L’écriture inclusive envahit nos écoles : entretien avec René Chiche, professeur de philosophie

A LA UNE

Algues vertes. Mise en lumière d’un « très mauvais usage de l’argent public » avant les élections régionales ?

Tandis que la Cour des Comptes doit publier un rapport sur l'efficacité des mesures prises contre les algues vertes...

Scandale en forêt de Lanouée. Le conseil d’Etat autorise la construction d’éoliennes

C'est un véritable scandale validé par le conseil d'Etat, et qui concerne la forêt de Lanouée, dans le Morbihan. Le...

Bernard Rio (Un dieu sauvage) : « Le monde occidental est désenchanté et même déprimant si on ne prend pas un peu de recul...

Bernard Rio mène une double carrière d’écrivain et de journaliste. Il est l’auteur d’une soixantaine de livres, et a...

Immigration 2019. Seuls 15% des immigrés sous le coup d’une Obligation de Quitter le Territoire (OQTF) sont expulsés

C'est un scandale important révélé par la Cour des Comptes dans son rapport intitulé L’entrée, le séjour et le...

Jacques Attali : « Il n y a pas de solution à la pandémie qui ne soit globale, de même qu’il n y a...

Jacques Attali s’est beaucoup exprimé, a beaucoup écrit, au sujet notamment de la pandémie de Covid-19 à travers le...

Aujourd’hui le sujet de l’écriture inclusive est au coeur de l’actualité, avec notamment :

  • deux propositions de loi pour l’interdire
  • des professeurs qui en font la promotion, certains bonifiant les copies des étudiants qui l’appliquent
  • des maires qui l’utilisent dans des documents publics
  • des institutions publiques qui en truffent leurs formulaire (notamment la région Bretagne)
  • des enseignants qui l’utilisent dans les leçons écrites.

Pour parler de ce danger majeur en terme éducatif, SOS Education, qui a lancé une pétition sur le sujet, a interrogé René Chiche, auteur d’un ouvrage au titre tristement évocateur : La désinstruction nationale, paru en novembre 2019 aux éditions OVADIA. René Chiche est agrégé de philosophie, matière qu’il enseigne avec passion dans un établissement public. Pour faire entendre la voix des enseignants qui enseignent, il s’est engagé dans l’action syndicale. Il est vice-président du syndicat de l’Éducation nationale Action et Démocratie et siège au Conseil supérieur de l’Éducation.

Dans cet entretien, il émet plusieurs attaques nettes contre l’écriture inclusive et sa pénétration progressive dans nos écoles :

  • Il reproche l’immobilisme du ministère de l’Éducation nationale sur ce sujet “comme sur tant d’autres”,
  • Il rappelle “le niveau de quasi illettrisme des copies”, l’écriture inclusive représentant un obstacle supplémentaire pour les élèves
  • Il met “sur le même plan l’écriture inclusive et le port du voile, comme des signes ostentatoires de convictions que l’on cherche à imposer à autrui”,
  • Il explique le mouvement plus profond “de critique permanente de l’héritage” dans les années 70 à l’université : “on faisait carrière en démontrant que les grands auteurs s’étaient trompés
  • Il dénonce un problème GRAVE : “un problème fondamental d’Éducation plus que d’instruction. C’est-à-dire la place que les adultes prennent dans l’ordre des générations”. Avec ces idéologies “ils sont en train de priver leurs propres enfants de ce dont ils ont eux-même bénéficié”.
  • Il se désole de “la baisse du niveau intellectuel général”.
  • Il défend les enseignants dont “une majorité est compétente” mais il regrette que cette majorité soit inaudible.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Suppression de “monsieur”, “madame”, “nom de jeune fille” : La théorie du genre imposée aux notaires

Le site Fdesouche s'est procuré un document révélant la suppression de « Monsieur », « Madame », « Nom...

Islamisme en Belgique. Molenbeek, génération radicale ?

Devenu mondialement célèbre comme un berceau du djihadisme européen, Molenbeek est la deuxième commune la plus pauvre de Belgique,...

1 COMMENTAIRE

  1. Intéressante vidéo du Pr Chiche. Il y a plusieurs pétitions qui circulent pour interdire l’écriture inclusive. Je crois pour ma part qu’on en fait beaucoup sur cette histoire comme sur les grotesques « études de genre ». Cela me rappelle un peu Byzance et « son sexe des anges ».
    16% des Français selon un récent sondage, ont entendu parler de l’écriture inclusive. C’est peu et tellement d’ailleurs que ça n’implique pas qu’ils savent de quoi il s’agit vraiment. Tout cela finira dans les poubelles de la psychiatrie.

Il n'est plus possible de commenter cet article.