Rugby. Le RC Vannes bat Colomiers et se retrouve quasiment en demi-finales d’accession en Top 14

A LA UNE

Après sa victoire bonifiée (40-7) contre Colomiers, le RC Vannes est aux portes des demi-finales d’accession en Top14, à domicile qui plus est. En effet, il reste 20 points à prendre potentiellement en 4 journées et le RCV possède 18 points d’avance sur le troisième, Biarritz. Autant dire que c’est plié.

Il ne faudra toutefois pas baisser la garde dans l’optique de bien préparer les matchs décisifs, car il serait réellement désastreux d’avoir fait cette saison de rêve (95 points…) pour ne pas monter en Top 14.

Jean-Noël Spitzer, le coach de Vannes, s’est par ailleurs offusqué que la finale de Pro D2 se joue à Montpellier, le 5 ou 6 juin prochain, puisque potentiellement, cela rapproche Perpignan et cela éloigne Vannes, qui aura un déplacement beaucoup plus long à faire.

« J’ai bien noté que la Ligue avait choisi Montpellier pour organiser cette finale, a réagi le manager breton Jean-Noël Spitzer après la large victoire des siens contre Colomiers (40-7), vendredi soir. Mais je ne me fais pas d’illusion. Je sais qu’on n’est pas dans les petits papiers. On connaît le contexte. Personne ne fait de nous un candidat crédible. » Et ce dernier, toujours sous le coup de l’émotion, d’ajouter au lendemain de cette sortie devant la presse : « Je n’envoie de message à personne, mais je fais le constat. Je sais comment on est perçu. Quand le choix de la ville-hôte se fait à la 26e journée, que les deux premiers sont Vannes et Perpignan, et que tu choisis Montpellier, c’est que tu manques de respect à Vannes. Mais aussi à nos supporters et à nos partenaires dans l’hypothèse où les stades pourraient de nouveau accueillir du public à cette époque-là. Je vais même aller plus loin : c’est un message envoyé aux arbitres pour dire que Vannes n’est pas crédible. »

Il faudra se battre jusqu’au bout pour permettre à la Bretagne du rugby d’obtenir, pour une première historique, la montée de son club fétiche en Top 14. Mais si les joueurs jouent comme ils l »ont fait vendredi soir, on ne voit pas quelle équipe peut rivaliser, avec une telle armada solidaire, qu’il faudra d’ailleurs songer à conserver en partie pour jouer, potentiellement, en top 14 l’an prochain, histoire de ne pas trop déstabiliser l’équipe.

https://www.youtube.com/watch?v=fL4mmvya5g4

Fiche technique

RC Vannes – Colomiers : 40-7 (26-0)

Arbitre : M. Jonathan Gasnier (Nouvelle-Aquitaine)

Spectateurs : huis clos.

Les points : 

RC VANNES : 6 essais Béziat (12′), Curtis (17′, 40′), Holder (24′), Rabut (62′), Léafa (77′) ; 5 transformations Popelin (18′, 25′, 40’+1) ; Hilsenbeck (63′, 78′).

COLOMIERS : 1 essai de pénalité (70′).

Les équipes : 

RC VANNES : 15. Abendanon (Rabut 62′); 14. Curtis (Kité 68′), 13. Holder, 12. Symons, 11. Duplenne ; 10. Popelin (Hilsenbeck 62′), 9. Pagès (Cazenave 56′) ; 6. Edwards (cap), 8. Bruni (Iachizzi 62′), 7. Abiven ; 5. Picquette, 4. O’Shea (Johnson 63′) ; 3. Kité (Tafili 58′, Curtis 68′, 78′), 2. Beziat (Léafa 52′), 1. Sénéca (Phélipponneau 52′).

Carton jaune : Picquette (61′), Tafili (67′).

COLOMIERS : 15. Girard ; 14. Graulle, 13. Fontaine, 12. Nicot (Deleuze 66′), 11. Moro ; 10. Soulan, 9. Gori (Séguela 62′) ; 6 Ponpon (Lescure 62′), 8. Bézian (cap) (Chiappesoni Restano (54′), 7. Macovei (Ponpon 72′) ; 5. Granouillet, 4. Thomas (Chartier 58′) ; 3. Palma-Newport (Sheklashvili 62′), 2. Larrieu (Saadia 54′), 1. Erasmus (Dhehi 54′).

Carton jaune : Chartier (61′).

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Bordeaux. Château l’Escart : le retour du fruit

Propriété conduite sous le régime de la biodynamie, le château l’Escart signe des vins au fruit plantureux et à...

« Pages arrachées au livre de Satan », chef d’œuvre de Dreyer, a 100 ans !

Davantage connu pour La Passion de Jeanne d’Arc, Carl Theodor Dreyer a réalisé il y a tout juste un...

Articles liés