Le Septième Sot (petit complément)

A LA UNE

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Je rempile chez Muray… Parti du « 89-91 », j’en suis à picorer le « 92-93 »… tss… à presque chaque page sa merveille d’écriture. Il faudrait être courageux pour lister un index – pas pour faire le flic mais pour se mémorer (ou remémorer) les croustillances. Par exemple ce qui concerne le pauvre Bernard Pivot… En voilà un qui prend en pleine poire d’antiques remontrances… Qu’on en juge : « Même la simple allusion à l’extrême écœurement que m’a toujours inspiré Pivot, va provoquer, j’en suis sûr, la surprise terrifiée de ceux qui me liront, surprise qui montrera à quel point ils sont encore respectueux de la dictature médiatique et soucieux d’en protéger les supplétifs » (ça c’était écrit le 10 janvier 1993)… Voilà qui faisait suite à cette remarque du 15 janvier de 1989 : « A l’étranger, dans les pays plus ou moins francophones, les intellectuels (sont) tous intoxiqués par Apostrophes, quintessence du télégénie français. Pas possible de leur dire que la meilleure des télés sera toujours la moins culturelle, la plus merdeuse. Ils veulent leur vomi branché, la mort avec suplément d’âme… » Qu’ajouter ? Dure semaine.

L’autre soir, il y avait Blanche Gardin sur la « 8 »… Rien à voir avec Hanouna, c’est certain. On était aux limites des cochonneries et de la philosophie – cette dernière l’emportant, mais pas pour un candidat au bac (oral). Quand je parle des limites, c’était celles de la psychanalyse. Ah ! le moment où elle parle de l’anneau du « marié » au doigt 04 de la main gauche… Édifiant plutôt qu’hilarant ! Cette Blanche Gardin finira par sortir de ses obsessions impudiques mais ce sera pour mourir… tss ! Je ne vois pas d’autre issue ! Ou alors, elle aura relu Nietzsche et Muray. Pour se conforter… Je me souviens être allé dans la maison où le philosophe allemand est mort, à Weimar, en haut d’une rue en pente… Il y avait un essaim de mouches vertes sur le cadavre… Si si ! Je l’assure… Rien n’était encore enterré, ça faisait un de ces bruits ! C’était peut-être la sœur qui portait la poisse ? Enfin tout comme… Et une citation pour la route : « Dans la vengeance et en amour, la femme est plus barbare que l’homme ».

Il y a longtemps, j’ai découvert la Bretagne où, malgré ma nationalité, je ne suis pas né. Ma mère était de Saumur, de Nantilly exactement, où le grand-père était instituteur (bien que bretonnant). C’était tout au début de l’autre siècle, alors que les frères Wright essayait de se faire des droits d’auteur avec leurs exercices volatoires. Pensez ! Si ça été fissa mis dans le tronc commun… Toujours est-il que, de la Bretagne, je ne connus enfant que les limites du Morbihan et de la Loire-Inférieure, en-dessous de Redon qui est en Ille-et-Vilaine… ça m’a forcément obligé à la mesure et à la tergiversation. Comment voulez-vous ne pas être « en même temps » ?

A propos, le petit roi a pris une mandale l’autre jour au pays du nougat (oui, je sais, c’était ici, dans une ville où régnaient jadis, avant l’Autoroute, l’abominable Peynet et l’empereur de la grande cuisine, André Pic). En ce temps-là, je me souviens, les autos faisaient la queue pour entrer à Valence, au pont du département de l’Ardèche d’où sortaient le gibier, les truffes noires et les pêches, plus un rare vin rouge, un cornas, qu’il fallait attendre vingt ans avant de boire tant il avait droit à la multiplication de saveurs merveilleuses… Sans parler d’un bel assortiment de gourmandes mignardises (comme on ne dit plus en français). Aujourd’hui, c’est sa fille, Anne-Sophie, qui défend l’héritage.

Comment voulez-vous que règne la paix en ce pays, quand deux ministres se fichent un « pancrace » le lendemain d’une minable élection ? Il me semble avoir trouvé l’origine de la violence… tss.

MORASSE

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

La loi ouvrant le droit à la PMA publiée aujourd’hui au Journal Officiel

A croire que cette loi était une d'urgence vitale pour la société bretonne et française : la loi bioéthique...

Emmanuel Macron sur Tiktok : «C’est désastreux» dénonce Nicolas Vidal

Le 2 août, Emmanuel Macron s’est exprimé sur TikTok et Instagram, invitant les français à l’interroger sur la vaccination. Depuis...

2 Commentaires

  1. Savoureux !!!!
    Par ailleurs bravo à votre journal de nous présenter des vidéos succulentes et vous pourriez rajouter Campagnol, une petite merveille du terroir………

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

La Huitième Note

Le camarade Poutine a trop lu Jean-Robert Pitte. Il vient de confondre son « produit » avec un terroir d’origine qui ne lui appartient...

Le Septième Sot

Tout le monde n’est pas en vacances… Je quitte à l’instant le général d’Armée Lecointre : pour sa dernière interview sur LCI. Avec l’ineffable Partouche,...

Varia (4) … La Commune est (presque) morte…

J’ai regardé « Floride », le film de Philippe Le Guay qui repassait sur la III (des « bâtons » pour 3… hi hi...

De la pensée sémaphorique et de ses inconvénients

J’en étais à somnoler, le nez sur les braises dans ce petit matin frisquet, lorsque m’est tombée dessus la micro-querelle entre deux ministres… Pouvait-on...