Polémique autour d’un centre de dépistage Covid-19 dans la cathédrale de Tréguier. Des fidèles déplorent « une profanation »

A LA UNE

Le « Collectif Chrétiens d’Armor » organisait dimanche après-midi 27 mars de 15.00 à 16.00 une manifestation devant la cathédrale de Tréguier en protestation devant la décision d’utiliser cette dernière comme centre de dépistage du virus courant. Le Collectif entendait  dénoncer « la profanation d’un lieu de culte chrétien dont la vocation n’est pas de mener des opérations de dépistage de Covid-19 organisées par les autorités ».

Au total, une cinquantaine de personnes se sont réunies pour un chapelet devant la cathédrale :

« La cathédrale de Tréguier vient de servir de vulgaire salle de soins (pour « dépister » des malades). Il y a déjà trop de profanations en France, mais quand elles viennent des autorités même de l’Eglise, quelle gravité plus grande encore ! Pour réparer, les Bretons se sont réunis pour prier un chapelet sur le parvis de la cathédrale. La cathédrale est un lieu sacré et destiné à des actes religieux : l’usage profane constitue une « profanation ». Cela demandait réparation. Cinquante-deux fidèles se sont réunis autour de leur prêtre pour prier et chanter. Familles, jeunes et enfants ont intercédé avec confiance et recueillement. En nous associant à la prière de tous ces catholiques, nous demandons pardon à Dieu pour cet acte irrespectueux » indiquent les participants.

Du côté des autorités locales de l’Eglise, on botte en touche : Mrg Denis Moutel, évêque du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier, a fait savoir qu’il préférait actuellement se concentrer sur la Semaine Sainte avant Pâques.

De son côté, père Guillaume Caous qui dirige la paroisse de Tréguier, a condamné une initiative « maladroite », indiquant qu’aucun paroissien n’était présent, et en profitant pour attaquer l’abbé ayant pris la parole lors du rassemblement, rappelant son « appartenance lefebvriste qui trace son sillon à côté de l’Eglise catholique romaine à laquelle la paroisse de Tréguier appartient ».

Ce dernier a par ailleurs indiqué ne pas regrette d’accueillir dans la cathédrale un centre de dépistage. L’occasion rêvée pour lui de remplir, le temps d’un acte médical, une cathédrale historique de la Bretagne qui a sérieusement tendance à se vider, notamment de la jeunesse locale ?

Cette affaire marque là à nouveau la fracture, de moins en moins résorbable, entre différents courants de l’église catholique en France, qui n’ont décidément plus la même vision ni du monde, ni de la foi.

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Nouvelle Vague #9 avec Jean-Yves Le Gallou et Daniel Conversano

Ce mardi 19 octobre à 20h, Nicolas Faure reçoit Jean-Yves Le Gallou et Daniel Conversano. Une émission en direct...

Philadelphie (USA). Une femme violée par un homme noir de 35 ans dans un train, personne ne réagit

La police du comté de Delaware a arrêté un suspect lié à un viol qui se serait produit dans...

2 Commentaires

  1. Le recteur de treguier vient d’une famille de legumier modeste de ploubaz,il a la Bretagne dans le coeur,et fait ce qu’il peut pour maintenir un minimun de Breton dans les cérémonies.
    Oui peut etre deux eglises une francaise l’autre Bretonne.

  2.  » Et Jésus dit à l’homme qui avait la main sèche: Lève-toi, là au milieu. 4Puis il leur dit: Est-il permis, le jour du sabbat, de faire du bien ou de faire du mal, de sauver une personne ou de la tuer? Mais ils gardèrent le silence. 5Alors, promenant ses regards sur eux avec indignation, et en même temps affligé de l’endurcissement de leur coeur, il dit à l’homme: Etends ta main. Il l’étendit, et sa main fut guérie.… « 

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés