Covid-19. L’aspirine à faible dose pourrait réduire le risque d’admission en soins intensifs

A LA UNE

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Une nouvelle étude américaine rapporte que l’aspirine à faible dose pourrait réduire le risque d’être admis en soins intensifs ainsi que le risque de décès pour les patients hospitalisés après avoir contracté le Covid-19.

Covid-19 : de l’aspirine pour éviter les soins intensifs ?

Tandis que la confusion générale règne en France autour du Covid-19 tant d’un point de vue médical (effets secondaires des vaccins, variants) que du point de vue des politiques de restriction mises en place, une nouvelle étude réalisée par des chercheurs américains rapporte que l’aspirine administrée à faible dose pourrait réduire de 40 % le risque de devoir être ventilé pour les patients hospitalisés.

L’équipe de scientifiques de l’Université George Washington indique que cette recherche a porté sur plus de 400 patients hospitalisés aux États-Unis entre mars et juillet 2020. Parmi eux, environ 25% ont reçu de l’aspirine dans les 24 heures suivant leur admission ou dans les sept jours précédant leur admission.

« En travaillant sur le lien entre les caillots sanguins et le Covid-19, nous savions que l’aspirine – utilisée pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux et les crises cardiaques – pourrait être importante pour les patients atteints du coronavirus », a déclaré à CNN Jonathan Chow, professeur adjoint d’anesthésiologie et de médecine de soins intensifs à l’Université George Washington et par ailleurs coauteur de l’étude. En précisant que « la raison pour laquelle nous avons commencé à examiner l’impact de l’aspirine sur le Covid-19 est que, au printemps 2020, nous avons tous réalisé que tous ces patients ont commencé à avoir beaucoup de complications thrombotiques, ou beaucoup de caillots sanguins qui se sont formés dans tout leur corps ».

Diminution du risque de décès

Il poursuit : « Notre recherche a révélé une corrélation entre l’aspirine à faible dose et la diminution de la gravité du Covid-19 et du risque de décès. »

L’étude, dont les résultats ont été publiés dans la revue Anesthesia & Analgesia, indique donc que « seulement » 35,7 % des patients sous aspirine, médicament généralement utilisé comme anticoagulant, ont dû avoir recours à de la ventilation mécanique contre 48,4 % sans aspirine. L’écart est aussi marqué concernant les soins intensifs : le taux d’admission était de 38,8 % avec aspirine contre 51,0 % sans aspirine. Enfin, la publication souligne que le risque de décès par Covid-19 à l’hôpital serait ainsi réduit de 47 % pour les patients sous aspirine.

Par ailleurs, l’étude précise que le groupe de chercheurs n’a pas relevé de différence entre les utilisateurs et les non-utilisateurs d’aspirine en ce qui concerne les hémorragies majeures ou les thromboses manifestes. Rappelons que l’aspirine est déjà utilisée pour prévenir la formation de caillots sanguins chez les personnes victimes de crises cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux.

Toutefois, les auteurs de l’étude tiennent à rester prudents et déclarent en conclusion qu’un « essai contrôlé randomisé d’envergure suffisante est nécessaire pour évaluer si une relation de cause à effet existe entre l’utilisation de l’aspirine et la réduction des lésions pulmonaires et de la mortalité chez les patients Covid-19 ».

Crédit photo : Pixabay (Pixabay License/Hilbert) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Côtes-d’Armor : Le plan Alerte enlèvement déclenché pour un enfant de 8 ans

L'alerte a été lancée samedi matin par le ministère de la Justice pour retrouver un enfant qui aurait été...

Démarches administratives en ligne : comment éviter les arnaques ?

Si de plus en plus de démarches administratives sont réalisables en ligne, plusieurs sites peu recommandables proposent aux consommateurs...

Articles liés

Covid-19. Ces influenceurs qui veulent nous vacciner !

Covid-19. Ces influenceurs qui veulent nous vacciner ! https://www.youtube.com/watch?v=sWsnsLcNJuo Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et...

Tyrannie sanitaire. Professeur Raoult sur les vaccins et le Covid-19. Évolution de l’épidémie et Harcèlement

Tyrannie sanitaire. Professeur Raoult sur les vaccins et le Covid-19. Évolution de l'épidémie et Harcèlement https://www.youtube.com/watch?v=eUFLWj6qw2A Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et...

Vaccinés, ne nous imposez pas votre société de la surveillance !

Ne pas se vacciner, est-ce piétiner la liberté des vaccinés en leur imposant des confinements et des restrictions ? Le Courrier des Stratèges répond...

Covid-19. « La contamination et la mortalité sont, à l’été 2021 et après 3,6 milliards de doses de vaccins injectées, beaucoup plus élevées qu’à...

Ci-dessous le point mensuel de D. Delawarde au sujet de la progression du Covid19 dans le monde. La contamination et la mortalité sont, à l’été...