Jacques Attali : « Il n y a pas de solution à la pandémie qui ne soit globale, de même qu’il n y a pas de solution au climat d’une façon locale » [Interview]

A LA UNE

Jacques Attali s’est beaucoup exprimé, a beaucoup écrit, au sujet notamment de la pandémie de Covid-19 à travers le monde. Dans deux articles récents, intitulés « La Pandémie, et après ? », mais aussi « se faire vacciner contre le mensonge », il fait l’analyse des changements actuels et à venir du fait de la crise sanitaire mondiale et des décisions gouvernementales ou supranationales qui en découlent actuellement.

Ses analyses et ses prévisions sont très lues, écoutées, que ce soit en haut lieu, comme dans le monde politique, économique ou intellectuel, mais aussi par ses détracteurs qui, grâce à sa pédagogie certaine, peuvent appréhender et comprendre le projet de « monde d’après » qui se dessine petit à petit sous nos yeux.

Conseiller d’État, maître de conférences à l’École polytechnique, professeur d’économie à l’université Paris-Dauphine et à l’École des ponts et chaussées, conseiller spécial de François Mitterrand de 1981 à 1991, puis fondateur et premier président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) en 1991, Jacques Attali a présidé en 1997 la Commission de réforme de l’enseignement supérieur et en 2008 la Commission pour la libération de la croissance française. Il dirige actuellement le groupe Positive Planet et le groupe Attali & Associés. Il a publié plus de 80 essais, biographies et romans. Il est également éditorialiste du quotidien Les Échos depuis  (après avoir écrit pour L’Express pendant 20 ans) et du Journal des arts.

Jacques Attali est aussi plus que cela : il est l’homme qui murmure à l’oreille de certains grands décideurs de ce monde, celui qui a « lancé » Emmanuel Macron dans le grand bain de la politique de premier plan.

Nous vous proposons ci-dessous d’écouter l’entretien qu’il nous a accordé, au sujet de la pandémie et de ses conséquences.

Précision : nous avions adressé directement, outre le lien vers le site internet de notre journal, les questions que nous souhaitions poser à M. Attali, quelques jours avant l’entretien.

Breizh Info, fidèle à sa ligne éditoriale, donne la parole à tout le monde, chacun pouvant s’exprimer en toute liberté sans biais, ni censure. Ce sont nos lecteurs qui se font leur opinion.

Crédit photo : Jacques Attali/Wikimedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Donnez votre or pour la cause !

Pourquoi donner son argent aux associations militantes, et comment réunir la somme maximale ? Pourquoi ? Tout l’argent que vous n’aurez...

Association des élus socialistes « Vivre à Brest » : la chambre régionale des comptes révèle les détails de l’affaire

La chambre régionale des comptes tire sur une ambulance : elle vient de publier un rapport sur Vivre à Brest,...

9 Commentaires

  1. Je me suis arrêté au « vaccin contre le mensonge » en déplorant qu’il ne se le soit pas fait prescrire dès la première prévision qu’il nous a faite et qui à été la première pierre d’un édifice littéraire absolument délirant. Dans la même veine, il aurait pu s’appliquer pour notre plus grand bien, la préconisation qu’il adressait aux plus de 65 ans d’avoir recours à l’euthanasie pour cause de non rentabilité, lui qui en à 77 aujourd’hui! Certes il nie maintenant et rejette sur l’extrême droite, l’invention de cette déclaration qui lui va pourtant si bien.

  2. Alors du coup les préfets représentent la démocratie ? Euh… Ceux qui représentent la démocratie à ce niveau ce sont les élus locaux jusqu’à preuve du contraire. Les préfets représentent l’état.

    • Yo2You
      démos=peuple, kratos=pouvoir
      Il vient juste de te faire comprendre que sa démocratie n’est qu’un théâtre, les politiques des pions.
      Depuis Hollande, les Préfets ne sont plus là que pour projeter les Partenariat-Public-Privé.
      Dans son « lapsus », il projette les Préfets comme paravent, pour se protéger.
      Les maires ne sont de même que les pions des Comm.Com, eux-mêmes pions des petitRois départementaux.
      C’est le régime des Compétences, en main d’incompétents. La Représentation est la scène du théâtre.
      La Population est seule.

    • Je crains que cela ne devienne une normalité dans notre pays .. Le peuple , s’il revendique, ce sont des infusions de matraque qui sont prescrites. Et s’il y a rébellion contre les forces de l’ordre de la part d’un voyou notoire, c’est la prison pour les policiers dont certains sont mis a prix sur les murs des cités !
      Merci Macron ! Et a ceux qui ont voté pour lui naturellement !

  3. « il a publié plus de 80 essais », on dirait du onfray
    « pas les gafam, les méchants c’est les propriétaires, c’est le privé », on dirait du Marx
    Ce mec a 150Ans de retard. Cet arriérisme abyssal est la définition même d’un conspirationisme : pétrir, malaxer encore et toujours les mêmes codes, impotents qu’ils sont à proposer, REFUSANT toutes alternatives, pour LEUR Permanence.
    Il est le clone d’un Kissinger qui sort un bouquin à chaque élection et vient chroniquement faire sa promo.
    La Presse devrait le blacklister.
    « se planquer derrière un sauveur imaginaire », on verra ce qu’en pense les autres.
    Il n’existe qu’en retournant les points de vue émis. IL EST VIDE.

  4. Jacques Attali a été le conseiller de Dieu (François Miterrand).

    Dieu étant un peu dépassé par tout ce qui se passe avait choisi Jacques.

    L’histoire se répète.

    Encore merci à Jacques de vouloir tous nous sauver.

  5. Dans les années 1980 Attali grand Humaniste de gauche déclarait :
    « Dans une société capitaliste, des machines à tuer, des prothèses qui permettront d’éliminer la vie lorsqu’elle sera trop insupportable, ou économiquement trop coûteuse, verront le jour et seront de pratique courante. Je pense donc que l’euthanasie, qu’elle soit une valeur de liberté ou une marchandise, sera une des règles de la société future. »
    40 ans aprés devenu vieux, il semble avoir changé d´avis.

  6. Cela fait des décennies que Monsieur Attali, qui n’a aucune compétence médicale ni climatologique ni scientifique nous bassine les oreilles avec ses « recettes » inopérantes, spéculatives et politiquement perverses – il n’y a pas de solution à sa boulimie interventionniste qui ne soit liée à son silence.
    Mais il faudrait que cela soit dit haut et fort par quelqu’un d’important, et que les media le publient – Existe-t-il un tel « courageux » en douve France?

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés