Combien de temps les Français consacrent-ils à la lecture chaque semaine ?

A LA UNE

Pour beaucoup, la lecture a été un refuge cette année, et près de 23% des Français s’y sont mis. Suite aux confinements successifs et aux différentes restrictions, lire est devenu l’un des passe-temps favoris des Français, avec la cuisine, le fitness, la pâtisserie ou encore la décoration.

Il provoque même un sentiment de joie chez 42,5% des Français (Etude Babbel) . Quels sont les lecteurs les plus assidus en Europe ? Quel impact pour la littérature française dans le monde ? On voit ça ci-dessous.

Les pays d’Europe les plus friands de lecture

Avec plus de 500 000 titres publiés chaque année, l’Europe est l’un des continents les plus friands de littérature. Cependant, il existe de grandes disparités de temps passé à lire d’un pays à l’autre. Voici le classement des pays d’Europe les plus friands de lecture.

  1. La France et la Suède se placent en première position du classement avec une moyenne de 6 heures et 54 minutes de lecture par semaine en moyenne
  2. L’Espagne se place derrière avec plus d’une heure de moins de lecture soit une moyenne de 5 heures et 48 minutes par semaine.
  3. L’Allemagne quant à elle n’arrive pas très loin avec une moyenne de 5 heures et 42 minutes suivie de près de l’Italie avec une moyenne de 5 heures et 36 minutes de lecture par semaine.
  4. Le Royaume-Uni se place en dernière position du classement avec une moyenne de 5 heures  et 18 minutes de temps de lecture par semaine.

Un classement révélateur des disparités de lecture d’un pays à l’autre, et qui met en avant l’importance de la littérature malgré l’essor du digital dans un pays comme la France.

La littérature française dans le monde

Le français est la deuxième langue la plus traduite au monde après l’anglais. En effet, les livres francophones traduits en langue anglaise ont augmenté de 30% ces dernières années. En 2018, 3 livres français figurent dans la classification « 100 Notable Books », le classement délivré chaque année des 100 livres marquant du New York Times. Les catégories les plus populaires sont: la littérature pour enfants (29,9%), les bandes dessinées (23,8%) et les romans (15,5%).

Certains auteurs francophones ont également une certaine notoriété à l’étranger. C’est le cas de Marc Levy, dont les romans sont traduits dans 49 langues, mais aussi Guillaume Musso, traduit en 40 langues ou encore Amélie Nothomb traduite en 35 langues.

La littérature francophone connaît donc un franc succès à l’étranger depuis des décennies. Mais quels sont les livres de langue française les plus traduits dans le monde ?

  1. Le Petit Prince de Saint-Exupéry (1943) arrive en première position. En effet, il a été traduit en 253 langues.
  2. L’Étranger d’Albert Camus (1942) est le deuxième livre français le plus traduit.
  3. Madame Bovary de Gustave Flaubert (1856) est quant à lui le 3ème livre français le plus traduit.
  4. Vingt mille lieues sous les mers de Jules Vernes a été traduit en 148 langues, ce qui le classe à la 4ème position du classement.

La traduction : un véritable casse-tête

Il est parfois difficile de traduire le titre d’un livre sans en modifier le sens. En effet, tandis que certains titres sont traduits littéralement, comme Les Fleurs du Mal (The Flowers of Evil), d’autres ont une traduction plus libre qui peut en changer le sens, à l’instar d’Au bonheur des ogres (The Scapegoat). Certains mêmes restent parfois identiques à la version initiale. C’est le cas de Germinal ou encore des Misérables.

Peu importe le titre du livre, une traduction est toujours complexe, et s’éloigne forcément de l’ouvrage original. Elle implique divers points critiques et particularités, comme la transmission des sentiments et sensations, la mise en avant de jeux de mots et blagues ou encore les polysémies. Les expressions et phrases figuratives sont aussi à prendre en compte. Par exemple, en anglais, l’expression “Mi-figue, mi-raisin” se traduit par “Half in jest, half in earnest”, et l’expression “Des yeux de lynx” se traduit par “eagle eyes”, or un lynx n’a rien à voir avec un aigle.

L’essor du livre numérique

Bien que le livre papier ait encore les préférences des lecteurs, le confinement a donné un coup d’accélérateur au développement du livre numérique. En effet, les plateformes de vente de livres numériques ont enregistré de fortes hausses d’activité pouvant aller jusqu’à 200% selon Livres Hebdo. Et 35 % des Français de plus de 15 ans ont déjà lu un livre numérique d’après médiamétrie. 

Un phénomène qui s’avère être récent, mais avec une utilisation différente selon les pays. En effet, les livres numériques rencontrent un succès plus important en Angleterre ou aux États-Unis. Il s’agit non pas d’un engouement plus grand de ces pays pour les « gadgets », mais bien d’une question de prix. En effet, en Angleterre, en l’absence d’une loi sur le prix unique du livre numérique, comme il en existe une en France, les prix très bas pratiqués par certaines plateformes de vente en ligne ont conduit à une adoption rapide de ce format par les lecteurs.

Peu importe le support, la littérature, qu’elle soit française ou non, reste un moyen incontournable de partager et d’échanger à travers le monde, peu importe les langues ou les cultures. Elle permet le rêve, l’aventure et le voyage de chez-soi.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

L’hostilité française à la recherche : l’exemple de la tuberculose

Bulletin d'information scientifique de l'IHU Marseille, par le Pr Didier Raoult. https://www.youtube.com/watch?v=2HiI2bUgNBo Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie...

Vaccination. La troisième dose bientôt nécessaire pour valider le pass sanitaire ? [Vidéo]

La campagne pour la troisième dose de vaccin contre le Covid-19 a débuté depuis septembre en France pour certains...

Articles liés