Saint-Malo. Loto du patrimoine : la Cité d’Alet sélectionnée comme « site emblématique »

A LA UNE

Algues vertes. Mise en lumière d’un « très mauvais usage de l’argent public » avant les élections régionales ?

Tandis que la Cour des Comptes doit publier un rapport sur l'efficacité des mesures prises contre les algues vertes...

Scandale en forêt de Lanouée. Le conseil d’Etat autorise la construction d’éoliennes

C'est un véritable scandale validé par le conseil d'Etat, et qui concerne la forêt de Lanouée, dans le Morbihan. Le...

Bernard Rio (Un dieu sauvage) : « Le monde occidental est désenchanté et même déprimant si on ne prend pas un peu de recul...

Bernard Rio mène une double carrière d’écrivain et de journaliste. Il est l’auteur d’une soixantaine de livres, et a...

Immigration 2019. Seuls 15% des immigrés sous le coup d’une Obligation de Quitter le Territoire (OQTF) sont expulsés

C'est un scandale important révélé par la Cour des Comptes dans son rapport intitulé L’entrée, le séjour et le...

Jacques Attali : « Il n y a pas de solution à la pandémie qui ne soit globale, de même qu’il n y a...

Jacques Attali s’est beaucoup exprimé, a beaucoup écrit, au sujet notamment de la pandémie de Covid-19 à travers le...

La Mission patrimoine vient de présenter les 18 sites français sélectionnés pour l’édition 2021 du Loto du patrimoine. En Bretagne, le poste directeur de tir dans l’ancienne fortification de la Cité d’Alet à Saint-Malo va ainsi bénéficier d’une dotation financière pour sa sauvegarde. Des travaux doivent y débuter à l’automne.

La Cité d’Alet de Saint-Malo sélectionnée

Dominant l’estuaire de la Rance, la presqu’île de la Cité d’Alet (ou Aleth) a été l’emplacement choisi par les premiers habitants de Saint-Malo avant de transférer, au Ve siècle, le siège épiscopal dans la ville intra-muros que l’on connait aujourd’hui. Ce site a été exposé de façon constante aux attaques, ce qui lui a valu dès l’Antiquité la construction de premières fortifications par les Romains.

À la fin du XVIIe siècle, Vauban équipe la Cité de plusieurs batteries destinées à protéger l’entrée de la Rance, le port et la ville. Le caractère hautement stratégique du site n’a pas échappé aux Allemands durant l’Occupation. À l’automne 1942, ils fortifient la Cité et engagent ce qui fut alors le chantier le plus important du Mur de l’Atlantique. En 18 mois, un vaste complexe défensif est construit, composé de 32 bunkers ceinturant le fort et raccordés entre eux par un souterrain d’une longueur de 1 350 m. Le « poste directeur de tir », le plus grand des ouvrages de ce dispositif, avait pour fonction de guider les tirs de l’artillerie de la côte de la Cité d’Alet.

Saint-Malo
Cité d’Alet. Source : emeraudepatrimoine.com

La restauration du poste directeur de tir, pièce maîtresse de la défense de ces fortifications, s’inscrit dans une démarche de valorisation du patrimoine engagée depuis 1994, année de l’ouverture au public du Mémorial 39-45. Implanté dans le bloc de la défense anti-aérienne, ce mémorial explique, à travers une exposition permanente et des visites commentées, le destin de la région malouine durant la seconde Guerre mondiale.

Depuis 2018, une nouvelle visite en extérieur présente l’histoire militaire du fort du XVIIIe siècle jusqu’à l’Occupation. L’objectif est de pouvoir la terminer par la découverte du poste directeur de tir. Cependant, ce dernier nécessite une restauration à plusieurs niveaux avec un second œuvre majoritairement dégradé. Quant aux travaux, ils doivent débuter en octobre 2021 pour se terminer au mois de mai de l’année suivante.

Loto du patrimoine : quel fonctionnement ?

Outre la Cité d’Alet en Bretagne, la Fondation du patrimoine a retenu 17 autres sites sur le territoire français afin de permettre leur sauvetage. Les Outre-mer sont aussi concernés avec notamment la sélection d’un ancien pénitencier pour enfants à La Réunion et le moulin à vent d’une sucrerie à Marie-Galante.

C’est l’animateur Stéphane Bern qui est à la tête de cette Mission Patrimoine pour sa quatrième édition. Le projet est soutenu par la Fondation du patrimoine, le ministère de la Culture et la Française des jeux. Par l’intermédiaire d’une convention de partenariat entre le ministère de la Culture et la FDJ, les sommes misées en France sur les jeux de loterie dédiés au patrimoine seront en partie reversées aux 18 sites sélectionnés. De plus, ces sites pourront également bénéficier de collectes de dons et de mécénats sous réserve de leur éligibilité voire de subventions du ministère de la Culture dans le cas de ceux classés « monuments historiques ».

Parmi les sites ayant donc la chance de bénéficier d’une aide financière de la part de l’État, se trouve notamment des édifices religieux, mais aussi des bâtiments civils, agricoles, industriels ou militaires. La liste comprend aussi des maisons de personnalités célèbres ou encore des châteaux.

L’annonce des dotations accordées par le Loto du Patrimoine aura lieu lors des prochaines Journées européennes du patrimoine à l’automne 2021. Par ailleurs, une centaine de nouveaux sites supplémentaires dits « de maillage » seront également dévoilés au début du mois de septembre prochain.

Depuis 2018, ce sont quelque 4 000 sites à travers la France qui se sont manifestés auprès de la Mission patrimoine, dont 670 nouveaux projets lors de la dernière année.

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/TCY) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Suppression de “monsieur”, “madame”, “nom de jeune fille” : La théorie du genre imposée aux notaires

Le site Fdesouche s'est procuré un document révélant la suppression de « Monsieur », « Madame », « Nom...

Islamisme en Belgique. Molenbeek, génération radicale ?

Devenu mondialement célèbre comme un berceau du djihadisme européen, Molenbeek est la deuxième commune la plus pauvre de Belgique,...

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici