Deux-roues motorisés : le contrôle technique devrait être obligatoire à partir de 2023

A LA UNE

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Finalement reportée d’un an, l’obligation de contrôle technique devant s’imposer aux deux-roues à partir de 2022 devrait entrer en vigueur en 2023. Tout ce qu’il faut savoir à son sujet.

Le contrôle technique pour les deux-roues motorisés simplement reporté

Avis aux pilotes de deux-roues motorisés ! Ce qui n’était qu’une rumeur diffuse voilà encore quelques mois a pris une nouvelle tournure il y a quelques jours. Dans un premier temps, dans le courant du mois d’avril dernier, le gouvernement avait tout d’abord confirmé l’impossibilité d’une mise en place du contrôle technique pour les motos et simplement évoqué « l’idée d’un contrôle visuel de sécurité assorti d’un contrôle de bruit et de pollution » .

Une annonce qui avait alors fait suite à une vaste mobilisation de plusieurs dizaines de milliers de motards français en colère face à l’instauration d’un contrôle technique pour les deux-roues. Une telle position voyait ainsi la France déroger à l’obligation communautaire de mise en œuvre d’un contrôle technique pour les motos à compter du 1er janvier 2022. À noter que ce contrôle technique est d’ores et déjà en vigueur dans de nombreux pays européens depuis l’année dernière.

Mais, le 24 juin dernier est survenu un nouveau rebondissement. En effet, c’est à cette date qu’un porte-parole du ministère des Transports a confirmé à BFM Business que l’exigence d’un contrôle technique obligatoire pour les deux-roues motorisés n’était finalement que reportée de quelques mois. Aussi, ce contrôle technique devrait être mis en place progressivement entre 2023 et fin 2026 (en fonction de l’année d’immatriculation), selon le ministère des Transports.

deux-roues

Des associations opposées au contrôle

Du côté des fédérations de motards, l’opposition à instauration d’un contrôle technique obligatoire est vive. Ces fédérations jugent en effet que le principe appliqué aux automobiles d’un contrôle tous les deux ans n’est pas transposable aux motos.
Parmi les arguments avancés par ces groupes, celui que l’état mécanique des deux roues motorisés n’a pas de rôle sur l’accidentalité en raison d’un entretien bien plus régulier que sur les voitures. En outre, le faible kilométrage moto ne justifierait pas une telle périodicité.
La FFMC (Fédération Française des Motards en Colère) a pour sa part réagi en estimant que ces propositions n’auront aucun impact tout en affirmant par ailleurs que les motards qui font du bruit « ont besoin d’éducation et pas d’un contrôle technique ». Quelques mois plus tôt, l’association affirmait que « personne ne remet en cause la nécessité pour un deux-roues à moteur circulant sur les routes d’être dans un bon état de fonctionnement », ajoutant que « les deux-roues sont entretenus pour une raison très simple, si les engins ne sont pas entretenus, les motards risquent leur vie. Ils font un entretien bien plus sérieux que les automobilistes ».

Sur le plan pratique, les autorités vont devoir répondre à plusieurs questions. À commencer par le nombre de centres qui seront ouverts en France et le type de formation suivie par les techniciens effectuant ces futurs contrôles techniques. L’exécutif devra aussi déterminer à partir de quelles cylindrées cette obligation de contrôle sera imposée. Tout comme il devra décider si les motos et les scooters électriques devront s’y conformer ou non.

Quant au prix d’un contrôle technique pour une moto, s’il est encore inconnu pour l’instant, il devrait toutefois être un peu moins onéreux que pour une automobile.

Crédit photo : Pixabay (Pixabay License/12019 (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

La loi ouvrant le droit à la PMA publiée aujourd’hui au Journal Officiel

A croire que cette loi était une d'urgence vitale pour la société bretonne et française : la loi bioéthique...

Emmanuel Macron sur Tiktok : «C’est désastreux» dénonce Nicolas Vidal

Le 2 août, Emmanuel Macron s’est exprimé sur TikTok et Instagram, invitant les français à l’interroger sur la vaccination. Depuis...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Automobile. Un délai supplémentaire de 3 mois pour le contrôle technique

Le contrôle technique automobile est lui aussi impacté par le confinement. En cas de dépassement de la date limite, pas d'inquiétude toutefois : le...

Réforme du contrôle technique : les changements au 20 mai 2018

A partir du 20 mai 2018, le nouveau contrôle technique entrera en vigueur en France. Réputé plus rigoureux et plus coûteux, il est à...

Contrôle technique. Les camionnettes aménagées menacées ?

Les camionnettes et autres fourgonnettes aménagées menacées par les nouvelles règles du contrôle technique issues d'une directive européenne de 2014 ? C'est en tout...

A la découverte de la moto de circuit avec Les Motards en Colère à Fay-de-Bretagne (44)

22/05/2017 - 07h50 Fay-de-Bretagne (Breizh-Info.com) - Le 10 juin 2017, pour la neuvième année consécutive, la Fédération Français des Motards en Colère organise une...