Covid-19. Pr Christian Perrone : « C’est du terrorisme qu’on impose aux Français »

A LA UNE

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Depuis le début de la crise sanitaire, le professeur Christian Perronne est monté au créneau pour dénoncer les décisions prises par le gouvernement dans sa gestion de crise sanitaire du Covid-19. Après un premier opus en 2020, « Y a-t-il une erreur qu’ils n’ont pas commise ? » chez Albin Michel, il publie cette année, « Décidément, ils n’ont toujours rien compris ».

 Il étrille le pouvoir politique en place dans son refus de prendre en considération les opportunités thérapeutiques, préférant renvoyer des patients malades avec du Doliprane, dénonce l’évaporation des stocks stratégiques de masques qu’il avait lui-même contribué à mettre en place lorsqu’il conseillait le ministère de la Santé lors des gouvernements précédents, et pointe du doigt les fléaux qui ont sérieusement secoué la médecine : les conflits d’intérêts de certains médecins médiatiques avec les laboratoires pharmaceutiques, et l’autoritarisme du Conseil de l’ordre.

Une liberté de ton qui lui a coûté son poste de chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches qu’il occupait depuis 25 ans.

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV https://www.youtube.com/watch?v=NXtvjpY8aOg Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et...

Rennes. Wilhem Houssin, un père de famille tabassé à mort par une « une bande de jeunes »

Wilhem Houssin était un père de famille de 49 ans. Il a été tué lors d'une agression gratuite par une...

6 Commentaires

  1. Censuré sur Youtube donc à écouter sur le site de TELE LIBERTE!

    ne serait-ce que pour faire échec à la censure des GAFAM…

  2. Dire la vérité n’est plus dans l’air du temps , bien au contraire , c’est la censure immédiate et l’opprobre des bien pensants sur votre personne.
    On la vue récemment avec la tribune des militaires retraités qui ce sont vue mis au pilori , alors qu’il ne font que dire la réalité.

  3. Cher Professeur Peronne
    Il me semble que les Médecins vont bientôt élire leur nouveau Conseil de l’Ordre . Prenez la tête d’une liste de médecins SANS CONFLIT d ‘ INTERETS , et nettoyer cette écurie qui sent le purin , et le pourri

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés