Préparer la révolution pour un populisme radical. Par Julien Langella

A LA UNE

Irlande du Nord. 3 200 meurtres liés aux Troubles pourraient être prescrits judiciairement

Le gouvernement britannique envisage de modifier un élément de la législation de l'Accord du Vendredi Saint afin de protéger...

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

« Refaire un peuple – Pour un populisme radical« , voici un livre fondateur qui s’adresse à la nouvelle génération de cadres conservateurs et à tous les cœurs rebelles qui ne consentent pas à la mort programmée de leur civilisation. Renforcer leur structure de pensée et les pousser à l’action, c’est l’objectif assumé de Julien Langella, qui signe un manifeste ambitieux et fédérateur.

S’y livrant à une critique approfondie du capitalisme mondialisé, il renvoie dos à dos la tyrannie de l’étatisme et la sauvagerie libérale. Résolument populiste et identitaire, il appelle de ses vœux une révolution du local contre le global, prélude à la renaissance de nos patries charnelles. Plus encore qu’un programme, c’est une exhortation à la pratique radicale et à l’action concrète, sur tous les fronts. Refaire notre peuple commence dès maintenant. À chacun d’y œuvrer sans relâche.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Elections en Ecosse : La majorité pour le SNP ne tient qu’à un fil

Lors des élections en Ecosse, le SNP (parti nationaliste écossais, de gauche) a remporté trois sièges clés, mais ses...

Sondages régionales 2021 en Bretagne. Vers un second tour à 5 listes ?

Se dirige-t-on vers un deuxième tour des régionales à 5 listes ? À moins de deux mois des élections...

1 COMMENTAIRE

  1. La crise des gilets jaunes de bande d’arrêt d’urgence qui a été relayée par la crise du virus du pays des jaunes au niveau mondial et qui n’est pas finie, a montré à tout le monde qu’il fallait PARTAGER, ne serait-ce qu’un peu.

    Donc, maintenant on est en train de revenir aux fondamentaux: avoir un peu à manger, un toit et de temps en temps du ketchup sur le riz, parce que dans le goût du riz, ce qui est bon, c’est surtout le goût du ketchup.

    La question que les gilets se posent, c’est quand?

    Quand vont-ils partir?

    Est ce qu’ils le savent qu’ils sont très indésirés?

    Très.

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés

Refaire un peuple. Julien Langella : « Pas de liberté sans communauté » [Interview]

Julien Langella, essayiste, co-fondateur de Génération identitaire et porte-parole d'Academia Christiana, vient de sortir un nouveau livre aux éditions La Nouvelle Librairie, intitulé «...

Julien Langella : « Politiquement, le Pape François devrait se taire » [Interview]

Les sorties politiques du Pape François se multiplient, et feraient presque parfois passer Jean-Luc Mélenchon pour un réactionnaire. Prônant l'accueil des migrants, l'ouverture des...

« Bâtir quand tout s’effondre ». Une promesse au cœur de l’université d’été d’Academia Christiana [Interview]

Du 17 au 23 août 2020 se tiendra en Normandie une nouvelle université d'été du mouvement catholique et identitaire baptisé Academia Christiana. Le thème...

De la pensée unique à l’unique pensée… Déconfinons nos cerveaux endormis, réveillons-nous !

Il n'y a pas que le coronavirus dans la vie. Néanmoins, il est devenu le conducteur triomphant du char de l'Occident. Nos vieilles nations européennes avaient...