« Il ne faut pas s’étonner après qu’il y ait des cas de Covid qui se multiplient ». J’ai croisé un couple de cons [l’Agora]

A LA UNE

J’ai croisé un couple de cons. Nous étions Jeudi, pour l’Ascension, à nous balader en famille et entre amis. À La vallée des Saints, en Carnoët, un lieu d’habitude si calme, mais cette fois-ci pris d’assaut pour l’occasion par de nombreux touristes, acceptant sans broncher de payer 5 euros pour stationner sur un parking qui, depuis la création de ce projet signé Philippe Abjean, était encore gratuit.

Un projet qui, assurément, n’aura plus rien de spirituel, ni même d’enraciné dans quelques années, livré à des marchands qui veulent faire de ce lieu une sorte de parc d’attractions à rentabiliser par le tourisme de masse. Mais passons, là n’est pas le sujet principal de cette petite histoire à raconter en ce dimanche.

Alors que nous marchions, tandis que les enfants jouaient, un monsieur dans la soixantaine, accompagné de sa compagne, nous croise, et nous dévisage, les yeux injectés de colère, le reste de son visage dissimulé derrière un masque. L’objet de ce regard, au préalable incompris par mes compagnons de marche et moi même, fût perçu alors, par une amie nous accompagnant, et qui, en retrait, a subi la « courageuse » remarque de cet individu, roi des râleurs ou roi des cons, c’est au choix.

« Il ne faut pas s’étonner après qu’il y ait des cas de Covid qui se multiplient »

« Il ne faut pas s’étonner après qu’il y ait des cas de Covid qui se multiplient » a-t-il lâché à sa femme, suffisamment doucement pour ne pas être entendu de nous, suffisamment fort pour être entendu de celle qu’il croyait pouvoir défier, en l’occurrence une jeune femme.

L’objet de sa colère exprimée tel un lâche qui rumine sans oser venir se confronter aux monstres, aux assassins qu’il venait de dépasser ? Le non-port du masque, pour l’intégralité de la petite troupe joyeuse et digestive d’un jeudi de l’Ascension. Rendez-vous compte ! Sur un espace de plusieurs hectares, à l’air libre, où même le tourisme de masse n’était pas encore parvenu à faire s’entasser les quelques centaines de gens marchant et déambulant pour observer les statues de cette île de Pâques bretonne, des jeunes gens ne portent pas le masque (ce qui je dois le dire, était le cas d’au moins la moitié des personnes croisées ce jour là sur le site, et c’est tant mieux).

Qu’il devait regretter, ce vieux con, à la fois de n’avoir pas le moindre courage pour exprimer sa colère avec un peu plus de virulence histoire de trouver le répondant qu’il aurait mérité. Qu’il devait regretté, aussi, ce triste individu bien soumis, qu’il n y ait aucune présence de la gendarmerie sur le site, pour immédiatement venir nous infliger à tous une amende, et puis pourquoi pas nous mettre en garde à vue pour insoumission !

Ce comportement aigri, paranoïaque, vil, n’est finalement que le reflet de la pensée d’une partie de la population, qui après une année de terreur organisée, matraquée, partout, à la télévision, dans les journaux, à la radio, dans les boutiques, en est arrivée à ne plus supporter non pas les dirigeants qui se sont lancés dans une campagne de brimades et de soumission de la population, mais bien celles et ceux qui refusent de mettre un genou à terre face à ces tyrans. Ce comportement rejoint celui des appels à la Gendarmerie pour dénoncer une fête « clandestine » comme on dénonçait en URSS, il y a quelques décennies, son voisin suspecté de critique du Parti, ou en France, son ami d’école qui avait eu le malheur d’exprimer tout le mal qu’il pensait des Allemands.

Il faut s’attendre, pour ceux qui refusent de se plier à des réglementations délirantes, à des lendemains difficiles. Car les autorités vont pouvoir compter sur une armada de collaborateurs qui, se sentant pousser des ailes et soutenus par une majorité médiatiquement fabriquée à force de matraquage depuis plus d’un an, finiront par passer de la remarque « en douce », aux actes, qu’ils estimeront légitimes, et validés par les autorités.

Mais que peuvent bien se dire de là où ils sont,  ces Saints, dont la vie fût faite d’aventures, et de prise de risque, d’insoumission et de résistance aux réelles menaces sanitaires, de persécutions aussi…? Sans doute qu’ils ont bien fait de ne pas débarquer sur la terre bretonne à notre triste époque…

YV

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Météo. Attention gros coup de vent en Bretagne dès mercredi

L'automne s'installe. Les Miz Du arrivent. Et au préalable, les coups de tabac sur la Bretagne aussi. Une grosse...

Langue bretonne. Le réseau Diwan mobilisé de Quimper à Nantes pour le versement du forfait scolaire

Le réseau Diwan avait appelé à la mobilisation le weekend dernier afin de garantir le versement du forfait scolaire...

16 Commentaires

  1. Triste constat en effet, résultant du matraquage médiatique et du climat de peur qui a été institué.
    Nous vivons une époque (pas du tout) formidable.

  2. Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue. A.Einstein

  3. le drame est effectivement tous ces zombies qui obéissent sans réfléchir(et c’est une majorité ! ) ! triste époque en effet !

  4. Rassurez-vous j’ai HELAS rencontré ce genre d’individu… hé je suis une femme !!!! ceux-là même qui EXIGERONS de voir votre PASS VACCINAL histoire de…
    En fait ce sont les mêmes collabos de 40 et dans d’autres épisodes tout aussi lâches durant ce siècle… mais bientôt il faudra porter l’étoile…. ou la CROIX !

    • Oh alors celle là elle est pas mal , porter un masque fait de vous , nous des collabos , mais combien de ces pseudos résistants osent dire aux sauvages qui pourrissent notre société haut et fort qu’ils ne sont pas les bienvenus ou qui osent défendre une mamie se faisant voler son sac par une racaille bronzé , la réponse aucun et puis les cons ont toujours une bonne raisons pour ne pas faire ce que tous préconisent jusqu’au jour ou l’un des leurs en crèvent et là de râleurs ils passent à pleurnicheuses en blâmant une fois de plus les autres, car le con ne se remet jamais en question et ne prend encore moins ses responsabilités, on en revient encore aux guignols en jaunes qui ont cassés, incendiés, pillés mais qui au moment de prendre leurs responsabilités prétendez que c’était des jaunes pas jaunes et voila jaunes, anti-masques, anti-vaccins ou encore adepte du gourou charlot raoult on tous en commun d’etre des cons !!!

      • « aux guignols en jaunes qui ont cassés, incendiés, pillés » (quatre « s » de trop, n’eo ket galleg mat !).
        Vous confondez black blocs (qui bizarrement ne se sont jamais affrontés aux CRS) et gilets jaunes. Manifestement, vous n’avez pas tout compris. Pour traiter les autres de cons, vous êtes mal placée !
        Question QI, il y a mieux mais je me défends.

  5. Et c’est ainsi que nombre de Français se sont laissés piégés par les fourberies anxiogènes de nos gouvernants. Ces cons sont bien intégrés dans le peuple de moutons à qui le gouvernement va en imposer toujours plus pour le réduire à l’état de semi-esclave pour servir la cause mondialiste.

    • « à qui le gouvernement va en imposer toujours plus »
      . . . si nous n’avons pas le courage de nous en débarrasser !

  6. ce vieux con l’est d’autant qu’il se croit protégé par son masque.
    s’il avait deux sous de jugeote et de curiosité, il saurait que son masque ne filtre qu’à 7 micromètres quand le virus mesure 1 nanomètre, c’est à dire que chaque maille de son masque peut laisser passer 49 millions de virus à la fois.
    ceci fait que le masque, au lieu de protéger, est un vrai réservoir à virus et c’est probablement la principale raison de la durée de cette  » pandémie « 

  7. Ceux qui veulent vivre dans un monde déshumanisé de zombis, grand bien leur fasse mais qu’ils laissent les autres tranquilles.

  8. Certains pensent que le masque est indispensable, d’autres qu’il ne sert à rien, c’est affaire d’opinion (je dis bien « opinion », car l’individu moyen n’en sait rien du tout, il ne peut que choisir de se ranger à l’avis de tel ou tel expert — et pour le moment les « experts » ont l’air de penser majoritairement que le masque est utile, jusqu’au moment bien sûr où ils changeront d’avis).
    Pour ceux qui croient que le masque ne sert à rien, ceux qui portent un masque ont sans doute l’air idiot, mais ils sont inoffensifs.
    Pour ceux qui croient que le masque est utile, ceux qui ne portent pas de masque sont dangereux.
    La relation n’est donc pas du tout équilibrée : la présence du masque chez autrui est indifférente pour les uns, l’absence de masque est stressante pour les autres. La simple courtoisie devrait donc conduire à porter le masque. Et comme en plus la loi et la position encore majoritaire chez les experts vont dans ce sens, je crois qu’il n’y a pas photo (même si ma conviction personnelle est que le masque ne sert à rien en extérieur).

  9. Ce sont des abrutis de cette espèce, des collabos de la dictature Macron qui nous pourrissent la vie. Je n’aurais voulu les avoir comme voisins durant la 2° guerre mondiale.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés