La cinquième Bibliothèque…

A LA UNE

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

Je ne vais plus au cinéma…

Je ne vais plus au cinéma… Je ne suis pas le seul. Il y a plus d’une année que j’ai cessé de fréquenter les salles où le voisin de derrière mange du pop-corn et met carrément ses pieds dans mon dos. Sans compter le bavardage ininterrompu des néo-cinéphilistins. Malgré tout, je réservais mes sorties pour un ciné-club ami et artiste… Proposant mon assistance à Casque d’or, vu et revu une bonne douzaine de fois, avec la merveilleuse Simone Signoret… ou pour La Bandera, j’en raffole (à laquelle manque désormais la dédicace au « colonel Franco » — passage du bien-penser oblige ). C’est beaucoup de chagrin, ces temps-ci, avec ces pertes terribles de Jean-Claude Carrière et Bertrand Tavernier…Deux génies comme il ne s’en produit plus guère. Quand je pense à ce que des gâcheurs de pellicules ont l’audace de montrer ! Il me faut me rabattre sur le très-vaste-écran-télé-maxi-grande- largeur. Ce qui n’est pas mal non plus, car il y a des surprises… Ne serait-ce que dans le stock de vieux westerns et de Columbo, ou encore de Barnaby. Comprenez-moi bien, je ne dis pas que ces séries soient parfaites en tout ou en partie, mais il y avait, à l’époque où elles ont été tournées, des gars cultivés qui perfectionnaient les détails. Et Bruno Cremer à toutes les sauces de Maigret, j’en redemande… La relève tarde un peu, mais il y a des gens bien intentionnés qui ne devraient pas tarder à relever le gant, loin des commissaires politiques en cours. Je voudrais saluer ici la grande Fanny Ardant pour sa dernière prestation aux César(s) bordelisés par l’épuisante Corinne Masiero… Kikan na parlé ? Vergogne-a-ti ! ça me fait penser que je vais m’inscrire au cours de breton qui est langue vivante… à 85 ans, ça ne sera jamais du temps perdu. D’autant que ma maman était pure bretonne.

Les romans ? Il n’y en a pas cinq à retenir pour les jours sans soleil…

Et voilà comment nous sommes passés de la grande salle « obscure » à la régalade en solitaire depuis « mon » canapé (hors turqueries récentes). J’y languis un bon moment de la journée, avalant, entre deux « perditions du conscient » (je m’endors), des kilomètres d’images électroniques. On découvre, grand bien vous fasse, une perfection dans la marine, la guerre, les peaux-rouges (comment kon dit désormais ?), les armes de poing, les winchester, les anges qui ont des ailes, les premiers tanks et les premiers aéroplanes, les coloniaux et les colonisés, les files d’esclaves en route, à bord des 4×4 — des SUV ! —, pour les pays arabes, les montagnes russes de l’Altaï où s’est perdue une amie, la Sibérie, la Baltique, l’Océan, la Polynésie, Gauguin (ce grand-macho-violeur… hi hi hi), Van Gogh bien joué par cet animal de Dutronc qui surpasse même le Kirk Douglas… je n’arrive plus à suivre, la confusion me guette. Vous me direz que je n’ai qu’à lire pour me désintoxiquer. êtes-vous sérieux ? Les romans, édités par les consternants détenteurs du pouvoir d’imprimer me font gésir (pour rester poli)… je ne vous donne pas la liste, mais sur les cinq ou six cents titres que les marchands de papier mettent annuellement en devanture, il n’y en a pas cinq à retenir pour les jours sans soleil.

Alexandre Dumas…

J’ai acheté l’ouvrage sur Alexandre Dumas, dans la belle collection des Cahiers de L’Herne. Ils s’y sont mis à un bon atelier d’une trentaine (plus les morts) pour le célébrer. Je ne disputerais ni à Claude Schopp ni à M. Ledda leur science. Ils viennent de réussir un travail magnifique. ça donne envie de se replonger dans les Die Drei Musketiere et autre Monte-Cristo… Perso, j’y replonge souvent, surtout en fin de mois, quand les finances tirent la queue du diable. Cette fois, on apprend tout de ce monstre enterré premièrement là où il aurait dû rester. J’aimais lui rendre visite quand il était encore bien tranquille à Villers-Cotterêts — et au 46 de la rue Lormet… M’sieur Chirac n’a pas écouté ce cri du cœur. Il a fait déposer au Panthéon un repris de justice, trafiquant d’armes et rebelle à tout point de vue. Pensez ! Au moment où on traquait, au nom du peupe’ italien, les derniers proscrits de Lotta continua, voilà que le Président français honorait un collaborateur de Garibaldi, ce brigand rouge. Il ignorait sans doute que ce savant-là avait été nommé par l’insurrection anti-bourbonnaise « gardien du temple » de Pompéi et qu’il dirigea dans les années 60 du prodigieux XIXe (pardon 19e) siècle, L’Independente… un journal de Naples qui parut deux ans. Comme disait Brassens, le temps ne fait rien à l’affaire : « Qu’on ait vingt ans, qu’on soit grand-père… etc. »

Voyez comme on danse…

L’autre soir, je me suis « régalé » à la vision de « Voyez comme on danse », une « comédie »… « dramatique » (on se demande bien pourquoi) de Michel Blanc, ce chenapan. J’ai étouffé de rire trois fois… ce qui est rare. J’ai jubilé à l’invraisemblable Karin Viard, mère courage très-têtue qui n’entend pas se laisser déposséder de ses « droits de la femme » . Ach ! Kolossal ! Et la merveilleuse Charlotte Rampling en multi-milliardaire (enfin presque). Et la Carole Bouquet, intransigeante coupeuse de balloches, de chemises et de « petits caneçons », comme on chantait en Vendée… Et le grand Dutronc, séducteur impassible qui aime la prison pour ce qu’elle offre aux humains… Et la belle Sara Martins… Et Jean-Paul Rouve, parfait dans le pitre cocul patron de bistrot… Rien que du très bon, universel et populaire. Un grand avenir à cette « suite »…

MORASSE

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour : « La pratique de l’islam n’est pas compatible avec la France. Deux civilisations ne peuvent pas vivre sur le même sol...

Eric Zemmour : « La pratique de l’islam n’est pas compatible avec la France. Deux civilisations ne peuvent pas...

Rennes. Un individu fonce en voiture sur un policier

Dans la nuit du 5 au 6 mai à Rennes, du côté de la Prévalaye, quatre policiers qui réalisaient...

1 COMMENTAIRE

  1. Comme nous nous ressemblons ! c’est stupéfiant . si j’avis eu votre talent j’aurais pu écrire les mêmes choses bravo
    Cordialement

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Eric Zemmour : « Le cinéma français est une machine de propagande payée par nos impôts »

Eric Zemmour : « Le cinéma français est une machine de propagande payée par nos impôts » Face à l'info du 16 mars 2021 https://www.youtube.com/watch?v=KW0iC1ZwIzc Crédit photo...

Le Cinéma français et le politiquement correct

Pour la première de l’émission Ciné-Club, Charles Gave reçoit le producteur de cinéma Jean-François Fonlupt ayant obtenu 4 palmes d’or, 2 Césars et 3...

Cinéma. Césars 2021 : cinéma bas de gamme, films bretons et propagande

Les Césars sont depuis plusieurs années déjà, comme les Oscars, un grand moment de propagande politique et d'entre-soi d'une petite caste en faveur de...

Cinématographie atomique : du cinéma des frères Lumière aux lasers à rayons X

Les propriétés physiques des matériaux, telles que couleur, conductivité, magnétisme…, sont liées à leurs organisations moléculaire, atomique et électronique, qui peuvent être contrôlées par...