CHU Hôtel-Dieu à Nantes : deux agressions et la fresque collaborative taguée

A LA UNE

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

La chaleur moite qui règne sur Nantes et la Loire-Atlantique ne réussit pas à tout le monde. Après un demandeur d’asile somalien – pourtant habitué à la chaleur, normalement – qui s’est mis à poursuivre, couteau à la main, ses voisins à Savenay avant de déclamer ses prières à haute voix, deux agressions ont eu lieu ce 10 juin au CHU, dont une avec un couteau.

Vers 13h15 un homme est entré torse nu et couteau à la main à la maternité. Ce n’était pas un auditeur de Nick Conrad (« je rentre dans les crèches, je tue des bébés blancs ») mais un homme qui demandait à être interné à l’hôpital psychiatrique. Raté – il a été interpellé par la police dans la rue, et sera jugé en 2022. Le couteau a été confisqué – quand même.

Ce vendredi 11 juin vers 4h30 du matin, au lieu de profiter de la fraîcheur nocturne et du petit vent, un autre énervé s’est présenté aux urgences. Cet homme de 36 ans s’est fait répondre que sa douleur au genou n’est pas proprement une urgence, et qu’il ne serait pas admis. Là encore les agents de sécurité lui servent de punching ball, il les menace même de mort… et finit sa nuit en garde à vue.

Par ailleurs la fresque de 21 mètres de long et 5 mètres de haut devant l’Hôtel-Dieu, où l’artiste Docteur Paper a mis en scène les 1500 dessins qu’il avait reçu pour dire merci aux médecins pendant la pandémie, a été taguée d’un bref mais exhaustif « au feu ! » en lettres majuscules vertes, dans la nuit du 10 au 11 juin. Les tags ont été nettoyés ce vendredi matin par les services de la Ville – il n’y a pas eu d’autres revendications, même des tags réalisés avec la même écriture sont visibles depuis plusieurs mois ailleurs en ville.

Saint-Nazaire n’est pas en reste – le 30 mai dernier ers 21h20, un patron de café déjà connu pour violences familiales, en état d’ivresse, et sous bracelet électronique, s’en est pris au personnel des urgences de l’hôpital nazairien du fait d’un temps d’attente qu’il estimait trop important, après qu’il ait été blessé lors d’une bagarre. Les policiers tentent de l’interpeller sur le parking – il en blesse deux à coups de pied et les insulte, il leur faut utiliser le Taser pour le maîtriser. En garde à vue, il s’est avéré en état d’ivresse avancée.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid : crise sanitaire avant effondrement économique ? – JT de TVLibertés du vendredi 30 juillet 2021 [Vidéo]

À la une de cette édition du 3. juillet 2021, le Covid, crise sanitaire avant choc économique ! Le journal...

Côtes-d’Armor : Le plan Alerte enlèvement déclenché pour un enfant de 8 ans

L'alerte a été lancée samedi matin par le ministère de la Justice pour retrouver un enfant qui aurait été...

3 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Sainte-Reine de Bretagne : une collégienne agressée à l’arrêt de bus

Après Pontchâteau où un agresseur d’enfants en récidive a manqué d’étrangler une collégienne sur le chemin des cours, en pleine ville, c’est à Sainte-Reine...

Auray. Deux blessés après une bagarre au couteau. Pronostic vital engagé pour une victime

Nouveau drame ce vendredi 21 mai, à Auray. Une bagarre a éclaté entre plusieurs individus. Un homme d’une vingtaine d’années a été blessé par...

Nantes. Tabassé en avril, il se venge sur… une jeune femme

Nous écrivions dernièrement qu’un jeune homme âgé de 18 ans avait été tabassé à coups de sabre, batte et barre de fer par plusieurs...

Brest. Via de faux profils sur un site de rencontre, ils donnaient rendez-vous à leurs victimes avant de les dépouiller

Ils opéraient via des faux profils sur un site de rencontre : un groupe d'individus donnait rendez-vous à ses victimes à Brest avant de...