Allemagne. L’ex-chef du renseignement allemand dénonce la politique d’immigration folle de Merkel

Les politiques d’immigration d’Angela Merkel sont « fatales » et l’Allemagne « décline politiquement et économiquement », a averti l’ancien chef de l’agence d’espionnage du pays, Hans-Georg Maassen, qui a dirigé l’Office pour la protection de la Constitution jusqu’en 2018.

Ce dernier a critiqué les contrôles aux frontières de la chancelière dans une interview cinglante que rapporte le Daily Mail et que bien évidemment, la presse française mainstream passe sous silence.

L’homme de 58 ans a critiqué la décision de Mme Merkel de laisser entrer environ 1,2 million de migrants en 2015, alors qu’il était en poste sous sa direction. Il a déclaré que les Allemands « ne peuvent pas comprendre pourquoi de plus en plus de personnes entrent dans ce pays alors qu’elles n’ont évidemment aucun droit d’asile ».

Ses commentaires interviennent une semaine après qu’un migrant somalien, entré dans le pays en tant que réfugié en 2015, a tué trois personnes à coups de couteau. Le jeune homme de 24 ans a crié « Allahu Akbar » en perpétrant son attaque répugnante à Wurzburg avant d’être abattu par la police.

M. Maassen, qui se présente comme député de la CDU en Thuringe, a déclaré au Times : « La CDU a clairement subi beaucoup de dommages au cours des 20 dernières années. C’est devenu un club pour élire la chancelière sous le slogan ‘Nous voulons que Merkel soit réélue’, mais la substance politique et programmatique réelle a disparu (…) J’ai l’impression que beaucoup de gens se sont faits à l’idée que nous déclinons de plus en plus politiquement et économiquement. Les Allemands ne peuvent tout simplement pas comprendre pourquoi de plus en plus de gens viennent dans ce pays alors qu’ils n’ont évidemment aucun droit d’asile ; pourquoi nous ne les expulsons pas et pourquoi les politiciens s’accommodent du fait que les gens ici sont victimes de ces migrants »

M. Maassen a dirigé le renseignement du pays pendant six ans avant d’être contraint de partir en 2018 alors qu’il avait publiquement contredit les affirmations de la chancelière selon lesquelles des étrangers avaient été « chassés » dans la ville de Chemnitz lors des troubles civils dans la région. Ses commentaires ont provoqué un énorme scandale et ébranlé l’Union chrétienne-démocrate (CDU) de Mme Merkel.

Crédit photo : Flickr (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. mieux vaut tard que jamais !
    ces allemands qui hurlaient « refugees welcome » ont maintenant le résultat qu’ils méritent

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !