Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Danemark. Vote d’une loi permettant de « se débarrasser des migrants »

Le Danemark se réveille. Et vient de voter, à une large majorité, une proposition de loi rédigée par la gauche danoise, permettant de « se débarrasser des migrants ».

Une loi qui prévoit que tout demandeur d’asile au Danemark sera, une fois sa demande enregistrée et à quelques rares exceptions près type maladie grave, envoyé dans un centre d’accueil en dehors de l’ Union européenne. Celui-ci serait financé par le royaume nordique, mais l’ensemble de la procédure serait confiée au pays hôte. S’il n’obtient pas le statut de réfugié, le migrant sera prié de quitter le pays tiers. Mais même s’il l’obtient, la loi fraîchement adoptée prévoit que ce soit là-bas et pas au Danemark.

Le texte précise que « le Danemark n’aura pas à fournir de protection au cas où l’étranger obtiendrait l’asile après la fin du traitement effectif de la demande d’asile dans le pays tiers. En revanche, la protection devra être assurée par le pays tiers concerné. Si l’étranger se voit refuser l’asile, ce sera également le pays tiers en question qui devra prendre en charge l’expulsion de la personne en question ». Le Danemark compte se décharger de toute responsabilité.

Pour se faire, le Danemark discute actuellement avec des pays extérieurs à l’Europe, comme l’Egypte ou même l’Ethiopie, ou encore le Rwanda.

On se demanderait presque pourquoi les pays européens plus puissants que le Danemark n’y ont pas pensé plus tôt.

On vous laisse découvrir le traitement de cette information par le service public, qui vit avec vos impôts.

Crédit photo :
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

2 réponses à “Danemark. Vote d’une loi permettant de « se débarrasser des migrants »”

  1. Bordenave dit :

    On pourrait les envoyer en Suède qui est à côté et sont très accueillants. Ou bien aux pays qui protestent contre cette loi.

  2. patphil dit :

    enfin des européens qui se réveillent, après les hongrois et les polonais, les slovènes et les tchèques, voici les danois ! les français se croient toujours plus forts que les autres, ils ne sont que plus arrogants, comme d’habitude

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Emeutes contre l’immigration à Coolock en Irlande. « Ceux qui rendent impossible une révolution pacifique, rendent inévitable une révolution violente »

Découvrir l'article

International

Invasion migratoire en Espagne. Seuls 6% des clandestins marocains arrêtés sont expulsés

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. Vers un nouveau record d’immigration illégale en 2024 ?

Découvrir l'article

AURAY, Immigration, Local, LORIENT, Social, Société, VANNES

Morbihan : la préfecture reconnaît que l’hébergement d’urgence est sur-saturé par les migrants !

Découvrir l'article

Sociétal

Une carte recense tous les centres d’accueil pour migrants – réfugiés et demandeurs d’asile – en France

Découvrir l'article

International

Allemagne. Pour le chef de la police de Berlin, la “plupart” des actes de violence sont commis par de jeunes hommes migrants

Découvrir l'article

Immigration, International, Politique, Sociétal

Immigration. Le Japon à contre-courant de l’Union européenne

Découvrir l'article

Immigration

Italie : les clandestins devront verser entre 2.500 et 5.000 euros de caution pour éviter leur placement en centre d’accueil

Découvrir l'article

Immigration, International, Politique, Sociétal

Immigration. La Hongrie condamnée à 200 millions d’euros d’amende par Bruxelles pour avoir défendu les frontières de l’UE

Découvrir l'article

International

Immigration. Le centre pour migrants voulu par Meloni en Albanie ouvrira ses portes en août

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky