Ramadan. Incitant à la consommation d’eau, Évian boit la tasse sur Twitter…

Evian

Inciter à boire de l’eau durant le ramadan est dorénavant une attitude risquée en France. Y compris lorsque l’on s’appelle Évian, marque spécialisée dans la commercialisation… d’eau minérale. La preuve par les faits.

Un ramadan qui commence mal pour Évian

Parmi les marques françaises, il y a celles qui ont bien compris les évolutions sociétales en cours comme Décathlon et ses courbettes à répétition devant les rappeurs, et d’autres se montrant plus maladroites. Ce fut notamment le cas du Slip français ayant réussi l’exploit de se mettre à la fois à dos les opposants au Grand Remplacement et les sentinelles très zélées de « l’antiracisme ».

C’est désormais au tour de l’enseigne Évian, célèbre marque d’eau minérale appartenant à la division « eaux » du groupe agroalimentaire français Danone, de constater que la communication n’est pas un domaine à prendre à la légère dans la France de 2021. Ainsi, en publiant un tweet des plus banals à première vue, Évian connaît depuis quelques heures un véritable « bad buzz ».

Le message en question, posté le 13 avril sur Twitter, était le suivant : « RT [NDLR : Retweetez] si vous avez déjà bu un litre aujourd’hui ! »

Mais le community manager d’Évian, voulant susciter les réactions de ses abonnés, ne s’imaginait alors probablement pas l’ampleur que ces dernières allaient prendre… En ignorant que ce même 13 avril marquait aussi le début du ramadan et du jeûne qui y est associé.

La marque d’eau finit par s’excuser

Le tweet d’Évian a ainsi déclenché une tornade de réactions négatives sur le réseau social à l’oiseau bleu, notamment de la part de musulmans jugeant le message comme une provocation vis-à-vis des croyants pratiquant le jeûne durant la journée. Les musulmans faisant le ramadan sont censés arrêter de manger et de boire un peu avant la prière du matin, appelée « Fajr », et ce, jusqu’à la prière du soir, « Maghreb », qui met fin au jeûne de la journée.

Florilège des réactions :

Signe que la désapprobation envers Évian n’est pas l’œuvre que d’une minorité d’internautes, un tweet critiquant la communication de la marque a par exemple reçu près de 5 000 « J’aime » :

Ce qui a conduit Évian a publié un nouveau message, d’excuses cette fois, à peine six heures après le premier : « Bonsoir, ici la team Evian, désolée pour la maladresse de ce tweet qui n’appelle à aucune provocation ! ».

Un renoncement en bonne et due de la part de la marque face à la menace d’un boycott qui a, cette fois, agacé une autre catégorie d’internautes :

Si les excuses d’Évian ont donc suscité autant de réactions négatives que le tweet initial, un message a le mérite de résumer assez clairement ce mea culpa  très rapide de la part de l’enseigne d’eau minérale :

Crédit photo : Pixabay (Pixabay License/Grizzlybear-se) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

6 réponses

  1. a EVIAN : Je ne consomme (ainsi que tous les miens) de l’eau d’Evian, même lorsque je suis à l’étranger et que deux bouteilles coûtent 5 dollars ou l’équivalent en PESOS ou en autre monnaie !!!

    MAIS Combien de temps ENCORE allez-vous vous SOUMETTRE ??? Vous êtes RIDICULES !!!

    Navigant dans certains quartiers populaires, je les entends (surtout les « DJEUNES ») se moquer de votre »PLAT VENTRE » …. j’ai HONTE POUR LA FRANCE ET POUR CEUX qui, COMME VOUS, auront permis de la TRAINER dans la boue !

    Quand donc le peuple de France mais surtout les « élites » vont-ils reprendre leur HONNEUR d’être français ?
    Je rajoute que je respecte leur religion, leur ramadan mais de GRACE ARRÊTEZ cette MISE A MORT de la France !

  2. Est-ce que EVIAN s’est excusé de s’être excusé, parce qu’ils ont ainsi offensé une autre minorité et sont donc racistes.
    Moi je fais partie d’une secte minoritaire dont les pratiquants ne boivent que de la bière pour pouvoir atteindre le BierHala. Est-ce que EVIAN peut me présenter leurs excuses, parce que m’inciter à boire de l’eau pour aller en enfer, c’est inadmissible !

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !