Résidences secondaires, explosion de l’immobilier…Sortie d’un manifeste pour un statut de résident en Bretagne

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Le nombre de résidences secondaires recensées en Bretagne est de 235 137 (Hors Loire-Atlantique) ce qui représente 13% du logement breton. Un chiffre en constante progression puisqu’en cinq ans, elles ont progressé de 5 %.

Et cela touche désormais également les terres, plus seulement le littoral. La Bretagne compte 7,7 % des résidences secondaires françaises.

Sur le littoral breton, les résidences secondaires représentent près de 40% des logements. A certains endroits, la part de ces habitations atteint même les 80% (dans le Golfe du Morbihan par exemple ou sur la côte d’Emeraude).

D’où l’arrivée à saluer d’un livre que les presses populaires de Bretagne (maison d’édition de l’UDB, l’Union Démocratique Bretonne) viennent de sortir : Manifeste pour un statut de résident en Bretagne, signé Nil Caouissin.

Professeur d’histoire-géographie et de breton. Il a été porte-parole de lUnion démocratique bretonne de 2014 à 2019.

Le livre évoque le problème fondamental en Bretagne des résidences secondaires qui pullulent en Bretagne, et qui nuisent à la vie des communes, comme à la population autochtone, en incapacité de devenir propriétaire, notamment sur les côtes bretonnes. On sourira tout de même à l’évocation légitime d’un statut de résident en Bretagne (c’est à dire une distinction, une discrimination même entre celui qui réside et celui qui ne réside pas) venant d’un militant de gauche qui plaide par ailleurs l’ouverture des frontières aux migrants, il n’en demeure pas moins que les propositions émises dans l’ouvrage sont particulièrement intéressantes.

Voici comment le livre est présenté par l’éditeur :

La population augmente en Bretagne et le littoral, en particulier, voit son attractivité touristique confortée par le réchauffement climatique. Dans ce contexte, comment tenir ses objectifs écologiques comme l’arrêt du bétonnage des terres agricoles ou naturelles, la réduction du trafic automobile, la protection de la qualité des eaux ? Les élus locaux ont souvent bien du mal à faire tenir ensemble ces impératifs et nombre de projets de constructions nouvelles finissent devant les tribunaux.

Dans le même temps, des centaines de milliers de logements restent vides les trois quarts de l’année, car ils sont dédiés à la résidence secondaire. Sans culpabiliser qui que ce soit, il est grand temps de se poser une question fondamentale : est-il juste, et raisonnable, de geler ainsi une grande partie du parc immobilier (12,5 % pour la Bretagne dans son ensemble) pour des loisirs momentanés ? Loger correctement l’ensemble de la population tout en cessant de gaspiller nos ressources semble un enjeu ô combien plus important ! Hélas, en la matière, le fatalisme l’emporte souvent. Que peut-on y faire, quand le jeu du marché le veut ainsi ? Faudrait-il se résigner à voir des communes vides en hiver, avec plus de 70 % de maisons aux volets clos ?

Ce livre passe en revue quelques solutions ambitieuses pour faire accéder les classes moyennes et populaires à des centaines de milliers de logements dans des zones attractives. Il prend le parti du statut de résident, solution simple et radicale pour faire cesser le phénomène de résidentialisation touristique, et ouvre quelques points de discussions sur les contours et le contenu du statut en question.

Pour commander le livre, c’est ici

Crédit photo : wikipedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Louis de Raguenel (Europe 1) : « Le vaccin que l’on se fait injecter […] ne sera sans doute plus efficace face aux nouveaux...

Sur le plateau de LCI lundi 26 juillet, Louis de Raguenel, chef du service politique adjoint à Europe 1,...

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Aux origines de la Bretagne, une invasion migratoire ?

L'originalité de la Bretagne vient de son peuplement par l'immigration massive de Celtes de Grande-Bretagne, à l'époque où les invasions barbares emportaient l'Empire romain. Dans...

Montessori : des écoles inaccessibles aux plus modestes ?

Alors qu'une nouvelle école Montessori (trilingue : français, anglais, espagnol) devrait ouvrir à Bréal/Montfort au sud-ouest de Rennes, il convient de revenir sur cette...

Diwan : ha bremañ petra vo graet ?

An nen az a war ar rouedadoù sokial er mare-mañ en deus gwelet fotoioù dic'hortoz war pajennoù zo : tud o tougen panelloù « Diwan, ha...

Finistère : Les déçus de Cueff préparent l’après-Cueff

On se souvient de la surprise de l'entre-deux tours des élections régionales qui a vu le ralliement surprise de Daniel Cueff à la liste...