est en tout cas ce que laisse à penser ce sondage IFOP pour l’Express intitulé « Notoriété et adhésion aux thèses de la pensée « woke » parmi les Français ».

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 011 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 23 au 24 février 2021.

Voici les grandes feuilles de ce sondage qui montre, une fois de plus, que les individus qui dirigent ce pays sont totalement déconnectés des réalités, et que la presse mainstream qui relaie quotidiennement ces théories dites progressistes ou gauchistes est elle aussi totalement coupée d’une partie majoritaire de la population. Cette même presse ne vit d’ailleurs plus, globalement, que grâce à l’argent public et aux aides à la presse, ce qui témoigne d’un réel problème éthique et politique.

Jusqu’à quand les élites vont-elles continuer à faire comme si l’avis des citoyens ne comptait pas ? La question se pose également sur la thématique de l’immigration, sur laquelle jamais les populations qui la subissent ne sont consultées…notamment par référendum.

74% des Français n’ont jamais entendu parler de l’intersectionnalité des luttes, 86% pour la pensée woke, 77% pour la « cancel culture », 67% pour les luttes en non-mixité, et 64% concernant la masculinité toxique :


63% des Français désapprouvent l’écriture inclusive, 55% les luttes en non-mixité et 72% la « cancel culture » :


Seul 13% des Français, qui approuvent l’écriture inclusive, ont une bonne connaissance du sujet, 6% pour les luttes en non-mixité et 1% concernant la « cancel culture » :


54% des Français pensent que le privilège blanc n’est pas une réalité au sein de notre société, 54% pensent que le racisme systémique est une réalité, 64% pour la culture du viol et la masculinité toxique :


Seuls 19% des Français, qui pensent la culture du viol est une réalité dans notre société, ont une bonne connaissance du sujet, 15% pour le privilège blanc, 14% pour le racisme systémique et 11% concernant la masculinité toxique :

Crédit photo :  DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. Le « mal blanc » et le « bien noir » est un effet de mode qui passera comme tout ce qui n’existe pas.

  2. Une news très encourageante.
    L’unique façon de faire reculer ces immondices d’esprits dégénérés, fous, et malveillants, c’est de travailler sans relâche à les dénoncer.
    Si chaque citoyen ayant conscience de la folie et des dangers du « progressisme » et du gauchisme, travaille à faire connaître les méfaits de ces idéologies, les tenants et les propagandistes de ces saloperies sont morts : le peuple en perçoit alors instinctivement le caractère pervers, fou, et dangereux, et s’en détourne.
    Éclairons le peuple !
    Au boulot !

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS