Royaume-Uni. Une compagnie ferroviaire supprime la formule « ladies and gentlemen » de ses annonces pour ne pas offenser les passagers « non binaires »

A LA UNE

« Welcome Ladies and gentlemen », la formule de politesse serait désormais discriminatoire au Royaume-Uni. C’est ce qu’a fait savoir une employée (et militante LGBT) de la compagnie ferroviaire anglaise LNER, se plaignant d’une annonce faite par le conducteur d’un train. La compagnie s’est finalement excusée auprès d’elle et s’est engagée à supprimer les messages « genrés ».

Au Royaume-Uni, un train insuffisamment inclusif

Qu’ils sont désormais loin l’humour et le flegme britanniques. Oubliés le second degré et l’ironie, le Royaume-Uni est devenu le pays des susceptibilités. Au mois d’avril dernier, nous évoquions la volonté pour les universités britanniques de ne plus pénaliser les étudiants dans les notes pour leurs fautes d’orthographe, de grammaire et de ponctuation aux examens afin de réduire l’écart entre les Blancs et les Noirs.

Mais il n’y a pas qu’en matière d’antiracisme forcené que nos cousins d’outre-Manche marchent sur la tête. Sur la question du genre, le Royaume-Uni a également adopté une posture de soumission face aux pressions des mouvements LGBT. C’est ainsi que la compagnie ferroviaire anglaise LNER (London North Eastern Railway) s’est répandue en excuses sur Twitter le 11 mai dernier après avoir diffusé un message jugé comme « non inclusif » lors d’un voyage.

Le crime de lèse-majesté en question : un conducteur de train a eu le malheur d’accueillir ses passagers par un bienvenu aux « ladies and gentlemen » (mesdames et messieurs, NDLR) diffusé dans les wagons.

Un mot d’accueil qui a heurté Laurence Coles, une agent de train qui est aussi la représentante LGBT pour le Syndicat national des travailleurs des chemins de fer, des transports maritimes et des transports. Mauvaise pioche pour le cheminot !

Laurence Coles, se présentant comme étant « non binaire », s’est dite blessée par ces propos. Au point de s’en plaindre sur Twitter : « Bonjour mesdames et messieurs, garçons et filles…. En tant que personne non binaire, cette annonce ne s’applique pas à moi, donc je ne l’écouterai pas ».

La compagnie ferroviaire s’excuse

Si l’on aurait pu s’attendre à une fin de non recevoir courtoise mais ferme de la part de la compagnie London North Eastern Railway face aux injonctions de la militante LGBT, il n’en a pas été ainsi. En effet, la LNER a répondu au message de Laurence Coles… en lui présentant ses excuses sur Twitter :

« Je suis vraiment désolé de voir cela, Laurence, nos conducteurs de train ne devraient pas utiliser un langage comme celui-ci, et je vous remercie de l’avoir porté à notre attention », a tweeté la compagnie, précisant qu’elle veillerait à ce « qu’ils restent aussi inclusifs que nous nous efforçons de l’être chez LNER ».

Cependant, et heureusement pour lui, le conducteur du train ne devrait faire l’objet d’aucune mesure disciplinaire selon les informations communiquées par la LNER à la presse britannique. Toutefois, suite à cette affaire, la compagnie a aussi indiqué que le personnel devait désormais publier des annonces « sans mentionner de sexe ». Une victoire supplémentaire pour les partisans de la déconstruction… À noter par ailleurs que la London North Eastern Railway n’est pas la première société de transport du pays à céder à de telles injonctions, le métro londonien ayant déjà supprimé les annonces mentionnant le genre.

Toutefois, gage que l’on peut encore trouver un petit peu de bon sens en Angleterre, Mark Jenkinson, le député conservateur de Workington, a pour sa part déclaré « que ça n’avait » aucun sens « de s’excuser pour un tel message ». Et de compléter : « Identifiez comme vous le souhaitez, mais pouvons-nous arrêter cette absurdité ? »

Crédit photo : Flickr (CC BY-NC 2.0/37 four zero 1) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Météo. Attention gros coup de vent en Bretagne dès mercredi

L'automne s'installe. Les Miz Du arrivent. Et au préalable, les coups de tabac sur la Bretagne aussi. Une grosse...

Langue bretonne. Le réseau Diwan mobilisé de Quimper à Nantes pour le versement du forfait scolaire

Le réseau Diwan avait appelé à la mobilisation le weekend dernier afin de garantir le versement du forfait scolaire...

6 Commentaires

  1. Il y a toujours eu des imbéciles pour faire ou demander n’importe quoi, mais que des Entreprises – surtout de cette importance – accèdent aux désidérata les plus farfelus est bien le signe de la décadence complète de nos civilisations occidentales. A pleurer.

  2. Ca le chic pour vraiment m’énerver , pour des décisions purement personnel c’est à nous de nous excuser pour le choix plus que discutables de certains , ils veulent etre bi, homo, lesbos , trans, etc c’est leurs choix et nous n’avons aucunes raisons de nous excuser pour ces choix , mais pire aujourd’hui les gens « normaux » ou hétéro sont en passe de devenir les anormaux et deviennent genant pour tous ces gens qui ont fait un choix de vie tres discutable mais bon soit mais nous ne devons aucunement nous excuser pour ça , aujourd’hui ils se marient, ils adoptent, ils ont le droit à la pma et le pire c’est qu’on veut inculquer aux enfants que tous ça et normal voir mieux que d’etre hétéro et d’avoir normalement et naturellement des enfants , les LGBT sont dans la continuité de destruction de l’humanité , votre enfant et en classe avec un enfant trans mais que disent nos dirigeants que cette enfant doit etre accepter de force par les autres limite comme si c’était un exemple a suivre , etre normal aujourd’hui n’a plus rien de normal la normalité est remise en question par une extreme minorité au risque de détruire la majorité !!!

  3. LGBT ? Et alors : cette formule d’accueil « Ladies and gentlemen » ne s’adressait pas à elle ! Et donc pourquoi se sent-elle visée ? Pourquoi cette compagnie débile s’est-elle roulée par terre en s’excusant ? Il y en a marre de ces LGBT, transgenres, asexués, bisexués, trisexsués et autres !

  4. OMG !!!! que dire sauf que je suis bigrement contente d’avoir 75 ans, parce que le futur qui arrive, non merci ! je me suis efforcée toute ma vie d’être « normale » et paf ! voilà t’y pas que je ne le suis plus ????? blanche et hétéro, enfin du temps où je « pratiquais » ;-) ce monde est foutu

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés