Le Vlaams Belang a déposé une motion contre « le terrorisme turc sur le territoire européen »

A LA UNE

La Chambre des représentants de Belgique se prononcera prochainement sur une motion de recommandation de la députée Ellen Samyn (Vlaams Belang).

Cela concerne l’élaboration d’une réponse appropriée à la violence turque contre les opposants kurdes sur le sol européen. « Le régime du président turc Recep Erdogan mène des attaques contre les Kurdes sur le sol européen, ce qui est, évidemment, une violation flagrante de la souveraineté des pays européens et une preuve supplémentaire que la Turquie ne veut pas ou ne peut pas être un allié, à la fois au sein de l’OTAN et en tant que candidat à l’entrée au sein de l’UE » indique Mme Samyn.

Cette motion fait suite à une interpellation antérieure d’Ellen Samyn adressée au ministre des Affaires étrangères Sophie Wilmès (MR). Une interpellation qui appelait la Turquie à rendre des comptes suite aux déclarations d’Ismail Hakkı Pekin, ancien chef du service de renseignement militaire turc MIT. Pekin avait appelé à des liquidations ciblées des dirigeants kurdes en Syrie et en Irak, y compris des actions sur le sol européen. Il a par ailleurs avoué que le MIT était à l’origine de l’attaque terroriste contre trois femmes kurdes à Paris en 2013.

« Les déclarations de Pekin ont donc démontré la réalité de la terreur de l’État turc sur le sol européen. Tout porte à croire qu’à l’avenir la Turquie planifiera encore des attaques contre les quelques 1.300 Kurdes disséminés dans divers pays d’Europe occidentale. Il existerait des primes pour ceux qui captureraient ou tueraient des individus figurant sur la liste noire des services secrets turcs » indique le Vlaams Belang.

A l’époque, le ministre Wilmès avait simplement déclaré que la Turquie avait toujours nié toute implication dans l’attaque de 2013 et que le tribunal français n’avait pas non plus établi de lien entre le gouvernement turc et l’auteur des faits. A propos des futures attaques planifiées en Europe, elle a déclaré que Pekin était moins explicite qu’en ce qui concerne les attaques contre les kurdes en Syrie ou en Irak.

« La responsabilité d’Ankara est totale, comme le démontrent les propos d’Ismail Hakkı Pekin. Il appartient à la Chambre des Représentants de notre pays de se situer soit du côté du dictateur sanguinaire Erdogan ou du côté des victimes Kurdes » conclut le Vlaams Belang.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Multi récidivistes, deux Afghans condamnés pour avoir attaqué et poignardé un couple

Souvenez-vous, l'été dernier. C'était au mois de juillet, à Rennes. Un couple était agressé sur l'eplanade Charles-de-Gaulle. Par deux...

Charlotte D’Ornellas : « Greta sermonne tout le monde au nom de la survie de la planète. Quand Thaïs d’Escufon dit que l’immigration est...

Charlotte D’Ornellas : « Greta sermonne tout le monde au nom de la survie de la planète. Quand Thaïs...

2 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés