Loire-Atlantique : troisième attaque au couteau en moins de 15 jours, cette fois à Savenay

A LA UNE

Ce n’était même pas vendredi. Un migrant, hébergé dans un foyer pour demandeurs d’asile à Savenay, entre Nantes et Saint-Nazaire, a coursé avec un couteau trois riverains ce mercredi 9 juin à 22 heures, avant de se retrancher dans sa chambre, rue de Prince Bois. L’homme âgé d’une trentaine d’années, logé par l’association Eaux Vives, a finalement été interpellé ce jeudi matin vers 5 heures du matin alors qu’il sortait en chantant.

L’agresseur présumé, qui aurait crié « Allahu Akbar » selon des témoins, a été hospitalisé en psychiatrie à Saint-Nazaire. « Ils vont certainement dire que c’est un déséquilibré et écarter la piste terroriste, jusqu’au jour où il y aura un type avec une arme automatique ou un véhicule, et assez de morts pour qu’ils ne puissent que reconnaître le caractère terroriste », constate un policier nantais, quelque peu résigné.

Sur France Bleu, une riveraine décrit l’attaque : « je suis sortie sur le balcon, et j’ai vu deux hommes poursuivis par un autre homme en djellaba violette, il les menaçait avec un couteau, les hommes m’ont suppliée d’appeler la police ». Pendant que gendarmes et GIGN bloquent le périmètre et mettent à l’abri les riverains, la nuit s’installe, nuit d’angoisse et d’insomnie pour les riverains : « Il y avait un silence total, sauf lui qui criait sa prière ».

« Certes, il fait chaud et il y a de la tension sociale dans l’air, mais les ‘’déséquilibrés’’ sont toujours de la même religion et souvent des mêmes origines », relève un de ses collègues. « Pendant ce temps, l’ultra-violence pour les incompétents qui nous dirigent et les médias, c’est un français qui met une baffe à un président qui décide tout dans son coin, n’écoute personne et ne cesse de se planter. Et le danger public, ce sont les gens qui ne mettent pas leur masque sur le nez. C’est du foutage de gueule et les français en sont bien conscients ».

Savenay, une commune très investie dans l’invasion migratoire

Depuis plusieurs années, des migrants et des demandeurs d’asile sont logés à Savenay, notamment au sein d’un centre d’accueil pour demandeurs d’asiles de l’association Les Eaux Vives réparti sur neuf appartements ; trois autres ont été installés en 2016 dans des logements mis à disposition par la commune, puis encore 21 en provenance de Syrie, d’Irak et d’Erythrée.

Une structure de collaboration à l’invasion migratoire existe localement – l’Accueil fraternel Loire et Sillon (AFLS) regroupe 155 membres encartés dont 70 à 80 bénévoles avant Covid, souvent encartés ou sympathisants de divers mouvements de gauche.

Il y avait fin 2020 à Savenay, hébergés par l’AFLS « une famille libyenne avec quatre enfants, une famille angolaise avec trois enfants, une famille soudanaise avec quatre enfants, une famille azérie avec trois enfants, une famille béninoise avec trois enfants, une famille guinéenne avec trois enfants, une famille ghanéenne avec deux enfants, une famille de Macédoine [ARYM] avec trois enfants, un Afghan, deux Érythréens et un Malien ». En 2018, la commune logeait 8 familles, 14 adultes et 24 enfants.

Un habitant d’une commune rurale de l’ouest de la Loire-Atlantique, de gauche, soupire « Avant, les élus progressistes, c’étaient l’instruction publique, les pissotières et les dispensaires. Aujourd’hui, les élus de gauche, c’est la chance pour chaque français d’avoir une attaque terroriste dans son village. Aux élections, votez à gauche : Daech pour tous ».

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

En un an, un plein de 40L de gazole en France vous coûte 13,20€ plus cher. La Bretagne en tête de l’augmentation

Depuis un an, le prix du carburant en France a augmenté de manière quasi continue. En octobre 2020, le...

Belgique. À Bruxelles, 76 % des jeunes musulmans s’identifient avant tout au « Monde islamique » mais s’estiment « chez eux »

Une étude menée à Bruxelles auprès d'un jeune public composé majoritairement de musulmans révèle que ces derniers s'identifient avant...

2 Commentaires

  1. 120 coups de couteau par jour en moyenne en france
    trois en quinze jours, c’est une moyenne acceptable, non? d’ailleurs les politiciens locaux n’en parlent pas

  2. Deux agressions mortelles au couteau à Nantes la nuit , un homme à Beauséjour trouvé sur la pelouse , un autre Rue de Gigant qui avait juste eu le temps de rentrer dans le hall de son immeuble . Les crimes sont signés , j’ignore l’enquête.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés