Irlande du Nord. Le Sinn Féin demande à Westminster de légiférer sur la langue gaélique pour sauver le Parlement

A LA UNE

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

L’Irlande du Nord semble en pleine crise politique, y compris en dehors des tensions majeures liées au Brexit et au Protocole. Le Sinn Fein a demandé au gouvernement britannique d’introduire une législation sur la langue irlandaise (The Irish Language Act) à Westminster pour sauver le Parlement Nord Irlandais, sous peine de ne pas voter pour l’élection du nouveau Premier ministre d’Irlande du Nord…ce qui amènerait de nouvelles élections anticipées et ouvrirait une crise politique majeure, une de plus.

Mary Lou McDonald a en effet déclaré lundi soir que Londres devait intervenir après que le DUP n’ait pas réussi à se mettre d’accord sur un accord concernant la langue gaélique. Elle a révélé qu’il y a plusieurs semaines, le gouvernement avait proposé de légiférer pour la langue, mais que le Sinn Fein préférait que cela passe par le parlement nord irlandais.

Cependant, après qu’Edwin Poots, nouveau leader du DUP, unioniste ait indiqué que cela ne se produirait pas, elle a exhorté le Premier ministre anglais à agir. Edwin Poots, en convoquant l’assemblée d’Irlande du Nord, pourrait apaiser la situation. Mais il subit actuellement des pressions fortes de la part de son électorat, notamment concernant le Protocole. Par ailleurs, Westminster a déjà introduit récemment une législation en Irlande du Nord concernant l’avortement, ou le mariage homosexuel, sans tenir compte du DUP. Une nouvelle bravade pourrait faire exploser la cocotte minute.

S’exprimant après avoir rencontré Brandon Lewis, Mme McDonald a déclaré : « Il y a quelques semaines, le gouvernement britannique a proposé de légiférer sur l’irish Language Act. À l’époque, nous avons dit que notre préférence allait à une législation sur la langue irlandaise qui serait mise en œuvre par l’Assemblée et l’Exécutif, comme convenu dans le cadre de la Nouvelle décennie, nouvelle approche. Nous avons poursuivi cette option de manière vigoureuse au cours des dernières semaines. Nous nous sommes engagés de manière intensive avec le DUP et avec le chef du parti, Edwin Poots. Il nous a dit qu’il n’y aurait pas d’Irish Language act durant son mandat. Cette législation a été négociée il y a un an et demi et il incombe maintenant aux gouvernements britannique et irlandais d’agir. C’est la seule façon d’avancer pour résoudre enfin cette question.»

L’impasse actuelle entre le Sinn Fein et le DUP concernant la législation sur la langue irlandaise menace de faire tomber les institutions si une solution n’est pas rapidement trouvée. Suite à la démission d’Arlene Foster en tant que Premier ministre, la nature partagée de la fonction entre les deux principaux partis communautaires signifie que le Sinn Fein doit renommer Michelle O’Neill en tant que Premier ministre adjoint dans les sept jours. S’il ne le fait pas, le gouvernement a la responsabilité légale d’organiser des élections. Des sources ont indiqué que ces élections auraient probablement lieu à l’automne, et que le secrétaire d’État pourrait réduire les salaires des députés.

S’exprimant plus tôt, M. Poots a déclaré que le Sinn Fein ne pouvait pas faire de chantage à la nomination de Mme O’Neill. Il a insisté sur le fait qu’il s’engageait à mettre en œuvre tous les aspects en suspens de l’accord de 2020 pour rétablir le partage du pouvoir, y compris la législation sur la langue irlandaise, mais a refusé d’indiquer s’il le ferait pendant le mandat actuel de l’Assemblée. Il a déclaré qu’il y avait d’autres priorités sur lesquelles l’exécutif devrait se concentrer, notamment les services de santé et l’économie.

Le SDLP et les Unionistes d’Ulster ont averti que si le partage du pouvoir s’effondrait, il pourrait ne jamais revenir. Colum Eastwood a accusé le DUP et le Sinn Fein de mettre en danger le parlement nord irlandais.

« Quelqu’un veut-il vraiment que Boris Johnson s’occupe de notre crise sanitaire ? Pour ma part, je ne le souhaite pas. Il est grand temps que ces deux partis cessent de penser à eux-mêmes et à leurs propres intérêts et commencent à penser à la population. Les gens en ont assez. Nous sommes toujours en train de traverser une pandémie et les listes d’attente sont hors de contrôle. Arrêtez de faire n’importe quoi, nommez un Premier ministre et un Vice-premier ministre et mettons-nous au travail » à indiqué Doug Beattie,  qui a appelé le DUP et le Sinn Fein à étudier toutes les pistes pour parvenir à un accord. « S’ils doivent s’enfermer dans une pièce, fermer les portes, et discuter jusqu’à ce qu’ils trouvent une solution, alors c’est exactement ce qu’ils doivent faire » a-t-il déclaré.

Entre cette question politique majeure – qui pourrait faire s’effondrer de nouveau le gouvernement de partage en Irlande du Nord – et la question du Protocole, l’été s’annonce de plus en plus chaud dans l’île.

Crédit photo : wikipedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid : crise sanitaire avant effondrement économique ? – JT de TVLibertés du vendredi 30 juillet 2021 [Vidéo]

À la une de cette édition du 3. juillet 2021, le Covid, crise sanitaire avant choc économique ! Le journal...

Côtes-d’Armor : Le plan Alerte enlèvement déclenché pour un enfant de 8 ans

L'alerte a été lancée samedi matin par le ministère de la Justice pour retrouver un enfant qui aurait été...

Articles liés

Covid : crise sanitaire avant effondrement économique ? – JT de TVLibertés du vendredi 30 juillet 2021 [Vidéo]

À la une de cette édition du 3. juillet 2021, le Covid, crise sanitaire avant choc économique ! Le journal de TVLibertés évoquera ensuite l’explosion...

Côtes-d’Armor : Le plan Alerte enlèvement déclenché pour un enfant de 8 ans

L'alerte a été lancée samedi matin par le ministère de la Justice pour retrouver un enfant qui aurait été enlevé vendredi par son père,...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux indiquent que ces derniers peuvent...

Démarches administratives en ligne : comment éviter les arnaques ?

Si de plus en plus de démarches administratives sont réalisables en ligne, plusieurs sites peu recommandables proposent aux consommateurs d'effectuer ces démarches à leur...