Le blocage du canal de Suez coûte 400 millions de dollars de l’heure

A LA UNE

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Le canal de Suez, où le navire porte-conteneurs Ever Given est toujours ensablé en travers du cours  depuis le 24 mars dernier, est toujours bloqué. Selon la Lloyd’s List, chaque heure de blocage du canal coûte 400 millions de dollars à l’économie mondiale. Via le canal passe en effet 12% du trafic  global mondial, mais 30% du trafic mondial des containers, et les deux tiers des échanges entre l’Allemagne et la Chine.

Déjà, les cours du pétrole ont augmenté de près de 7%, des dizaines de tankers étant bloqués de part et d’autres du canal. La Russie, l’Irak et l’Arabie Saoudite sont les principaux exportateurs de pétrole qui utilisent le canal, tandis que l’Inde, la Chine et la Corée du Sud utilisent l’artère pour importer du pétrole.

Par ailleurs une dizaine de navires transporteurs de bétail – principalement d’ovins – sont bloqués aux abords du Canal de Suez et commencent à manquer de vivres pour les animaux. Ces derniers devront probablement être abattus d’ici quelques jours.

Selon le journal russe KP.ru du fait des retards dans les livraisons, mais aussi des allongements de navigation pour les navires qui vont faire le tour de l’Afrique au lieu de passer par Suez, les prix des produits électroniques et techniques devraient augmenter. Aux Etats-Unis, Caterpillar, en pénurie de certaines pièces qui devaient arriver par bateau, les fait venir par voie aérienne – ce qui coûte plus cher.

Pour le journal russe, les coûts des jouets et des vêtement pourraient augmenter aussi – une trentaine de navires avec ce genre de produits sont bloqués de part et d’autres du canal de Suez. C’est aussi par ce biais que la Russie reçoit une bonne partie de son approvisionnement en thé et café depuis la Chine, le Sri Lanka, le Kenya ou encore l’Inde – là encore, des augmentations de prix à la consommation sont attendues.

D’après le rapport de l’administration égyptienne du Canal de Suez (SCA) au soir du 28 mars, des remorqueurs ont réussi à bouger la poupe de l’Ever Given et un peu la proue, sous laquelle une drague continue à creuser pour évacuer le sable. A ce moment, 43 navires sont à l’ancre dans le canal de Suez, 137 attendent à Port Saïd et 157 à Suez.

Jusque là, le canal, qui rapporte 5 milliards de dollars par an à l’Egypte (5.6 milliards en 2020) et est emprunté par cinquante navires par jour a déjà été bloqué plusieurs fois, mais pour des durées nettement moindres. Le 7 novembre 2004 le tanker battant pavillon libérien Tropic Brilliance s’était ensablé près d’Ismailya après une avarie de navigation, bloquant près de 100 navires dans le canal. Il avait été désensablé le 9 novembre – l’épisode avait coûté 24 millions de dollars à l’Egypte. Toujours près d’Ismailiyah, le canal a été bloqué une heure durant le 13 septembre 2006 après le naufrage d’un bateau égyptien (2 morts sur une cinquantaine de personnes à bord).

Autre année difficile pour le canal – 1990. Le 18 août le tanker Silver Energy, battant pavillon maltais, s’est fiché dans une des berges du canal après une avarie moteur. L’accident a déchiré une partie de la coque, provoquant une fuite des produits pétroliers transportés à bord. Le canal a été bloqué le temps de remorquer le navire et de pomper le pétrole tombé à l’eau. Le 29 septembre 1990 le porte-containers américain Robert Lee s’est fiché dans la berge est après une avarie moteur, provoquant le blocage de 80 navires dans le canal. Le trafic a été rétabli dès le lendemain.

Louis-Benoît Greffe

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ?

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ? Débat du 31/07/2021 avec Rémi...

« Vous êtes rationnel, pourquoi nier l’efficacité des vaccins ». Laurent Ozon répond à un journaliste

Le journalisme mainstream se fait de plus en plus militant en faveur des mesures gouvernementales. Il suffit d'ailleurs de...

Articles liés

Canal de Suez bloqué : les transporteurs se tournent vers le passage du Nord-Est et la Russie

Après le vaccin Sputnik, la Russie une nouvelle fois au secours de l'économie mondiale ? Alors que le Canal de Suez est toujours bloqué, depuis...

Marlboro Channel : quand un navire manque de s’échouer dans le canal de Suez suite à une tentative d’extorsion des pilotes

Le 11 mars dernier, un navire porte-conteneurs a manqué de s’échouer dans le canal de Suez après que le capitaine ait résisté à une...

Le blocage du canal de Suez provoque un vent de panique sur le commerce international

Depuis la nuit de mardi à mercredi, un imposant porte-conteneurs, l’Ever-Given, construit en 2018 et en route entre la Chine et le port de...