Entre Locunolé, Querrien et Guillogomarc’hLes Roches du Diable. Rec’hier an Diaoul

A LA UNE

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Tout en chaos granitique, le site des Roches du Diable s’étend sur les communes de Locunolé, Querrien et Guilligomarc’h. Depuis les rives ou au sommet d’un des rochers, on ne se lasse pas d’admirer la puissance de la rivière Ellé (la rivière de l’Enfer), une des plus sauvages de Bretagne avec ses eaux tumultueuses et de découvrir, émerveillé, des panoramas et un patrimoine à couper le souffle. L’atmosphère qui s’en dégage et les roches étranges qui bordent la rivière en font un véritable lieu de légendes.  

Une légende, dont il existe plusieurs versions, mettant en scène l’affrontement entre le diable (Paolig en breton) et Saint Guénolé, donne une explication non rationnelle à l’origine de ce chaos rocheux. Saint Guénolé séduit par ce site si sauvage, si particulier, par cet amas de roches aux formes étranges, décide de s’y installer afin de fonder son ermitage et évangéliser le secteur Satan règne en maître. 

Ils en viennent aux mains et, finalement, Saint Guénolé terrasse le Diable qui se retire de l’autre côté de l’Ellé. 

La première âme qui franchit le pont doit revenir au maître des Enfers 

Il n’y a pas de pont pour franchir la rivière, cela pose un problème à Saint Guénolé pour aller répandre sa bonne parole alentour. Un pacte est alors conclu avec Paolig. En échange de l’autorisation de construire un pont, le Diable peut s’emparer de la première âme qui le franchira. Selon les versions, ce fut un chat ou un écureuil que Saint Guénolé envoya traverser le pont. Le résultat est le même, le Diable, comme souvent dans les légendes et contes bretons, est grugé. De rage, il fracasse le pont. Ainsi, une énorme pierre témoigne dans le lit de la rivière de cette lutte. Le Diable, horriblement vexé de cette mésaventure, plonge dans l’Ellé. Un choc terrible ! Il s’enfonce si profond que nul ne pourra jamais atteindre le fond du gouffre ainsi creusé (le trou du Diable).

Dans l’éboulis de roches on retrouve : la main du diable, pierre serrée par le diable empreinte de ses doigts ; le siège du diable, fauteuil en pierre se situant sur une plateforme sous la main ; la chambre et le lit du diable sous la plateforme.

Reste une énigme : où se trouve le trésor du Diable, oublié lors de sa fuite précipitée ? Sous quelle pierre le long des rives de l’Ellé ? On sait seulement que le Diable a laissé derrière lui une laie noire et ses marcassins. Si un chercheur de trésor approche de trop près le lieu secret, l’animal, fidèle gardienne, charge sans pitié, poussé par son esprit diabolique.

Per Manac’h (revue War raok)

Illustration : wikimedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Royaume-Uni. Des centaines de clandestins ont traversé la Manche depuis la France ces derniers jours

En ce mois de juillet, les traversées de la Manche par des migrants clandestins vers le Royaume-Uni depuis la...

Nathalie Appéré et Johanna Rolland se verraient bien ministres

Jouer un rôle national. Telle est l’ambition de la plupart des élus locaux. Nathalie Appéré et Johanna Rolland ne...

Articles liés

Entre le Faouët et Quimperlé, découvrez les Roches du Diable [Photos]

Entre le Faouët et Quimperlé, dans une campagne boisée et vallonnée, les Roches du Diable composent un paysage grandiose, non loin de Locunolé. Plus...

Tourisme. 5 découvertes à faire …. dans le Finistère

09/07/2017 – 07h30 Quimper (Breizh-Info.com) – L'été est là. Comme bien souvent, le mois de juillet ne s'annonce pas sous les plus beaux auspices question...