Breizh Ma Bro. Ouverture aux particuliers d’un fonds de relance pour les entreprises des cinq départements bretons

A LA UNE

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

Renaud Camus : « Il n’y a d’issue sérieuse que la remigration, la décolonisation, le retour chez lui, contractuel ou forcé, de l’occupant »...

Notre quotidien occidental en est la preuve : Le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot. C’est...

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....

« Breizh Ma Bro », tel est le nom du nouveau fonds régional mis en place par Arkéa Capital et La Financière d’Orion afin de relancer l’économie dans les cinq départements bretons. En quoi consiste précisément l’initiative ?

Breizh Ma Bro, de l’épargne au service des entreprises bretonnes

Un fonds régional breton dédié au développement des PME (petites et moyennes entreprises) et des ETI (entreprises de taille intermédiaire) a ouvert sa souscription depuis quelques jours. Ce projet Breizh Ma Bro [NDLR : « Bretagne mon pays »] est le résultat d’un partenariat entre Arkéa Capital et la Financière d’Orion, une société de conseil en gestion de patrimoine créée en 2007 à Quimper et proposant ces produits financiers principalement aux entreprises.

L’objectif du fonds Breizh Ma Bro, un FCPR (Fonds Commun de Placement à Risque), est de favoriser la relance de l’économie sur l’ensemble du territoire de la Bretagne historique en intervenant « en qualité d’actionnaire minoritaire, en fonds propres et quasi fonds propres aux côtés d’entrepreneurs pour contribuer à la performance générée par leurs projets d’innovation, de développement et/ou de transmission », ont indiqué les deux établissements financiers dans un communiqué de presse commun publié le 7 avril. Mais il est aussi question de favoriser le maintien des centres de décision en région et d’encourager la création d’emploi.

Par ailleurs, Breizh Ma Bro s’adresse aussi aux particuliers cherchant à investir leur épargne dans la relance économique bretonne. À condition pour ceux-ci d’accepter que leur capital soit bloqué durant une certaine période avec également un risque de perte. Quant à la souscription, elle peut se faire sous forme de compte titres, d’assurance-vie ou encore via le dispositif PEA-PME. Proposés par La Financière d’Orion, c’est Arkéa Capital, filiale du Crédit Mutuel Arkéa, qui en assure la gestion.

Un fonds labellisé et des critères à respecter

Au mois d’octobre 2020, Breizh Ma Bro avait fait partie des 10 premiers fonds à obtenir le Label Relance par le gouvernement dans le cadre du plan de relance de l’économie française tandis que l’épargne de certains ménages avait augmenté dans l’Hexagone au cours de l’année dernière en raison des confinements et de l’incertitude conjoncturelle. C’est donc à un investissement de cette épargne dans les entreprises bretonnes qu’Arkéa Capital et La Financière d’Orion incitent les particuliers. Breizh Ma Bro fut d’ailleurs le premier fonds régional ouvert à des clients non professionnels à avoir obtenu cette labellisation. Il bénéficie aussi du label Produit en Bretagne.

Quant aux investissements réalisés, ils le seront principalement dans les PME et ETI des cinq départements bretons présentant un chiffre d’affaires compris entre 1 et 100 millions d’euros. Mais aussi un business model éprouvé ou innovant, des perspectives de rentabilité et une capacité à générer de la valeur.

En outre, si tous les secteurs d’activités pourront être représentés dans le fonds Breizh Ma Bro, seront cependant exclus ceux ne respectant pas la « politique d’investisseur responsable » d’Arkéa Capital…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Capitaine de gendarmerie (r) Alexandre JUVING-BRUNET : « Notre armée est infiltrée »

Voici un document, extrait du site place d'armes, rédigé par le Capitaine de gendarmerie (r) Alexandre JUVING-BRUNET, témoignage de...

Auray (56). Retour sur la manifestation contre la tyrannie sanitaire [Vidéo]

Une centaine de personnes se sont rassemblées  samedi 8 mai 2021 sur la place de la République, à Auray (Morbihan)....

1 COMMENTAIRE

  1. Ancien investisseur dans le cadre d’une association avec la FNSEA (Agro-partners), nous avons dû cesser notre activité pour manque de réactivité avec les seules informations comptables en provenance des sociétés dans lesquelles nous avions investis. Depuis j’ai trouvé une personne qui développe un système (ALG System) qui permet de suivre en temps réel, si les réalisations correspondent aux prévisions et dans les quelques participations qu’il me reste encore, je suis informé en temps réel si les réalisations de la société dans laquelle j’ai investi sont conformes, une lumière VERTE apparaît sur mon téléphone, sinon cette lumière est ORANGE si les réalisations sont tangentes et carrément ROUGE si les réalisations sont inférieures aux prévisions

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Les dessous de l’oligarchie. Grosses boites: malgré les bénéfices, ils licencient…

Sanofi fait la une à cause de l'affaire du jour ! La logique veuille qu'on licencie lorsque l'entreprise est déficitaire La magie du monde capitaliste...

Loi de finances pour 2021 pour les entreprises : Quels changements ?

Lors d'un récent webinaire, Frédéric Thienpont, associé juriste fiscal et patrimoine, Laure Virazels, juriste fiscale, et Philippe Hupé, expert-comptable associé chez Walter France, ont...

Emploi. Quelles compétences mettre en avant sur son CV en 2021 ?

Voici une étude qui sera utile à de nombreux demandeurs d'emploi pour la rédaction de leur CV. Dans le contexte particulier que nous connaissons,...

Les entreprises bretonnes à l’heure du Brexit , entre modalités douanières et logistique à revoir

Les entreprises bretonnes à l'heure du Brexit , entre modalités douanières et logistique à revoir. https://www.youtube.com/watch?v=-CiNtQw7O_4 Illustrations : DR  Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de...