Entre les rappeurs français et Eric Zemmour, Decathlon a choisi ! [Vidéo]

A LA UNE

Pour mieux comprendre la décision de Decathlon de ne plus diffuser de publicités sur CNews en raison de la ligne éditoriale de la chaîne, il faut peut être s’intéresser de plus près aux relations complices entre l’entreprise d’articles de sport et le monde du rap français…

Decathlon se détourne de CNews, mais pas des rappeurs

Si le retrait des spots publicitaires sur la chaîne CNews de la part de la société Decathlon a agité les réseaux sociaux ces derniers jours, notamment avec le hashtag #BoycottDecathlon en tendance Twitter, un autre aspect de la communication de la marque est souvent ignoré du grand public.

En effet, Decathlon, toujours par l’intermédiaire de Twitter, a envoyé à plusieurs reprises des clins d’œil appuyés à certains rappeurs adeptes des équipements de la marque. Un détail qui n’est pas forcément sans rapport avec la décision de la société de ne plus apparaître sur CNews…

Parmi les rappeurs français, plusieurs ont ainsi déjà fait référence à la marque de sport, et plus précisément à ses gammes Quechua, Kipsta ou Kalenji.

Compte tenu de l’influence du rap en France, qui est désormais la musique la plus écoutée parmi les jeunes générations, Decathlon a donc clairement identifié le potentiel commercial d’un tel public. Et n’hésite donc pas à surfer sur la culture « racaille ». Comme dans le tweet ci-dessous où le compte officiel de la marque célèbre l’anniversaire du rappeur Jul :

À titre indicatif, Jul, l’un des rappeurs les plus populaires de l’Hexagone, cumule par exemple plus de 188 millions de vues sur la seule plateforme YouTube avec son titre « Bande organisée » sorti au mois d’août dernier.

Le compte Twitter Decathlon adopte parfois même des expressions issues du rap dans ses messages, comme dans ce tweet mentionnant le rappeur marseillais SCH, et retweeté plus de 13 000 fois…

« Toujours en Quechua, taille M Quechua, taille M Kipsta »

Les connexions sont donc multiples entre Decathlon et la scène rap française. Et les échanges de bons procédés entre les deux entités font donc les affaires de la société. La gamme Quechua est d’ailleurs la plus prisée dans les « quartiers sensibles ». Comme en atteste 13 Block, groupe de rap de Sevran (Seine-Saint-Denis) :

Dans un de leurs titres, 13 Block fait même une référence directe à Decathlon : « Toujours en Quechua, taille M Quechua, taille M Kipsta ».

L’initiative fait alors réagir Decathlon, répondant à Block 13 :

Tandis que l’enseigne incitait les rappeurs à enregistrer d’autres morceaux rendant hommage à ses produits, 2MR Squad sortira le morceau « Quechua » en 2019. Tout est dans le titre…

Dans le même temps, le compte Twitter de Quechua inscrit les paroles des rappeurs dans sa biographie : « « J’ai ma Quechua, j’ai ma Quechua, j’ai ma Quechua ! (Everyday !) ».

Et les autres exemples de « bienveillance » de la part de Decathlon vis-à-vis des rappeurs et, à leur suite, des millions de leurs fans et potentiels acheteurs de vêtements, ne manquent pas.

Terminons enfin par la chaise pliante de chez Decathlon, présentée à juste titre par Le Parisien comme « star de l’été dans les cités » en 2020. Des chaises sur lesquelles les « jeunes » des « quartiers » passent de longues heures installés en bas des immeubles… Toujours avec l’approbation de la marque. Qui a beaucoup moins à perdre en se mettant à dos le public de boomers d’Eric Zemmour que le monde du rap français. La bataille culturelle, c’est aussi un rapport de force économique et, dans le cas présent, démographique. La droite l’a une nouvelle fois oublié…

Crédit photo : Capture YouTube
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Philadelphie (USA). Une femme violée par un homme noir de 35 ans dans un train, personne ne réagit

La police du comté de Delaware a arrêté un suspect lié à un viol qui se serait produit dans...

« Wallah, je vais cracher dans la bouche de ta fille » : Révélations sur Moussa, individu qui dénonçait des « violences policières »

Le 17 septembre 2021, dans la cité du Pavé Neuf, à Noisy-le-Grand, un individu prénommé Moussa est interpellé par...

2 Commentaires

  1. Décathlon mène la guerre du fric, et tous les moyens sont bons. Merci pour ces illustrations de l´ensauvagement capitaliste, merci pour avertissement. Ceux qui partagent notre mode de vie, nos valeurs, notre morale doivent savoir que l´ennemi n´est pas nécessairement en uniforme militaire.
    Décathlon laisse béton
    L´autre jour, au fond d´un vallon,
    un serpent mordit Décathlon.
    Que croyez-vous qu´il arriva?
    ce fut les serpent qui creva.
    Merci Voltaire!

  2. les oligarques , dont la famille Mulliez , ne trouvent pas suffisant de tirer les ficelles de nos pantins de gouvernants et de journaleux
    il faut maintenant qu’ils passent à la vitesse supérieure en essayant d’atteindre par l’argent , ça les connait , ceux qui ne tiennent pas le discours de la doxa
    ils se rendent compte , à mon avis , que la dissidence prend de l’ampleur….
    ils emploient tous les moyens , et ils en ont trop malheureusement , pour faire taire les récalcitrants.
    ils perdront quand même …les peuples finissent par avoir raison

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés