Italie. Giorgia Meloni concurrence désormais Matteo Salvini.

En Italie, Giorgia Meloni est devenue un futur Premier ministre potentiel. 

Alors que les deux partis patriotiques, la Ligue et Frères d’Italie, sont donnés, depuis des mois, ensemble à 40 %, le rapport de force entre ces deux formations politiques évolue au fil du temps. La Ligue, de Matteo Salvini, qui a obtenu 34,26 % lors des élections européennes de mai 2019, est tombée au sein des sondages pour des législatives à 21 ou 22 %. Frères d’Italie de Giorgia Meloni, qui a obtenu 6,44 % lors des européennes, est désormais donné à 19 %. Le parti conservateur de Silvio Berlusconi, Forza Italia, est donné au-dessus de 6,5 %.

Ces trois partis, alliés au sein du centre-droit, devraient gagner les prochaines élections législatives, prévues au plus tard en mai 2023. Le dirigeant de la première formation politique du centre-droit devrait alors recevoir le poste de Premier ministre. Si, jusqu’à présent, la personne toute désignée pour cette fonction était Matteo Salvini, l’érosion constante de la Ligue dans les sondages et la montée en puissance de Frères d’Italie font désormais de Giorgia Meloni une sérieuse concurrente pour Matteo Salvini.

Je suis Giorgia. 

La nomination de Giorgia Meloni à la tête du parti des Conservateurs et réformistes européens (https://www.breizh-info.com/2020/09/30/151355/la-dirigeante-du-parti-fratelli-ditalia-giorgia-meloni-elue-a-la-tete-du-parti-des-conservateurs-et-reformistes-europeens-cre/), ainsi que le fait que Frères d’Italie se retrouve dans l’opposition au gouvernement, entré en fonction en février 2021, de Mario Draghi – réunissant une coalition hétéroclite, constituée du Mouvement 5 étoiles (M5S) anti-système, de la Ligue, du Parti Démocrate de centre-gauche, de Forza Italia, d’Italie Viva de l’ancien Premier ministre Matteo Renzi, de l’alliance électorale de gauche Libres et égaux, du Centre démocrate, de +Europa et de Nous avec l’Italie – a favorisé l’ascension de Frères d’Italie.

Giorgia Meloni, qui vient de sortir un livre intitulé Io sono Giorgia. Le mie radici, le mie idée (Je suis Giorgia. Mes racines, mes idées), au sein duquel elle présente son passé et ce qu’elle désire réaliser, a déclaré lors d’une émission sur la chaîne de télévision publique Rai 3 qu’elle se prépare à diriger la nation. Elle précise que ses premières mesures seraient une politique de soutien aux entreprises, via une réduction des impôts et de la bureaucratie, et une politique nataliste.

Territoire ou nation ? 

Interrogée au sein de l’émission de la Rai 3 sur les différences entre Frères d’Italie et la Ligue, Giorgia Meloni indique que cette dernière est plus liée à une dimension territoriale, alors que son parti est avant tout connecté au concept de nation.

Par exemple, la Ligue a défendu l’indépendance de la Catalogne, alors que pour Meloni, cela n’est pas possible car elle estime que l’État national ne peut être séparé en deux ou plusieurs entités.

Elle a ensuite précisé que si ces formations politiques sont différentes, elles ont des points communs et des convergences d’idées avant de conclure : « Je crois que nous gouvernerons ensemble. » 

Lionel Baland

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. salvini a trahi il va le payer cher ! je ne connaissais pas cette personne il semble qu’elle a le vent en poupe !

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !