Nantes. Meurtre au Sillon de Bretagne : la victime était un Tunisien clandestin de 27 ans

A LA UNE

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Les résultats de l’autopsie du mort retrouvé devant l’immeuble le Sillon de Bretagne, à Saint-Herblain, dans la nuit du 28 au 29 mai dernier, peu après minuit, sont tombés ce 1er juin. Il s’agit d’un Tunisien en situation irrégulière de 27 ans, inconnu des forces de l’ordre – du moins sous cette identité. Le lien entre la découverte du corps et une rixe violente survenue sur les lieux mêmes une heure auparavant reste à établir formellement.

L’homme avait quatre plaies – dont deux avec une arme blanche. L’une d’elle, à travers la poitrine, a touché l’aorte et s’est trouvée mortelle. La police recherche le ou les meurtriers présumés.

En revanche, l’enquête sur l’autre mort de la nuit, retrouvé gisant à 4 h du matin dans les parties communes d’un immeuble rue de Gigant, reste nettement plus nébuleuse. L’homme vivait seul dans cet immeuble, au rez-de-chaussée. Il était âgé de 44 ans. Si les causes de son décès sont jugées suspectes et une enquête pour en rechercher les causes a été ouvertes, chez lui, aucune trace de lutte ni de cambriolage n’a été retrouvée.

Une autopsie a été pratiquée ce mardi ; cependant tout lien avec l’affaire du Sillon de Bretagne semble pour l’heure exclue. De même, ce second défunt ne présente pas de plaie à l’arme blanche.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Tyrannie sanitaire. Le couvre feu sera levé dimanche 20 juin, le masque plus obligatoire en extérieur

Le Premier ministre Jean Castex a décidé de donner quelques bonbons à la population oppressée depuis plus d'un an...

Projet éolien et pollution en baie de Saint-Brieuc : la colère

La nappe d'huile rejetée accidentellement lundi sur le chantier du parc éolien et qui s'étendait sur plusieurs kilomètres au...

1 COMMENTAIRE

  1. cette info est passée inaperçue dans les médias aux ordres, banale finalement
    que les français qui ne veulent pas se laisser suicider par égorgement aillent le dire dans les urnes

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés

Dallas (États-Unis) : Un individu accusé d’avoir enlevé et poignardé à mort un enfant de 4 ans [Vidéo]

Un individu noir de 18 ans, s’est introduit dans une maison où dormaient des jumeaux de 4 ans, samedi à Dallas. Il a enlevé...

Pont-l’Abbé. Un homme meurt tué d’un coup de couteau

Un homme de 50 ans a été tué samedi soir, rue de Ster-Vad, à Pont-l’Abbé (29), après avoir reçu un coup de couteau dans...

Une jeune fille violée et tuée par un récidiviste à Nantes : la faute au laxisme judiciaire ?

Le 20 août dernier, les pompiers qui éteignaient un feu dans les combles d’une maison inoccupée au 3 rue Adolphe Moitié, dans le quartier...

Saint-Sébastien sur Loire : un lycéen retrouvé mort chez lui

Querelles entre adolescents, drame familial ou énième règlement de comptes ? Le corps d’un lycéen  de 18 ans, Nadir Marouf, inconnu de la justice et...